AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Home, Sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jônin de Konoha
Uchiha Midori
avatar
Messages : 48
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
480/480  (480/480)
Chakra:
480/480  (480/480)
MessageSujet: Home, Sweet home   Mar 14 Mar - 1:28

Uchiha Midori




Je courrais encore et encore. Mes jambes étaient en feu, ma poitrine était brûlante, mon souffle était court et chaud. Depuis le pays du riz jusqu'ici au pays du feu, j'avais courue sans me retourné. J'étais terrorisée, du plus profond de mon cœur une angoisse sourde avait vue le jours. En réalité cela faisait un moment que cette peur était apparue en moi, qu'elle me dévorait de l’intérieur.

Uchiha Toshiro, mon père, cet homme dur et sans pitié aurait sans l'ombre d'un doute une réaction terrible lorsqu'il se rendrai compte que je n'étais plus là. Il essayerai sans doute de me retrouver pour me punir par je ne savais quel châtiment sordide dont il avait le secret, mais il abandonnerai bien vite lorsqu'il s'apercevrai que j'avais finie à Konoha. le village de la feuille avait beau être baigné dans la paix depuis longtemps, il restait une grande nation qui avait toujours eu la réputation de prendre soins des siens. Oh oui, il finirai par me retrouver, c'était aussi sur que le soleil et la lune continueraient leurs cycle sans jamais se rencontrer dans le ciel et actuellement cette peur sourde en moi était due au nombreux filmes que j'étais en train de me faire.

Était t'il derrière moi ? Était t'il en train de me pourchasser ? Est ce que j’atteindrais au moins Konoha avent qu'il ne me tombe dessus. ce qui était sur c'était que s'il m'attrapait j'allais vivre un enfer, peu être même que je n'y survivrai pas ! Après tout il avait bien tué Ojisan ! Je n'étais plus sur de rien, je ne pouvais plus m'en remettre à personne. cela avait toujours été plus ou moins le cas, mais ici on parlaient de ma vie !

J’espérais aussi juste qu'il ne ferai pas de mal à Maman ...

«Maman !»

Pendant un instant je m'étais arrêter. Fixant de mes iris rouges comme le sang les sous bois derrière moi, plonger dans la pénombre. J'avais laisser ma mère derrière moi ?! Emportée par la panique je n'avais même pas penser à elle ! je fis mine de repartir en arrière, mais je me retint de le faire. Mon cœur voulait absolument retourner auprès d'elle et mourir s'il le fallait pour essayer de lui épargner un quelconque châtiment, mais mon esprit lui, savait que ce n'était là pas une bonne solution.

A aucun moment ma mère n'aurait voulu ça, que je mette ma vie en danger pour elle. En réalité, j'étais sur au fond de moi qu'elle serrait heureuse d'apprendre que j'avais prise mon envole. Mes yeux s’embrumèrent de larme et haletante, je repartis dans ma course effréné vers le village caché de la feuille.

«Je reviendrais te chercher maman .. je te le promet ! »

Pleuré en courant n'était pas une solution très optimisée pour les longues distances, mais à pas un seul moment je ne fis mine de faiblir. Si bien qu'au petit jours, je m’effondra dans une petite clairière perdue au milieux de nul part.

Je sombra dans l'inconscience quelques heures, abattue par l'énergie que j'avais dépensée à courir et à pleurer. Mes Sharingan ne m'avaient pas aider non plus, consumant mon énergie au passage, mais mes émotions si fortes me rendirent bien incapable de les garder endormis. Les yeux qui reflètent le cœur ... c'est comme cela qu'on les appelaient, ou encore le miroir sanglant de l'âme, comme mon père se plaisait à en déformé l’appellation. Combien de temps encore aurais-je due subir ses élucubrations et sa philosophie erronée si j'étais restée là-bas ?! Peu être même aurais-je bien put finir par y croire moi aussi !

