AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Uchiha Midori, une éventail de retour parmi les feuilles [Fini ^o^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jônin de Konoha
Uchiha Midori
avatar
Messages : 36
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 12/03/2017

Feuille de personnage
Santé:
480/480  (480/480)
Chakra:
480/480  (480/480)
MessageSujet: Uchiha Midori, une éventail de retour parmi les feuilles [Fini ^o^]   Lun 13 Mar - 1:41

Uchiha Midori Suguha Kirigaya

gif
Infos générales
avatar

Nom : Uchiha
Prénom(s) : Midori
Surnom : Ici
Âge : 15 ans
Sexe : Femme

Village : Konoha
Rang : Jûnin
Clan : Uchiha
Affinités : Katon, Raiton
Spécialités : Kekkei Genkai

Caractère

Qui était Uchiha Midori ? Une descendante d'une des plus puissantes familles de ninjas du pays du feu ? C'est la première chose qui vous viendrait à l’esprit, mais si seulement elle n'était que ça.

Visiblement elle n'était qu'une Uchiha parmi tant d'autres, une combattante jusque dans son quotidien ne s’encombrant pas de futilités matérielles ou de sentiments plats et inutiles. Une Kunoichi d'une grande fierté et d'un grand talent avec cette manie de prendre les gens inférieurs de haut. Une jeune femme prédisposée à devenir l'une des plus puissantes figures de son âge et dont l'heure de gloire n'était pas encore arrivée, mais qui ne se contentait pas de ce qu'elle avait. Un être assoiffé de pouvoir prêt à tout pour l'obtenir, même à perpétrer des actions vides d'honneur. Une jeune femme sans compassion pour son prochain, prête à le dépouiller de tout ce qu'il avait pour mieux asseoir sa position, sa supériorité.

C'est l'image que vous avez des Uchiha ? Et est-ce cette même image que vous avez de Midori ? Alors vous ne savez rien, et c'est bien normal. La Midori décrite plus haut, la Uchiha pleine de haine et d'arrogance n'est qu'un personnage savamment jouer par la jeune fille qui avait réussi à tromper tout le monde. Elle s'était jouée de sa famille et s'était forgée ce personnage dans un seul but, se protéger et ne pas décevoir ses proches. Mais quel est donc ce secret qui fait de notre demoiselle une menteuse hors paire ? Le voici : Elle représente l'exact inverse de l'archétype du clan, de ce que sa famille et plus précisément son père pense être un véritable Uchiha.

Endoctrinée dès son plus jeune âge, notre jeune adolescente aurait bien pu devenir la sinistre personne décrite il y a quelques lignes, mais une tragédie à ses sept ans changea la donne, la poussant à voir le monde sous un nouveau jour. Les différents événements agrémentant sa vie poussèrent peu à peu la demoiselle à devenir une toute autre personne, loin de l'idéal martial du clan : Midori était devenue une pacifiste convaincue. Elle répugnait le sang, les conflits, la violence et la guerre, des choses qui l'éprouvèrent et la marquèrent tout au long de son existence.

Midori était une jeune fille d'une pureté d'âme sans pareil et d'une grande générosité, ne souhaitant que partager tout ce qu'elle pouvait offrir et ce sans contrepartie. Elle était persuadée que son don héréditaire devait servir de plus grands desseins, le bien des plus faibles. Cette part de lumière, si intense, ne ressortait qu'en de rares occasions de solitude, celles là dont son père n'avait jamais eu connaissance.

En parlant de famille, parlons des liens qui liaient notre belle adolescente à celle-ci. Celle-ci est quelque chose d'infiniment sacré à ses yeux, la seule chose qu'elle avait en ce monde et qui avait une réelle valeur. Son père Uchiha Toshiro était une des personnes qu'elle aimait le plus au monde, elle le considérait comme modèle. Mais à mesure que le temps passait ses sentiments se muèrent en terne respect puis en peur lorsqu'elle entendit clairement ce dernier assassiner son grand père. La folie de son père était donc sa principal source d'angoisse et de peine quotidienne, car malgré son effroi, son amour pour lui n'avait jamais diminué. C'était aussi une des raisons qui la poussait à jouer son personnage cruel et sans sentiment, car elle savait que son père n'accepterait jamais une descendante "faible". Elle devait être sombre et froide pour se protéger du courroux de son père, mais aussi pour avoir sa fierté.

