AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seba Jun | Présentation [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jônin Supérieur de Konoha
Yamanaka Bashō
avatar
Messages : 20
XP Mensuel : 4
Date d'inscription : 16/03/2017
MessageSujet: Seba Jun | Présentation [100%]   Lun 20 Mar - 0:01

Seba Jun Feat. Spike Spigel - Cowboy Bebop




Infos générales
avatar


Nom : Seba
Prénom(s) : Jun
Surnom : Le Cowboy
Âge : Vingt-sept ans
Sexe : Masculin

Village : SunaGakure no Sato
Rang : Jonin. Supérieur, si possible.
Clan :  /
Affinités : Doton | Raiton
Spécialités : Kekkai Genkai (jiton)



Caractère


L'art est dans l'œil de celui qui regarde, les êtres humains se définissent par leurs goûts. Une problématique qui se conclue souvent par la relativité. Le débat n'est plus quand on pose le regard sur le voyageur qu'est Seba Jun. Cet homme transpire la classe, tout droit sorti des musées mythologique, son corps d'apollon en dit énormément sur la personnalité du voyageur céleste.

L'allure décontracté, certains aiment prouver leurs vocabulaire en le qualifiant de nonchalant. S'impliquant rarement, son air peu préoccupé par les choses agace souvent son interlocuteur. Il dégage une sérénité rare, propre à lui, le permettant de gagner la confiance de son prochain avec aisance. Sûrement dû à son manque de sérieux, Jun adopte un point de vue dérisoire sur tout et n'importe quoi, utilisant de sarcasme comme le peintre se servant de son pinceau. Un habitué du second degré, sa toile ne peut être parfaite si on n'y rajoute pas une pointe d'ironie. Loin d'être inconscient, c'est là tout le leadership qu'aspire le beau brun, rassurer les autres en relativisant sur la gravité des événements.

Homme complexe, Jun partage rarement ses émotions, de nature taciturne le personnage éprouve du mal à parler de sa personne. Pourtant, son égo nous ferait mentir ; têtu, brutal, courageux et morfale, le beau brun a du mal à rester calme quand les choses ne vont pas dans son sens, dans quel cas il a souvent recourt à la vulgarité. Ses traits de caractères nous révèlent une sorte d’hyperactivité non existante, se n'est que le reflet des nombreux raisonnements quotidiens que Jun s’inflige. Torturé, notre homme a du mal à se définir, passant des nuits d’insomnie à se questionner sur le monde et sa personne. Sommes-nous dans le vrai monde ? Une solitude qu'il transforme en une certaine arrogance pour se donner un petit peu de confiance, mais au fond c'est l'homme le plus doux et gentil qu'une femme peut croiser.

Aimer tue. Son plus grand point faible n'est autre que la nicotine. Constamment la cigarette à la bouche, la relation avec cette blonde n'est égale à toutes les autres; un désir charnel, une passion chaleureuse et intense. Une histoire d'amourette, de petit flirt qu'on crapote. La clope lui fait chavirer le cœur, gonfler ses poumons, attendrir ses abats. Cette petite fleur qu'il fane, agit directement sur son humeur. Mort est celui qui essaiera de lui soutirer l'amour de sa vie, jamais il ne quitta et quittera cette femme. Selon lui, ils sont faits l'un pour l'autre, la fusion est si puissante que personne ne réussira à séparer Jun de sa tendre. Les récits racontent même que s'il venait à être éloigné de son épouse, sa puissance atteindrait un niveau inconcevable à l'échelle humaine, entraînant alors… la destruction du village ou pire ! Du monde entier…
Cela ne reste que des rumeurs !

Sa décontraction innée en fait une personne agréable à vivre. Jun est doté d'une facilité qui lui est propre, une facilité à faire les choses, une facilité de vivre. Il vit comme il l'entend, fume où il veut, boit quand il en a envie. Se préoccupant peu des choses et des évènements, notre homme à femme sait s'adapter selon les personnes, la manipulation des mots étant l'un de ses points forts. Le jugement n'est pas dans ses habitudes, il aime discuter et parler du beau temps en sirotant son whisky. Peu importe qui vous soyez, criminel ou militant pour la loi, il saura vous mettre dans des conditions rassurantes et à l'aise pour partager vos malheurs ou vos joies. Certaines crient déjà à l'homme parfait.