Je ne pouvais pas laisser cela arriver ! Je voulais vivre ma vie moi aussi et je ne voulais pas la vivre comme une meurtrière perdue au milieux d'un pays de barbare ! je fini par reprendre mes esprits après quelques heures ou minutes, je ne savais pas réellement. toujours était-il que je m'étais remise péniblement sur mes jambes et avais reprise la route.

Pendant près de deux jours je bâtis la campagne, coupant a travers les bois, restant rarement plus de quelques minutes sur une route, discrète et furtive ... Avec malheureusement comme seule compagne que la faim et la soif ainsi que le froid. J'étais bien évidement partie assez vite de chez moi, je n'avais rien prévue et je n'étais affublée que de ma veste rouge frappée du symbole des Uchiha recouvrant un simple Tee shirt noir. Mes jambes quand a elle n'avaient rien pour les couvrir, le bas de ma tenue se composant d'un mini-shirt n'offrant aucune protection, que ce soit contre le froid ou même contre les griffure et les entailles causer par ma fuite a travers des sous bois bien peu soucieux de mon bien être.

J'en crû a peine mes yeux lorsque je vis les portes de Konoha se dessiner devant moi ... Y étais-je arrivée ? ou étais-je morte quelque part, seule dans les bois et étais-je en train de délirer en laissant la mort me prendre petit a petit ? hum ... Peu importe, je ne regrettais rien ... Au moins, je mourrais ..libre ?

C'était donc au petit matin, à peine consciente, que la jeune fille que j'étais s’écroula après être sortie des fourré et avoir titubé, tremblante sur les quelques mètres qui la séparait des lourdes portes de bois vert du village caché des feuilles. je ne put laisser échapper que quelques mots sans mêmes savoir s'ils tombaient dans l'oreille de quelqu'un, d'une voix faible, le visage éteint, les yeux à demi-clos.

«Aidez .. moi ... à l'ai..de ... Onegai ... »











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 137
XP Mensuel : 136
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Mar 14 Mar - 15:35
    Tu sens dans ton dos des pas, une présence... non plusieurs ! Des ninjas de Konoha que tu reconnais sans mal à leur bandeau frontal. Eux par contre, ne te reconnaissent pas, après tout, comment pourrait-il savoir qui tu es ? Mais la politique de Konoha joue en ta faveur et ces hommes, en réalité, deux hommes et deux femmes maintenant que tu les vois mieux, t’emmènent dans un petit poste de garde à quelques mètres de la muraille. Après t’avoir installé, t’avoir donné de l’eau et un peu de nourriture, quelques biscuits militaires, rien d’extraordinaire, mais de quoi te raviver un peu, ils te posent des questions. Ils veulent savoir un peu qui tu es, d’où tu viens et surtout, pourquoi tu te retrouves dans cet état-là. Ils te posent doucement et avec gentillesse ces questions. C’est surtout une jeune femme, plutôt grande, qui semble avoir dans la vingtaine, avec de longs cheveux noirs et des yeux de la même couleur, qui te pose ces questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Konoha
Uchiha Midori
avatar
Messages : 48
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
480/480  (480/480)
Chakra:
480/480  (480/480)
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Mer 15 Mar - 1:24

Uchiha Midori




Il y avait du monde autours de moi. Des gens s'étaient rapidement approcher, mais je n'avais pas vraiment eu la force de parler. Ils m'avaient soulever pour me déplacer et j'avais vue scintiller au soleil leurs bandeau, malgré ma vue trouble et mes yeux difficilement à moitié ouverts.

Ils m'avaient donner quelque chose a manger et de l'eau. Je m'étais empressée, autant que je pouvais, d'avaler tout cela et attendis patiemment qu'un peu de force ne me revienne. Une jeune femme s'était posée face à moi, à l'endroit ou ils m'avaient assise.

Elle me posait des questions, quoi de plus normal face a une inconnue s'approchant de son village. Mais visiblement ils n'avaient pas fait attention à l’emblème brodé au dos de ma veste rouge. hum, de toute façon il était inutile de leurs mentir, je n'en étais actuellement pas capable.