Sa mère, Fûma Himiko fut la personne qui lui permis de tenir toutes ces années. Elle lui apportait la chose qui manquait le plus à la jeune fille, une figure familiale aimante. Contrairement à son géniteur, Himiko était douce et affectueuse avec sa fille. C'était quelque chose qui était nécessaire à la jeune fille pour recharger ses batteries lorsque la pression de l'entrainement et de la violence quotidiennes devenaient trop pesants. Cependant, Midori ne fit jamais confiance à personne, et garda son masque même auprès de celle qu'elle aimait le plus.

Il y aurait eu tant d'autres personnes à citer, comme son cousin Fûji par exemple qu'elle n'arrivait pas bien encore à cerner, ou encore son grand père Toshi et son oncle. Cependant ce n'était pas ce qui nous intéressait ici. Ce qui était visible au regard de ses relations avec autrui, c'est que c'est une menteuse. Sa vie entière était un tissu de mensonges, mais ça vous le savez déjà. Ensuite, c'est qu'elle n'était pas si solitaire et renfermée, c'était juste qu'elle était obligée de le paraître en l'absence de compagnons de confiance. Confiance qu'elle ne donnait qu'en de très rares occasions.

Elle était utopiste, persuadée dur comme fer qu'un jour elle serait capable de changer le monde. L'adolescente souhaite avant tout changer l'image du clan a son père et lui prouver que les Uchiha n'étaient pas obliger de nécessairement devenir des monstres pour devenir de grands ninja. Ceci dit elle était loin d'être stupide, une Kunoichi ne survivait pas aussi longtemps en n'ayant aucune idée de ce qu'elle faisait. Habile stratège autant au combat qu'au quotidien, elle était parfaitement capable d'élaborer des tactiques et feintes afin de confondre l'ennemi. Fine diplomate, elle savait aussi toujours se placer du bon côté de la barque lorsque la tempête approchait. Elle arrivait toujours à se faire oublier quand il le fallait et à prendre la parole lorsque c'était nécessaire, mais jamais plus que nécessaire.

En résumé Midori était une jeune fille qui disposait d'un grand charisme et d'une grande intelligence, mais terriblement tourmentée à cause de son vécu. Elle se trouvait déchirée entre son identité de Uchiha qui l’obligeait à en jouer son rôle, cruel et mauvaise alors qu'au plus profond d'elle Midori n'était qu'amour et pureté. Partagée entre amour et haine, la frontière était mince ... Et elle ne tardis pas à faire son choix ...

Histoire


Au seins du Pays du Riz, dans ce pays de traître et de déserteur plonger dans une violence perpétuel, naquis une jeune fille. Cette petite fille, petite chose pure et innocente ne put choisir son destin comme tout les autres de ses semblables. Si elle avait put faire son choix sans doute en aurait elle choisis une autre. Seulement c'est au seins de la famille la moins apte à accepter l'innocence d'une enfant qu'elle vit le jours, se retrouvant privée dés sa naissance de la possibilité de mener une enfance heureuse dans un foyer aimant et de pouvoir diriger sa vie.

Midori fût le nom qui lui fût donné, l'espoir qu'elle représentait de faire perdurer la sois disant tradition et la pérennité de son clan. Un clan, celons son géniteur, aux mains couverte de sang, à l'âme aussi noir que le cœur de ses membres et dont l'obscurité finirait invariablement par enveloppé le nourrisson qu'était encore la petite Midori entre les mains des médecins. Le clan Uchiha, le clan maudit au sombre passé, passé peu être encore trop profondément encré dans l'esprit de certains. Cette famille en particulier, celle de Midori avait quitter Konoha bien avent la purge du clan, au temps des anciennes grandes guerres. Jamais fixé au même endroit, jamais sédentarisé à cause de la dangerosité d'un monde à l’époque voulant de toute part la tête des détenteurs du Sharingan. Finalement, après des années et des année d’errances, lorsque la quatrième grande guerre fut terminée, la paix dans le monde leurs offrit la possibilité de posé leurs valise et pour des descendants de Nukenin, une seule terre d’accueil possible. Le pays du Riz, terre de l'ancien village d'Oto.

Mais revenons en a notre nouvelle petite Uchiha en herbe.

La seule période d'innocence que Midori eu fût sa petite enfance. En effet, que faire d'un bébé ? Pourtant si elle ne pouvait pas encore apprendre à se battre, on lui enseigna les valeurs du clan dés qu'elle put prononcé ses premier mots. La fierté, la supériorité et la domination des Uchiha sur les autres. On lui appris dés son plus jeune age qu'elle était une élu parmi les agneaux, qu'elle apprenait à un sang supérieur qui lui donnait le pouvoir de dominer, d'imposer sa volonté aux faibles. Un lent et graduel endoctrinement.