Histoire


Enfant du désert, le sable chaud te brûlera et le vent enflammé te desséchera. Le désert est ta mère et le berceau de tes rêves, tu t'endormiras aux cris des tempêtes glaciales et te réveilleras dans un puits de lumière éclairé par le soleil ardent qui embrase nos terres. Ces étendues infinies sauront te guider tout au long de ton périple et sache que si les poids sont trop lourds, il t'aidera à les porter.

Alors prend cette poignée de sable et sens tous ces grains glisser entre tes doigts, laisse-les se faufiler entre tes lignes et s'envoler vers là où ils veulent te mener. Nos ressources sont faibles, mais nos richesses sont précieuses, ait confiance au désert et il te donnera une vie paisible et sage.


Session 1 - La valse à mille temps.



L’astre rayonnant était à son zénith, frappant sur toute la plaine couverte. Les mirages au loin ne laissaient plus le cerveau reconnaître le réel de l’imaginaire. Ces illusions semblaient pourtant si vraies. Le gravier tombant encore des mains, emmenait le voyageur vers des hallucinations palpables. Mais seul les mains sèches et les pieds brûlants reflétaient la colère du désert.

Les sens désorientés, sa survie diminuait à chaque pas marqué et balayé par le vent. Protégé par un foulard du soleil, il agrippait ses larges vêtements déchirés comme s'il s'accrochait aux derniers instants qui lui restait à vivre. Malgré toute la bonne volonté et le courage de l'enfant, son espoir était inhumain et son ambition trop prétentieuse, son destin était celui de périr orphelin dans un désert qui, selon les mythes, devait l'accompagner.

Les poumons déchirés, les jambes lacérées, le cerveau qui ne suit plus, c’est dans une dernière inspiration que le jeune garçon laissa ses genoux fragiles tomber. Sa conscience était brouillée dans un monde imaginaire, le sable chaud se transformait en une plaine d'herbe douce, le vent brûlant caressait son corps et amenait des nuages avec lui. Signe d'humidité, l'air était alors devenu frais.
Ces étendues infinies sauront te guider tout au long de ton périple et sache que si les poids sont trop lourds, il t’aidera à les porter.  Suis le désert et le désert te prêtera sa force.

Le regard vide posé sur l'horizon, les yeux entre ouverts percevaient encore le sable flotter et quand il fut le moment de fermer ses paupières, une dernière lumière froide apparue dans la vision de l'humain. Laissant aller avec lui, un sentiment d'apaisement et de légèreté. Emporté par le vent, la délicate bise l'emmenait vers un long voyage inattendu. Un monde paisible où tout était parfait, régénérant ses pores et purifiant ses blessures.

L'âme du défunt revivait dans un autre monde que le sien, mais dans lequel il se sentait bien. Au loin, une voix claire et pure se dissimulait en écho, agissant en mentor, sa brillance était d'une beauté si intense qu'elle charma le jeune perdu, à la suivre. L'émerveillement lui coupait la parole, n'écoutant plus que les prières de la divinité, il prêtait attention aux nombreuses maximes et dictons sur ses terres que l’idole récitait. Jusqu'à arriver à la destination finale, celle d'une porte ouvrant la voie vers un royaume où tout n'est que bonheur et ataraxie.

Entre les rayons du coucher du soleil, une silhouette avançait au trot sur son cheval. Noble être humain qui rentrait ce jour-là, tirant sur sa charrette de la ferraille et du rocher perdue dans le désert arride. Le matelas, aussi dur soit-il, transportait avec lui, un jeune garçon desséché auxquelles ses heures étaient comptées. Une vie précieuse au bord de la falaise, prête à sauter.

Et quand il fut le moment pour lui d'ouvrir cette porte...


Session 2 - Les bourgeois.



Admiratif envers cet homme, incarnation humaine de la divinité qui lui avait parlé, le jeune homme s’habitua au nouveau monde qu’il découvrait. Prit sous l’aile du mécanicien, le savoir qu’il enseigna au jeune homme fut particulière. Guerrier du sable retraité, respecté par ses compatriotes, son but était de transmettre son savoir au jeune garçon. Le début d’une aventure s’écrivait alors, à l’ombre du village se formait le courage et la vaillance d’un ninja sans identité.

