AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naraku Genji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Genin de Kiri
Naraku Genji
avatar
Messages : 17
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Kirigakure no Satô.

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Naraku Genji   Sam 18 Mar - 19:18

Naraku GenjiFeat Avatar

gif
Infos générales
avatar

Nom : Naraku.
Prénom(s) : Genji.
Surnom : Aucun.
Âge : 23 ans.
Sexe : Masculin.

Village : Kiri.
Rang : Genin.
Clan : Aucun.
Affinités : Katon.
Spécialités :

Caractère


Genji a un fort caractère, un sale caractère. Il n'est pas sociable et rares sont ceux qui peuvent affirmer l'avoir vu être poli avec autrui. Le problème n'est pas qu'il manque d'éducation, même si effectivement il y aurait beaucoup de choses à revoir là-dessus, mais surtout qu'il n'aime pas les gens. Ils l'énervent, tous, ou presque. Des envies de distributions de claques à grande échelle qu'il doit refréner régulièrement pour ne pas s'attirer les foudres du boss. Pourquoi tant de haine ? Non pas pour copier les plus grandes figures émo que le monde ai connu, mais simplement parce qu'il ne supporte pas la mentalité de la plupart des êtres humains. Vantards, condescendants, irrespectueux, infidèles, cupides, vaniteux. Autant d'adjectifs pour qualifier la race humaine et d'arguments pour les détester. Si cela ne tenait qu'à lui, il expédierait ses phalanges à la tronche du moindre guignol qui la ramènerait un peu trop devant lui.

Mais il ne peut pas. Plus autant qu'avant maintenant qu'il est un shinobi de Kiri. Une frustration qu'il a du mal à canaliser, qu'il exprime par d'intenses séances de râlement à voix haute. Car râler, c'est comme une seconde nature chez lui. Râler, insulter, s'énerver, pioncer, se battre. Et flemmarder. On pourrait le décrire ainsi, et cela lui conviendrait parfaitement. La moindre chose qui ne va pas dans son sens est prétexte à ronchonner. Le goût de la bouffe, l'odeur d'une personne, le travail effectué, la manière d'effectuer le travail, le manque d’intérêt du travail effectué, travailler. Ne pas avoir le droit d'envoyer chier ses supérieurs quand ils lui brisent les burnes. La façon dont le regarde certaines personnes, la façon dont elles s'expriment. Devoir bêtement obéir aux ordres. S'être enrôlé dans l'armée. Ses conditions de vie, et bien d'autres choses encore. Râler pourrait être son nindo.

Peu volontaire à l'effort, surtout quand celui-ci est forcé, son manque de volonté à servir son pays et le peu d'efforts fournis en ce sens lui ont valu de rester au rang de Genin même des années après l'obtention de sa promotion à ce rang. Mafieux tout droit sorti des bas fonds de Mizu no Kuni, il a connu la misère et les galères d'une vie de malfrat. Survivre, il sait comment faire. Pour se battre, il n'est pas le dernier, ses années de gangsters et la dureté de la vie dans la partie pauvre de Kiri ayant développé un fort esprit belliqueux en lui. Au final, s'il a fini par rejoindre les rangs militaires, c'est uniquement par ordre de son patron, l'actuel Mizukage. C'est qu'il est le seul à pouvoir réussir à tirer une quelconque forme d'obéissance de Genji, et qu'après une intense discussion autour de plusieurs bouteilles de saké, tous deux en sont arrivé à la conclusion que le Naraku serait plus utile dans l'armée, au plus proche du Gokushi.

Et même s'il ne manque pas de lui faire savoir combien il n'apprécie pas sa nouvelle fonction, le Gokushi sait pertinemment à quel point la loyauté de Genji l'empêchera de lui faire faux bond.


Histoire


Genji a la vie banale du petit gangster qui a plongé dans le crime et la violence parce qu'il n'avait rien d'autre à branler de sa vie. Pour combler l'ennui, se faire un peu d'argent pour survivre jusqu'au lendemain. La pauvreté n'épargne personne dans les bas fond, la famille de Genji ne fut pas une exception. Il n'aura connu son paternel que très peu de temps, avant que celui-ci ne se sépare de sa mère qu'il accusait de l'avoir trompé avec un autre type. Difficile d'avoir encore confiance en sa moitié quand tout le monde autour de vous affirme qu'elle vous a trompée. Même si les preuves ne tombèrent jamais, cela eu raison de leur amour et de la confiance qu'il avait en elle. Privé de son père, sa mère n'étant qu'une femme dont l'enfance difficile a fait sauté de nombreux boulons psychologiquement, autant dire que ce fut compliqué dès lors. Elle ne cherchait que l'argent et le réconfort des hommes. Le laissant de débrouiller seul dans les rues. Et la rue se chargea donc de parfaire son éducation.