C'est a l'age de 6 ans qu'elle commença à apprendre à se battre, d'abord doucement pour éviter de la brusquer. Puis de plus en plus brutalement. La petite Midori savait ce que l'on attendait d'elle et elle faisait de son mieux pour répondre aux attentes de son père. Son père d'ailleurs, Uchiha Toshiro, un homme colérique qui ne supportait pas l’échec ou la faiblesse. Il poussait souvent Midori, qu'il l’entraîne en personne ou pas, à surpasser ses limites. Parfois elle sombrait dans l'inconscience lorsque son petit corps jeune ne pouvait plus suivre, lorsqu'elle était trop faible. Quand c'était le cas, on la frappait à son réveille et on l'enfermait dans sa chambre pendant des jours. Elle ne voyait la porte s'ouvrir que lorsque des domestiques de sa famille, plus proches d'esclaves qu'autre chose, venaient lui apporter à manger ou qu'on venait la chercher pour une nouvelle séance d'entrainement tout aussi difficile et cruel.  

Elle n'en voulu jamais vraiment à son père de la traiter ainsi, pas directement du moins. Elle l'aimait et passait son temps à se répétée qu'il l'aimait au moins tout autant, qu'il ne faisait que l'endurcir pour qu'elle ai les épaules nécessaires à accomplir son destin. De plus sa mère, Himiko, lui apportait toujours son soutien indéfectible et le peu de douceur ponctuant son quotidien dont elle avait besoin pour vivre. Elle pris donc sur elle, s'évertuant à faire tout ce qu'on lui demandait jusqu'au jours ou on lui présentai une épreuve tout à fait inattendu. On lui amenai un homme, enchaîné, faible. Un prisonnier Shinobi d'un autre village capturé, un déserteur sans doute qui s'était aventurer trop près de la maison et qui était trop faible pour servir sa soit distant prestigieuse famille. On lui tendis un Kunaï et les consignes furent simples. Elle devait mettre à mort l'homme, sans aucune hésitation.

Malgré tout l'endoctrinement que Midori avait subie, elle restait une petite fille pure et innocente. Elle se refusait à tué quelqu'un et tremblante, elle refusa. L'homme fût tué devant elle brièvement et un autre fût amené à sa place. Un domestique cette fois-ci. Midori fût frappée et couverte du sang de l'homme précédent elle se résigna à transpercer la gorge de ce pauvre homme qui n'avait rien demandé avent que cela n'aille trop loin. Ce jour là, alors que le sang coulai sur le sol au travers de ses mains d'enfant, ses yeux innocents se teintèrent de rouge. L’ombre des Uchiha commençai doucement à s'étendre sur le cœur de la jeune fille alors qu'une petite virgule se fixai dans sa rétine.

La souffrance que Midori avait éprouvée en mettant à mort cet homme, en perdant son innocence si jeune fût énorme. Elle resta longtemps perdu, sonnée par ce qu'elle avait fait. Elle méditait sur ce qu'elle était, sur ce qu'elle devenait. Un poids trop grand sur ses épaules de petite fille que le meurtre. Ce fût cet acte qui commençai doucement à forger son caractère et à la faire réfléchir sur son clan, sur ce qu'on lui avait appris depuis toujours.

Dans le plus grand secret elle se posai ses questions, y trouvant elle même ses réponses, se forgeant elle même ses propres opinion dont beaucoup divergeaient avec celles de son père. Elle cacha tout cela au plus profond d'elle même et se comportai comme une jeune fille obéissante et docile, comme elle l'avait toujours été.

Forte de sa nouvelle indépendance idéologique, elle s’évertuai à aller toujours plus loin. Midori était douée, très douée et ce détaille ne manquai pas d'attirer les regards de son père. Le potentiel endormis de sa jeune fille semblait doucement s’éveiller avec le pouvoir de ses yeux qui ne faisait que croître. Plus elle s'habituait à ses Sharingan, plus son sang de Uchiha bouillonnait. Cependant même si le poison des Uchiha envenimait ses yeux et son cœur, son âme restait d'une pureté sans pareil.