«Je m'appel .. Midori ... Uchiha Midori .. et je viens de ... »

Je marquai une courte pose ... Bon sang, était t'il vraiment utile que je leurs dise ça , Qu'allait t'il se passer lorsque je leurs dirais que je venais d'un pays de déserteur ? Je devais éluder cette question là et les faire passer à autre chose.

«..Je viens de vivre un enfer ... Mon .. père as ... Il as assassiner mon grand père .. Alors j'ai eu peur et je me suis enfuis ... Puis j'ai atterris là ...»

J'y repensais .. peu être était t'il là dehors, plus loin .. peu être était t'il en train de me regarder me livré a Konoha ?! je tournai le tête aussi vivement que je put vers l’extérieur du village, cherchant une trace de sa présence .. mais rien .. rien d'autre que les mouvements de la végétation et les hallucinations qu'elle pouvaient occasionner a la jeune fille mal en point que j'étais ... Je serrai les dents en ramenant mon regard devant moi, perdu sur le visage de la jeune femme face à moi.

«S'il .. S'il vous plais .. Ne me laissez pas toute seule .. pas dehors. il ne faut pas qu'il me retrouve .. Je ne veux pas ... je ne veux pas mourir .. »











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 137
XP Mensuel : 136
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Jeu 16 Mar - 15:58

    Au moment où tu prononces ton nom, tu vois les sourcilles se froncer et quelques expressions sur les visages que tu n’arrives pas vraiment à déchirer. Positive ou négative ? La jeune femme devant toi reste de marbre et malgré tout, d’adresse un petit sourire rempli de sympathie. T’invitant donc à poursuivre ton récit. Et là… tu parles de mort et surtout de meurtre. Le silence s’installe dans la petite stalle et même la jeune femme qui avait réussi à rester de marbre, semble surprise par ce que tu racontes. Elle adresse alors un rapide signe de tête à l’un des hommes présent dans la salle, qui sort rapidement. Elle prend ta main et exerce une petite pression dessus. Réconfort ou terreur, à toi de voir ?Elle te dit qu’elle ne va pas te laisser et qu’il ne t’arrivera rien. Quelques minutes après, l’homme qui est sortie revient et lui glisse quelques mots à l’oreille que tu n’arrives pas à attendre. Cette fois tu arrives parfaitement à lire la surprise sur son visage. Elle te demande alors, avec tact , de parler un peu plus de toi et de ce que tu as vu, insistant pour savoir où se sont passé ses choses dans le village ou si tout ça s’est passé ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Konoha
Uchiha Midori
avatar
Messages : 48
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
480/480  (480/480)
Chakra:
480/480  (480/480)
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Jeu 16 Mar - 18:18

Uchiha Midori




Je reprenais peu à peu un peu des force. Je n'étais pas encore remise et sans doute me faudrait t'il encore un ou deux jours pour être de nouveau d'aplomb, mais c'était déjà un début. Je me calmai un peu aussi, commençant à réaliser que je n'étais plus réellement en danger ... De mort tout du moins.

Les Konohajin me posaient pas mal de questions, ils voulaient savoir ce qui s'était passer exactement et même si cette femme faisait tout pour me mettre a l'aise et me promettait de ne pas me laisser toute seule, je ne savais pas réellement quel crédit accordé à sa parole. Cependant j'étais chez eux et je n'avais pas réellement d'autres choix. faisant tout pour me tenir droite un minimum, j'avais tout de même les yeux pencher sur la table, j'avais du mal a garder la tête haute .... c'est lourd une tête putain !