L'enfant perturbé par ses pensées aimait s'isoler et avoir recours à des pratiques spirituelles guidées par son maître. Il avait par habitude de trop réfléchir et avait peut-être une capacité d'analyse au-dessus de la moyenne pour son âge; était-ce là le monde dans lequel la paix devait être loi ? Vivait-il dit dans le monde réel ? Serait-il en train de rêver ? Est-il un homme ou une âme errante ? Pourquoi ce portail l'a-t-il mené dans cet univers loin de ce qu'il imaginait ? Des questions laissées sans réponses, perturbant quotidiennement l'esprit de l'adolescent.

Le village du sable vivait des moments désastreux, préférant vivre à l'écart de ce peuple, son monde était ailleurs. Les séances de méditation révélaient souvent certaines choses ignorées, elles permettaient de se connaître soi-même et à emprunter le chemin destiné. Généralement calmes, jusqu’au jour où un de ces rites dévoilèrent un pouvoir caché en notre héros. Cependant, ce potentiel était impossible à exploiter venant de son mentor dont les années commençaient à peser.

Après mûres réflexion, le père adoptif savait qu'il ne pouvait plus rien donner, c'était le moment de passer à une autre étape de son développement. Les contacts du mentor lui avait permis d'envoyer son élève au temple du vent, dans lequel il allait approfondir ses connaissances avec les moines de la tornade.


[...]


Bien loin du stéréotype du moine, ces sages bien fêtard accueillir notre héros chaleureusement. Amis du bien-être et du partage, ces hommes créèrent le Seba Jun d'aujourd'hui. Très concentrés et sérieux sur les traditions du temple, les moines n'en oubliaient pas les joies de la vie et souvent, trinquaient à l'honneur du Daimyo.

C’est là où le beau brun devint un homme; entre alcool et folies des jeux d'argent, les années passaient guidées par la voie du vent, malgré les tentations aux vices il y trouvera son identité de combat et c’est les nombreuses d’heures de travail qu’on retiendra de son long séjour à la protection du haut dirigent du vent. Les conseils et l’esprit d’équipe des Ninja Gardiens aidèrent à dévoiler le talent que les méditations essayaient de lui communiquer, le fusionnement entre deux affinités ; la vivacité de la foudre et le bouclier de la terre. Les champs magnétiques étaient devenus un terrain de jeu.

Malheureusement, arriva le jour où le père atteint par l’âge, n’était plus en capacité pour tenir son magasin. L’affection qu’il portait à cet homme qui l’avait sauvé autrefois était trop grande pour laisser son patriarche seul au milieu de ses pièces métalliques. Un mélange de colère et de tristesse se lisait dans le regard de Jun, partir du monastère était compliqué, mais les obligations étaient prioritaires. Le dos tourné, un dernier geste de la main conclu son aventure chez les moines, retour au village !


Session 3 - Je me voyais déjà.

«You're gonna carry that weight!»


Le vieux n’arrivait même plus à soulever une plaque métallique, la fragilité de ses os craquaient à chaque pièce soulevée. L’aide qu’apporta son fils était précieuse, ses compétences en champs magnétiques résolvaient tous les problèmes que rencontrait le garage actuellement.

Toujours situés en périphérie, la carrière était terminée pour le jeune adulte. Ses émotions se lisaient chaque jour sur son visage comme un livre qu'on ouvre pour en savoir d'avantage. Le devoir en disait autre chose que sa voie guerrière et remportait la majorité des chapitres, la dette était de soutenir cet homme, autant le faire avec le sourire. Alors, entre la réparation de certaines machines et le rangement du box, il servait le Sake et partageait de délicieux cigares avec le vieillard.


[...]


Le jour arriva où Suna fut piller. Il y a quelques mois maintenant, une bande d’inconnus réussit à s’introduire dans les chambres les plus secrètes du village. De nature à ne pas être dérangé par les événements, cette attaque ne valait pas la peine de s'y intéresser selon l'ex moine. Cependant, le père ne l’entendait pas de cette façon-là et touché par la maladie de l’âge, son heure n’allait plus tardé.

Attaché à son village et ses racines, remarquant bien que la routine de mécano ne ressemblait pas à la vie que Jun devait mener. L’homme fut à nouveau celui qui relança la carrière de son protégé.
Couché dans son lit favori, une peau sèche venait caresser la joue de notre héros.