Il a commencé au bas de l'échelle, par de petits larcins sans importance. Un peu de bouffe, du pain et de la viande séchée, du riz. Puis de quoi accompagner ses maigres festins, lui réchauffer le gosier et embrumer son esprit pour oublier temporairement sa galère. Puis il a commencé à avoir les crocs plus affûtés, à être plus gourmand, à en vouloir plus. Détrousser de leur bourse les fortunés de la zone riche, leurs fringues et leurs effets personnels également, pour les revendre au plus offrant. Nombreuses furent les fois où se fut pincer et à deux doigts de se faire arrêter, mais les poings le sauvèrent et la fuite il prit à chaque fois. Vers sa douzième année, fatigué de vivre seul, il chercha à rejoindre l'un des innombrables gangs de rues sévissant dans les alentours. S'il affirmait que c'était uniquement dans le but de réaliser de plus gros coups, d'amasser plus d'argent, il cherchait inconsciemment une famille, du soutien. La chance voulue qu'il en trouva une, de famille criminelle.

Une de petite envergure avec laquelle il traîna deux années, avant que l'un des membres avec lequel il traînait régulièrement lui fit un sale coup et tenta de le doubler sur un de ses plus gros coups. Cette trahison lui rappela à quel point l'être humain était pourri jusqu'à l'os et qu'il ne pouvait faire confiance à personne. Le traître fut abattu et il décida de continuer d'opérer en solitaire. Jusqu'au jour où il se retrouva à faire face à l'un des clans mafieux les plus influents sévissant dans le pays, si ce n'est le plus influent. Ayant tenté de les prendre de court sur un coup qui l'intéressait autant qu'eux, il se fit prendre et alors qu'il aurait dû être abattu, le boss aux commandes décida de l'épargner. Sans doute par pur caprice, ou avait-il décelé quelque chose en lui qu'il pouvait exploiter. Quoi qu'il en soit, il le laissa en vie à la condition qu'il bosse exclusivement pour lui à l'avenir. D'abord réfractaire à cette idée, l'esprit de survie l'emporta sur son égo et il accepta. Ce fut l'une des meilleures décisions prises de sa vie.

Gokushi Hitoya était un des rares qui savait trouver les moyens pour que le Naraku la boucle et arrête de contester ce qu'on lui ordonnait de faire. Il possédait ce quelque chose d'inexplicable qui poussait notre protagoniste à s'écraser et obéir. Si cela n'avait pas était du tout cuit au départ, aujourd'hui il était l'un des plus fidèles aux côtés de leur leader. Bien que sa faible position au sein de l'organisation l'empêche d'être réellement un soutient de poids pour le patron, il se rendait utile à son niveau. Aussi, lorsqu'il reçut les instructions de rejoindre les rangs de l'armée, qu'il avait besoin de lui là-bas pour les projets à venir, il s'y plia même s'il n'en avait aucune envie. Désormais Genin, un peu retardataire du fait de son problème avec l'autorité et le travail en général, il continue de faire le taff dans l'attente de plus d'action.


Test RP

Ici. Seulement pour les rangs Jônin supérieur et Kage.


Derrière l'écran

Prénom/Surnom : Gaho.
Âge : 21 ans.
Comment avez-vous découvert KnS : Par un Rouking, le croisement d'un roux et d'un viking.
Qu'en pensez-vous : Il a l'air bien !
Suggestions : Aucune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizukage
Gokushi Hitoya
avatar
Messages : 319
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Naraku Genji   Dim 19 Mar - 13:30



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 9.5/12

L'originalité 1.5/3
La cohérence du récit 3/3
La narration 3/3
L'avis personnel 2/3

« La Forme » 9/12

Le vocabulaire 2/3
La syntaxe 3/3
L'orthographe 2/3
La conjugaison 2/3

« La longueur » 1/5

« L'avis personnel » 3.5/5

« Le Bilan » 23/34

C'est beaucoup trop cours ! C'est le plus gros défaut de cette fiche. Alors, c'est simple comme personnage et comme histoire, mais superbement efficace ! Tu fais très bien évoluer ton personnage dans les bas fonds cloque et malsain de Kiri. On ressent la difficulté de sa vie et tout. Juste c'est dommage que tu n'en dises pas plus sur lui.

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Genin de Kiri avec 805 plus les 100 points des premiers validés, ce qui te fait un total de 905 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »



The past is not my concern. The future is no longer my concern, either.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Naraku Genji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♣ Genji Takiya - [Terminée] ♣
» Genji Takya
» DH - Genji "La Discipline"
» Dossier Genji Takiya
» Genji Shimada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-