«Cela ne s'est pas passer au pays du Feu ... Je ne suis même pas native d'ici, mon père lui même ne l'est pas. En fait ma famille est issue d'un Uchiha qui aurait déserte Konoha pendant les anciennes grandes guerres ... »

J'avais encore quelques remords a leurs répondre ... j'allais vraiment livré ma famille ? Tout meurtrier et fou qu'il était, Toshiro Uchiha restait mon père et je l'aimais ... Je ne perdais pas espoirs qu'un jours je le retrouverais et j'arriverais a le faire revenir à la raison et a lui montrer que le clan Uchiha ne devait pas forcément être baigner dans le sang pour être fort .. J'espérais aussi que je reverrais aussi Maman en bonne santé et que peu être nous formerions enfin une vrais famille ensembles ... Que cette fois-ci je ne soit plus obliger de mentir ...

Pour l'heure je devais être coopérative avec eux, ne serrais-ce que pour avoir une petite chance que ce rêve se réalise.

«J'habitais ... au pays du Riz. C'est là que mon père as fini par tué mon grand père ... »

Je serrai un peu plus la main de la jeune femme, cherchant a relever la tête pour la regarder dans les yeux, cherchant à voir si elle me croyait ou pas.

«Je ... je ne suis pas une Nukenin, vous devez me croire ! Si ... Si vous ne me croyez pas, il doit bien avoir un Uchiha a Konoha qui maîtrise son Sharingan ? Vous n'avez qu'a fouiller mon esprit avec ! Mes souvenirs ... c'est la seule preuve que j'ai ... »

Oh ... je n'aimais pas du tout l'idée que quelqu'un fouille dans ma tête, mais je n'avais pas le choix, je n'avais que ça comme assurance que Konoha accepterai bien de m’accueillir. J'espérais juste que le Uchiha qui regarderai là dedans serrai bien accrocher, car je doutais sérieusement qu'un esprit hypersensible de Uchiha accoutumé à la paix soit prêt a voir tout ce que j'avais bien put faire toute ma vie ... une vie baigner dans la mort et dans le sang depuis mes 6 ans ...











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 137
XP Mensuel : 136
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Dim 19 Mar - 20:56
Tu vois les visages de plus en plus grave, suivant le rythme de tes paroles. Tu viens de leur annoncer visiblement, quelque chose d’assez grave. Quelque chose dont aucun d’eux n’avaient idée. Surtout quand tu associes déserteur et Uchiha. Même la jeune femme devant toi qui semblait calme laisse quelques instants une surprise certaine passé sur son visage. Elle continue de t’écouter, te murmure quelques mots rassurant. Un homme étrange fini par arriver accompagné de l’homme qui était partie.

Il est masqué, tu ne vois pas son visage et il avance alors vers toi. La jeune femme t’explique qu’il est là justement pour s’assurer de ce que tu racontes où non. Il pose alors la main sur ton front, si tu te laisse faire...

Citation :
Si tu te laisse faire :
- Tu revois alors dans ton esprit certains passage de ta vie, dont ceux en rapport avec ce que tu viens de leur raconte. Ces visions ont l’air bien réel et après quelques temps, elle se dissipe et tu te retrouve toujours dans la pièce où tu étais avant de partir vers ton passé.

Si tu refuses :
- Surprise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Konoha
Uchiha Midori
avatar
Messages : 48
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
480/480  (480/480)
Chakra:
480/480  (480/480)
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Lun 20 Mar - 4:59

Uchiha Midori




J'étais plus ou moins en confiance. Ils ne semblaient pas hostiles envers moi, quoi que méfiants, quoi de plus normal. Ils ne semblaient pas vouloir tirer de conclusions hâtives et se concertaient du regards, plonger dans une profonde réflexion.

La femme face à moi me rassura et m'expliqua que quelqu'un allait se charger de verrier ça, l'homme qui avait fait son entré et qui s'approchai de moi. Je n'avais clairement aucune envie que ce type me touche, cependant que pouvais-je faire d'autres ?

Je le laissai donc poser sa main sur mon front, m'attendant a ce qu'il lise simplement mon esprits et en tire ce qu'il voulait, cependant ce n'est pas du tout a cela que je m'étais attendue.