Midori se savait différente, même un aveugle aurait put se rendre compte que jamais elle n'aurait put être comme son père ou son grand père. Elle devint alors une menteuse de premier ordre, étant constamment obligée de cacher sa nature profonde à son entourage au grand complet. Elle s’évertuait à passer pour une Uchiha aussi impitoyable que cruel au yeux des autres et elle le faisait si bien que jamais personne ne la perça à jours. Elle faisait tout cela autant pour se protégée elle-même que pour ne pas décevoir ses proche, en particulier son père. Car effectivement, même si elle ne pouvait accepter nombre de ses écarts, elle l'aimait toujours aussi fort qu'à l’époque ou elle l’idolâtrait encore. Il était donc absolument hors de question de le décevoir.

Elle ne connue pas non plus un grand essore sociale durant cette période. Bien des gens essayèrent de l'aborder, avec toujours plus ou moins de respect, de crainte ou d'admiration voir un peu des trois à la fois. Cependant la jeune Midori était bien maladroite dans sa façon de traiter ce genre de chose, elle restai donc systématiquement avec son masque impénétrable et stoïque, légèrement hautain et fière qui caractérisait tant son clan. Son statu de descendante d'une des familles les plus dangereuse et fière du pays du Riz n'était décidément qu'un frein pour elle. La pauvre jeune fille n'avait pas été éduquée pour se faire des amis et pour se faire accepter des autres, si bien qu'elle en soufra énormément, se renfermant un peu plus encore sur elle-même.

Cependant tout cela ne l’empêchait évidement pas d'attirer la jalousie des autres. Elle était puissante et douée, l'élite. Si bien que malgré son age juvénile elle ne trouvai pas son égale parmi les enfants des autres familles de Shinobi se situant au pays du Riz. Depuis toute petite elle était entraînée et elle disposait de pouvoir inaccessibles aux communs des Ninja après tout. Elle était très fière de sa supériorité, même si elle restait étonnamment très humble et autant que faire se pouvait, discrète. Puis un jours un drame se produisit, un drame qui allait marquer au fer rouge l’esprit de Midori qui était pourtant déjà bien trop marqué pour son age.

Jeune garçon la provoqua en duel, un type agaçant qui avait toujours envié et jalousé les compétences de la jeune Uchiha. Il ne supportait pas que tout les regards soient tournés vers elle et pas vers lui. Un enfant innocent qui avait besoin d'attention comme n'importe quel enfant de son age. L’ennui c'est que Midori n'entrait pas dans cette normalité et elle était tout sauf une enfant.

Le jeune garçon s'attaqua à la Uchiha, sans retenue. L'insultant et la provoquant de façon violente, inconscient de la porté de ses mots ... jusqu'au moment ou il insulta sa famille, son clan, son honneur et tout ce qui était chère aux yeux de la jeune fille. Emportée par sa colère, la jeune Uchiha porta un coup puissant sans aucune retenue. Les Sharingan de Midori lui avait indiqués la trajectoire exacte, celons le déplacement de son adversaire, pour que le coups sois optimal. Directement en plein plexus.

Elle brisa la cage thoracique du jeune garçon et le tua en lui causant de nombreuses lésions internes. Le coup avait sous la rage clairement été porté pour tué et il avait atteint son bût. Devant l’effroi général et le cadavre sans vie de l'enfant, Midori retomba sur terre, revenant brutalement à la réalité. Elle avait froidement pris la vie d'un enfant innocent. Son acte la traumatisa marquant son âme de son meurtre. Inscrivant le visage effrayer du jeune homme agonisant dans son esprits, cet acte de barbarie affreux marqua aussi ses Sharingan d'une nouvelle virgule qui s'incrusta dans l'océan rouge de ses yeux.

Pourtant personne ne lui reprochai son acte. Dans ce pays les faibles étaient élimines par les forts, c'était la dure loi de l'ancien siège du village d'Oto. Qui plus est personne ne pouvait osé de reprocher les actes d'une Uchiha de peur de sévères représailles de sa famille. Ce jours là, Midori se rendit réellement compte de la valeur de la vie, de sa fragilité et de la cruelle réalité. Celle qu'ici elle ne tentait qu'à un fil tendu entre ses doigts, un fil qu'elle avait le droit de couper à n'importe quel moment si cela était son bon vouloir. Elle se rendit réellement compte du pouvoir sans borne et sans limite de sa famille ainsi que de l’écrasante influence qu'elle avait sur autrui ... encore une chose que notre jeune éventail ne pouvait accepter.