Père - Il est temps pour moi de prendre des vacances éternelles... Jun… Ressent la force du Sable et utilise-là pour protéger son désert : notre mère. Tu es doté d'un pouvoir pouvant protéger tout un peuple, fais en bon usage... mon fils....

La main froide nettoyait les larmes qui coulaient sur la peau fraîche du jeune brun, un dernier souffle et son âme s'envola. Le défunt dans les bras, plusieurs journées se sont écoulées avant que l'orphelin ne lâche son héros mort. L’œil déterminé, il allait exaucer les dernières prières du père. C’est ainsi qu’il se présenta au sommet de la tour où vit le plus puissant de ces terres, le Kazekage.

Kazekage - Te voilà enfin Ninja gardien, nous t’attendions.

Nul n’échappe au regard de l’Ombre du vent, contrôlant ses contrées du bout de ses doigts, l’œil de lynx vous observe bien avant que vous ne le trouviez. Depuis le début tout ceci était finalement prévu ? A l’époque, l’homme confia au tout grand, ce que les méditations lui montraient. Le dernier défunt savait que, ce jour-là, un enfant se perdrait dans une tempête de sable. Sa communion avec les esprits avait prédit un enfant égaré au futur brillant. À l’écoute et acceptant les derniers vœux de son guerrier, son Kage lui demanda alors une dernière mission… Former l’une des futures pièces élites de l’armée du sable !

La mission accomplie, le retraité pouvait alors découvrir un autre monde, ses efforts furent récompensés par un nirvana perpétuel. Laissant son protéger maintenant Homme, avec des questions sans réponses.

Offrant son pouvoir au service de son village, Seba Jun prouvera son efficacité lors de plusieurs missions qu'il effectua en test. Encore des difficultés à travailler en coopération, cela n'empêche que son nom fit vite le tour des ruelles et ses exploits dans la chasse aux déserteurs, devinrent l'un des sujets de discussion principal du village.

Aujourd'hui, le chasseur de primes a gagné l'entière confiance de son chef. Tokubetsu Jônin, son apport est précieux au sein des troupes du village. Il est l'heure que le désert aride se déchaîne et que les lames du vent se déchaînent contre la menace qui guette dans les contrées lointaines.  
 

Test RP


Test Rp a écrit:
Je profite que le Test Rp soit libre pour présenter un personnage qui n'est pas mentionné dans mon histoire. Pourtant, de forts liens les réunissent et j'aimerais pourquoi pas, le développer inRP par la création d'un prédéfinis.
Voilà, voilà. Bisous.

Au-delà des dunes, je rêvais de plages et de maillots de bains. L'éclat du soleil brillait sur les courbes des femmes, belles et heureuses en ce jour de repos bien mérité ! Les derniers événements créèrent une vague de criminalité, ma tête inondée par les tensions, devait s'évader un petit moment.  
Ces idiots du village qui ne cessent d'arrêter son peuple. Sous l'ordre d'un chef impuissant, ils s'amusent à jouer les Shérifs et provoquent ce sentiment d'angoisse au sein des familles. Bien conscient de le situation politique, il me fallait juste décompresser et penser à autre chose.

La traversée des murailles entourant la cité du sable, je quittais cet air d’amertume et laissait derrière moi les soucis actuels, le temps de quelques instants. Amoureux de la vie, la découverte forme et vous forge le mental. Au même niveau que la méditation n’est à l’esprit, les voyages sont nécessaires à votre cerveau.

Mon chemin se traçait dans les couloirs du désert, la population était faible dans ce pays, mais non loin du village caché se trouvait quelques villages encore en plein développement. Généralement chaleureux et fort aimable, ils sauront vous accueillir comme il se doit. Dit-on souvent que se sont qui en ont le moins, qui donnent le plus. Reste à prouver, mais j’adorais ces gens-là ! Leur sens de l’hospitalité n’avait égal ailleurs.

Sur place, je rejoins une connaissance de longue date. Fidèle au magasin que tenait père, un ami précieux avant d’être un client. Jetto Burakku, un tenace agent qui avait fait les beaux jours de SunaGakure. Aujourd’hui, il n’est plus qu’un simple ingénieur qui vit avec le minimum possible. Qu’il était bon de revoir ce bon vieux Jetto ! Long time no see!, comme dirait les autres.