« Qu'est ce que ... !  »

J'étais là ... à présent devant cet homme à genoux devant moi, je le reconnaissais. Ce type qu'on m'avaient demander de tué au cours de mon sixième anniversaire. J'avais refusée, mais pourquoi est ce que j'étais en train de revivre ça ?! Je me voyais refuser, tremblante et innocente, puis Uchiha Toshiro lui ouvrir lentement la gorge face à moi.

« Pourquoi est ce que vous me .... !  »

Mon père fit venir un autre homme, celui là avait fini sous ma lame, je le savais. J'avais encore refuser, mon père me battait ... Je ne contrôlais rien, ma main dans laquelle se trouvait un Kunaï partis se ficher dans la gorge de l'homme face à moi qui m'aspergea de son sang.

« Arrêtez ! »

Autre chose maintenant, ce tout jeune garçon ... La colère qui m'avait habité, l'insulte a ma famille, a tout ce que je chérissais. La haine sourde, mes yeux empoisonnant mon âme ... mon poing le percutant en plein plexus après avoir parfaitement anticiper la trajectoire de son corps fonçant sur moi. Je sentais sous mes phalanges ses os se briser, ses côtes rentrer dans ses organes, la vie s’échapper de son corps ... Mon père me féliciter pour ce meurtre.

« Pitié !!  »

Les larmes de douleur, de solitude. Mon cœur brisé alors que je fixais la glace en me lavant mes mains pourtant propre pendant des heures, essayant de chasser le sang absent que j'hallucinais souillant mes doigts.

« Stop !  »

Les mensonges, le personnage que je fut tout me vie, me moquant des autres et dominant les faibles sous le regard inquisiteur de mon père. Dans son ombre, toujours dans son ombre, mais l'aimant de tout mon cœur malgré le monstre qu'il était et le mal qu'il me faisait.

« STOP !!! »

J'étais maintenant cacher derrière la porte du bureau de Toshiro, la main plaquer contre ma bouche, traumatisée par la scène alors que je le voyais poignarder mon grand père encore et encore, étouffant ses cris de douleur d'une main solidement plaquer sur sa bouche .... je me voyais courir dans les bois, perdue, seule et brisée et lorsque j'avais demander un peu d'aide a des gens que je pensais être différents de tout ce que j'avais vécu .. On m'avait torturer et replonger dans ma vie de souffrance ...

L'homme avait tout vue, probablement n'avait t'il pas fait attention a ce qu'il faisait car j'étais a présente là, à fixer le vide . Ce fût lorsqu’il se décida enfin à retirer sa main de mon front que ma tête tomba lourdement sur la table dans un bruit sourd. Mon métabolisme hypersensible de Uchiha avait été terriblement éprouver et déjà au bord de ses limite, mon corps n'avait pas tenue non plus sous la pression.

La seule chose qui prouvait que j'étais encore consciente était les chaudes larmes coulant de mes yeux marquer de mes Sharingan s'était activer sous l'émotion et la douleur ...









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 137
XP Mensuel : 136
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   Sam 25 Mar - 10:23
    Les visages sont marqués d’effrois. Visiblement, tous ou une grosse partie d’entre eux ont vu ton histoire et ce que tu as vécu. Ça les choque et pourtant, tu as devant toi une équipe de force spéciale, qui a du en voir d’autres. Mais pas ce genre de chose infligé à des enfants. Ils voient bien le mal que ça t’as fait, mais mise à part la brune qui fait attention à toi, tous semble ne pas vraiment faire preuve de compassion. Tes sharingans achevant de parler pour toi. La jeune femme approche alors, et pose la main sur les épaules. T’expliquant que tout est fini. Et elle t’invite alors, si tu veux, à la suivre…
Citation :
Bienvenue en ville... : On t’emmène à l'hôpital, si tu veux bien suivre la femme. Là bas, on te soigne et on te laisse te reposer plusieurs jours. Toujours un garde devant ta porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Home, Sweet home   
Revenir en haut Aller en bas
 

Home, Sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Portes du village-