Très rapidement, seulement a ses 10 ans, Midori se retrouva mêler une fois de plus un un problème. Elle était issue d'une ligné de Nukenin, dans un pays sans foi ni loi ou les ninja déchiraient entre eux sans remord pour des raison plus ou moins futiles. Tous avaient leurs raison d'être ici, de la meilleurs à la pire, cela n'était pas la question. La réalité des fait était qu'ici, la loi du plus fort régnait et les combats étaient monnaie courante. De ce fait, notre petite Uchiha due encore une fois faire face à une épreuve qu'elle n'aurait jamais dur endurée si jeune : La guerre.

Les réelles combats, leurs violences et leurs lots d'horreur frappèrent Midori de plein fouet au cours de sa Dixième année. Elle vis dans ces boucheries tellement de choses terribles qu'elle en fût profondément marquée, au point d'en devenir une pacifiste dans l'âme. Même si encore une fois elle ne pouvait pas assumée cela devant sa famille au tendances guerrière, pour elle, rien de tout cela n'avait de sens. Pourquoi des gens devaient t'ils en tué d'autres ? Pour leurs fierté ? Pour un bout de terrain ? Quel gâchis ...

Outre les victimes que Midori vis tomber devant elle, c'est une morts qu'elle ne vis pas directement qui lui fit le plus de mal. Son oncle tomba au combat, lors d'une rixe impliquant bien trop de monde pour que l'on puisse s'y retrouver dont le Uchiha, bien malgré lui. Un homme bon, mais plus que tout, un des membres de sa famille, la chose la plus sacrée à ses yeux qui lui avait été enlevée en ce jours. Son oncle avait été vraiment un homme bien, un Uchiha comme il n'y en aurait plus jamais. Il était sage et juste, ce n'était pas un barbare sanguinaire et il prenais toujours des décisions justifiées et pleines de sens, souvent en conflit avec Toshiro d'ailleurs. Midori ne lui avais jamais vraiment parlée, mais elle savais au fond d'elle qu'il était un modèle pour elle. Il l'était l'incarnation de l'idéale du clan Uchiha a ses yeux, à telle point qu'il aurait pût être un mentor, un Senpai pour elle s'il n'avait pas été un Shinobi de Konoha, bien loin des affaires de son cercle familial proche. Il représentait aussi l'image que la jeune fille à l’éventail avait d'un père. Il aimait son fils et il le lui montrait de temps à autre, rien à voir avec le comportement martial que Toshiro avait avec elle. Cependant et bien malgré elle, Midori l'observait de loin lorsqu'il venait les voir chez eux, ne pouvant se révéler à qui que se sois par un cruel manque de confiance en son entourage quel qu'il sois.

Le père de son cousin eu le droit à une cérémonie d'une tristesse affligeante. Si dur que la jeune Uchiha elle même ne parvint pas à empêcher ses larmes de couler sur son visage stoïque, son corps et son âme encore déchirés par une profonde contradiction.

C'est lors de cette cérémonie que Midori fit sa promesse la plus forte et trouva son Nindo. Elle se jura à elle même qu'un jours elle mettrait fin à ces combats. Des morts, toujours des morts et encore des morts. Midori ne comprenait vraiment pas la manie que les êtres humains avaient de se détruire mutuellement. Une folie ... Une tourmente de folie qui engendrait toujours tellement de douleur, de souffrance et de haine ... oui la haine, toujours plus de haine puis de nouveau des morts, du sang et des larmes. Un cercle vicieux, un maelstrom constant de sentiments tous plus sombres les uns que les autres qui consumaient l'âme d'une personne, puis d'une autre, les poussant toutes à se faire du mal et à se venger encore et encore.

Avec la dureté des combats affiché à son esprits jeune, la brunette du clan Uchiha avait presque perdu espoir de voir un jours les gens s'aimer. Elle pensait que ce tourbillon, cette roue de la vengeance continuerait de tourner pour l'éternité.

Après cela, poussée par son idéalisme et sa naïveté, elle partie bien décidée à parler à Toshiro pour qu'il trouve avec elle une solution pour rallier les ninja de ce pays et stopper le carnage. Elle surpris une violente dispute entre lui et son grand père. C'est ici que la jeune Uchiha se rendit compte de la folie qui gagnait son géniteur. Elle ne sue jamais pourquoi, mais elle entendis clairement son père, Toshiro Uchiha, mettre à mort son propre grand père. Terrifiée, elle pris la fuite discrètement pour se réfugier dans sa chambre.