Jetto - Ohayô ! ça fait du bien de te revoir Jun ! Comment va camarade ?!
Jun - Jettoo !  Tu m'avais manqué vieux !

S'en suivait une brusque tape dans le dos, les habitudes, elles, ne changeaient pas. Saisissant l'opportunité pour le prendre dans mes bras et lui rendre l'enthousiasme des retrouvailles. J&J réunis, on aurait dit un duo de super héros. Nous nous embarquassions dans une longue marche, perdue dans des discussions nostalgiques du le passé. Un moment purifiant partagé avec une personne que l'on apprécie, à ce moment-même il n'y avait que nous deux sur terre.

À force de fumer, notre salive séchait et la langue devenait lourde. La soif qui hantait notre bouche provoqua un pilotage automatique vers le bar le plus proche. Deux bons whiskys pour venir soigner nos papilles autour d’une vieille table, grinçante à en piquer les oreilles.

Une discussion agréable amène toujours à des sujets un peu plus sérieux. Déjà mentionné plusieurs fois, la situation du village du sable est critique. Les infrastructures ne se développent pas, sa politique marginale n’aide pas au contact avec les autres royaumes, la pauvreté touche le pays et à la suite de l’effraction qui s’est produit il y a quelques mois, des innocents sont arrêtés chaque jour par une police incompétente. Dans son meilleur temps Jetto Burakku faisait partie de l’élite du village, membre de la section interrogatoire et de torture, sa justice était digne du cavalier blanc. Si seulement il était possible de le ramener, se serait un ajout majeur à l’équipage.

JunAllez Jetto ! Tu sais ce qu’il se passe à Suna, tu ne peux pas rester là et faire l’ignorant. Je te connais, tu n’arriveras pas à rester là les bras croisés !
JettoJe te le répète : C’est terminé pour moi ces conneries. Mon corps n’est plus le même et les gens là-bas, ils m’écœurent. Le Jetto d’avant n’existe plus Jun.
JunTu reviendras Jetto, je le sais.

Sa tête répondit d'un non catégorique. Sa vie d'agriculteur modeste semblait, lui convenir. Il ne faisait rien à part entretenir son jardin, pauvre et sec. Je ne voyais pas vraiment pourquoi il s'obstinait à continuer. Ma foi, je connais ce gars, il aime se mêler de tout et ne peut pas rester plusieurs jours à ne rien faire, cette vie calme et paresseuse n'est pas faites pour lui.

La tension montait et entre nos deux esprits tenaces, la discussion n’était pas près de se finir. Cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vu, j’allais faire l’effort de calmer le jeu pour cette fois-ci. Déviant vers une autre discussion, nous n’avions même pas remarqué que nous vivions au plein milieu de la nuit. Traverser le désert à cette heure-ci sans être équipé présentait un grave danger, je voulais quand même le faire, mais mon brave ami insista pour que je reste dormir chez lui.   

Sa ferme puait l'animal campagnard, je passais une nuit horrible, l'une des pires. Les poils du chien empestaient la pièce, les caresses du chat griffaient ma peau et le ronflement de cet ours qui me servait d'ami, Jetto, réveillait tout le pâturage. Pourquoi j'avais accepté ? Je ne sais pas, mais ce qui était sûr, au levé du soleil, je décampe le plus rapidement possible.

À le revoyure Jetto, on se reverra tout bientôt. Plus vite que tu ne le crois.

Derrière l'écran

Prénom/Surnom : Jun'.
Âge : Vingt ans.
Comment avez-vous découvert KnS : TopSite NvS
Qu'en pensez-vous : J'aime bien retrouver le système de stats, bonne initiative! Sinon, beau forum, belle ambition !
Suggestions : *édit* Vas-y, en vrai, je sais pas.



Dernière édition par Seba Jun le Mar 28 Mar - 22:00, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Raikage
Sakazuki Faust
avatar
Messages : 305
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 22

Feuille de personnage
Santé:
620/620  (620/620)
Chakra:
620/620  (620/620)
MessageSujet: Re: Seba Jun | Présentation [100%]   Dim 26 Mar - 14:11
Où est-ce que ça en est ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Yamanaka Bashō
avatar
Messages : 20
XP Mensuel : 4
Date d'inscription : 16/03/2017
MessageSujet: Re: Seba Jun | Présentation [100%]   Dim 26 Mar - 15:52
Olà !

Pardonnez le temps que je prends à rédiger cette fiche. En plus des quelques activités extérieure, j'ai quelques soucis à définir les capacités de mon personnage.
Don't worry, encore bien motivé à venir m'amuser sur ce forum, je ne lâcherai pas la création de Spike Spigel version Seba Jun.
Je fais au plus vite.

Peace out!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Yamanaka Bashō
avatar
Messages : 20
XP Mensuel : 4
Date d'inscription : 16/03/2017
MessageSujet: Re: Seba Jun | Présentation [100%]   Mar 28 Mar - 20:17
Bien le bonjour, bonsoir !

C'est fait ! J'en ai terminé avec cette fiche, enfin !
Un orphelin de plus qui débarque à Suna, courage le staff pour corriger ça.

Désolé pour le temps que j'ai pris à rédiger ma présentation, je tâcherai d'être plus efficace. Néanmoins, je suis assez content de ce que j'ai produit.

Allez, bonne lecture.
Peace out!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kumo
Son Reihou
avatar
Messages : 393
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
570/570  (570/570)
Chakra:
570/570  (570/570)
MessageSujet: Re: Seba Jun | Présentation [100%]   Mer 29 Mar - 0:22



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 10/12

L'originalité 2/3
La cohérence du récit 2,5/3
La narration 3/3
L'avis personnel 2,5/3

« La Forme » 8/12

Le vocabulaire 3/3
La syntaxe 2/3
L'orthographe 2/3
La conjugaison 1/3

« La longueur » 4/5

« L'avis personnel » 4/5

« Le Bilan » 26/34

« Alors, je suis un peu embêté avec cette fiche, je ne te le cache pas. On sent à la lecture qu'il y a eu un gros effort de ta part pour bien faire, le problème, c'est que c'est à la fois louable et la source du problème à mon sens. Si sur le fond, j'ai plutôt bien aimé la fiche (et surtout le caractère), j'ai été beaucoup - mais alors beaucoup - plus emmerdé sur la forme. Comme un exemple vaut mieux qu'un long discours, je vais même t'en donner plusieurs que j'ai noté parmi tous ceux qui m'ont gêné, tu devrais comprendre :

"un jeune garçon desséché auxquelles ses heures étaient comptées"

"elles permettaient de se connaître soi-même et à emprunter le chemin destiné"

"Nous nous embarquassions dans une longue marche, perdue dans des discussions nostalgiques du le passé."

Les tournures sont bizarres, pas fluide du tout. A la lecture, on s'arrête et on se dit "non là, ça ne va pas". Et le truc, c'est qu'il y en a pleins des comme ça. Et sur la dernière, tu emplois un subjonctif imparfait sorti de nul part. Alors, au-delà du fait que je n'aime pas ce temps, il pose problème pour plusieurs raisons. D'abord, personne ne l'emploi en français aujourd'hui or c'est dans ton test RP, quand ta narration est à la première personne donc c'est problématique. Mais surtout, preuve que personne ne l'emploi, il est ici mal utilisé ! En effet, le subjonctif imparfait ne s'emploi que dans une proposition subordonnée et uniquement dans ce cas là. Or ça n'est pas le cas dans ta phrase.

Donc, pour revenir à ce que je disais, le soucis de bien faire t'as semble-t-il poussé à utiliser des formes et tournures pas forcément maîtrisées et ça a pas mal gâché la lecture de la fiche. C'est dommage parce que honnêtement, à la fin du profil psychologique j'étais sur le cul et j'avais hâte de voir la suite tellement il était bon. Et j'ai du coup été pas mal déçu... Le pire étant le test RP pour moi, où il y a vraiment beaucoup plus de soucis de mon point de vue que dans l'histoire, en parti à cause de la narration à la première personne qui fait que tu mélanges beaucoup le passé et le présent, un exercice très casse-gueule.

Au final, ça donne une fiche assez inégale. Je te conseillerai de prendre un peu de temps pour la relire (vu le nombre de coquilles disséminées ça et là, tu ne me fera pas croire que tu l'as fait Razz) et je pense que tu t'apercevra par toi-même de l'écart de qualité qu'il y a entre l'excellent Caractère et le très moyen Test RP Wink

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Jônin Supérieur de Suna avec 910 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.
Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Seba Jun | Présentation [100%]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Seba Jun | Présentation [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-