Le monde entier semblait s’écrouler autours d'elle, ses proches mouraient les uns après les autres. Désormais sa famille était réduit à seulement trois membres et son père était devenu complètement fou. Lui son propre père qu'elle aimait plus que tout, il assassinait les siens ! Que faire ? Essayer de le raisonné ? non, cela n'aurait fait que causer davantage de dégâts et mettre sa vie en danger. Elle pleura de longues heures seule, des larmes qu'elle avait retenue pendant si longtemps. La violence de ses émotions qui étaient parvenu à briser sa carapace de mensonge qu'elle s'en était rendu à se faire à elle même fendit une dernière fois ses yeux, permettant à ses Sharingan de former un magatama complet. Si seulement cela avait put la consoler, mais ce ne fut pas le cas.

La solution était simple pour elle .. Fuir ... Elle devait fuir a présent. Elle n'était plus capable de supporté ses mensonge, elle ne pouvait plus être quelqu'un d'autre. A la faveur de la nuit, guidée par la peur et par son instinct. Elle fila a travers les ombres, fuyant loin d'ici, loin de ce pays, de cette folie. Elle fuyait vers l'endroit ou elle aurait due aller depuis longtemps, là ou son oncle avait vécu et ou elle aurait due avoir sa place. Le pays du Feu, le village caché de Konoha.

Test RP

Ici. Seulement pour les rangs Jônin supérieur et Kage.
Derrière l'écran

Prénom/Surnom : Appelez moi Midori, ça ira très bien :3
Âge : 25 ans
Comment avez-vous découvert KnS : Top site
Qu'en pensez-vous : jolis theme ^o^
Suggestions : Ici



J'espère que ça vous as plus. Je ne suis pas très compétente à l’écris du coup là j'ai tout donner >w< (ça explique aussi pourquoi je vise pas plus haut que Jûnin, parce que je pense que ça c'est pas très représentatif de mon vrais niveau, je prend pas une nuit à bosser et corriger tout mes Rp hein o-o)

Toujours est t'il que j'ai essayer de faire une petite histoire sympas à défaut d'être très original (ce qui est hard à faire sur une Uchiha) et que j'ai fais mon possible pour que ça colle correctement au contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kumo
Son Reihou
avatar
Messages : 393
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
570/570  (570/570)
Chakra:
570/570  (570/570)
MessageSujet: Re: Uchiha Midori, une éventail de retour parmi les feuilles [Fini ^o^]   Lun 13 Mar - 12:49



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 7,5/12

L'originalité 1/3
La cohérence du récit 1,5/3
La narration 3/3
L'avis personnel 2/3

« La Forme » 6,5/12

Le vocabulaire 1,5/3
La syntaxe 2/3
L'orthographe 1,5/3
La conjugaison 1,5/3

« La longueur » 5/5

« L'avis personnel » 3/5

« Le Bilan » 22/34

« Alors, j'ai quelques soucis avec cette fiche sur le fond. En effet, elle accumule plusieurs choses que je n'aime pas ou qui ne sont pas tout à fait cohérent avec le contexte. La première chose étant le fait que des Uchiha soient hors de Konoha, ce n'est pas quelque chose que je pense vraisemblable compte tenu de la relation du clan avec le village. Même chose pour la manière dont tu perçois le clan Uchiha, qui me semble erronée. Ce n'est pas un clan guerrier et haineux, c'est même tout le contraire en réalité : je te renvoie au dialogue entre Sasuke et les Hokage, notamment le Nidaime, qui dit clairement que les Uchiha sont les gens les plus aimants du monde ! Malgré tout, ce ne sont pas des points qui permettent de refuser une fiche puisque rien n'est précisé à ce sujet, je vais l'accepter, même si je suis sceptique sur ce genre de points. Au delà de ça, le personnage est très bien développé, tous les points importants de son histoire sont développés de manière plus ou moins équivalente. Bref, à part quelques soucis de fond, c'est une bonne fiche, félicitaiton. Je te précise au passage que je vais ajouter Uchiha à ton pseudo Wink

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Jônin de Konoha avec 770 + 100 = 870 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.
Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Uchiha Midori, une éventail de retour parmi les feuilles [Fini ^o^]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bon retour parmi nous ! [Jaden]
» Fêtons ton retour parmi nous, mon ami! [Sienna & Isaak]
» Repose en paix ! Le triangle revient parmi les siens [ fini ]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-