AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Genin de Kiri
Nobushige Furyô
avatar
Messages : 45
XP Mensuel : 3
Date d'inscription : 15/03/2017

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Jeu 23 Mar - 11:47
Furyô regarda la goutte d'eau qui se formait lentement pour tomber au sol. C'était comme voir un oiseau se préparer à voler la première fois. Tant d'effort, tant de difficulté pour simplement atteindre un résultat naturel. Il était à la fois dégoûté et fasciné. Son reflet dans la minuscule perle aquatique lui renvoyait une grimace bien étrange avec des yeux qui brillaient et une moue horrible. Levant le bras, il récupéra l’objet de sa fascination sur son doigt, la voyant couler le long de sa main avant de continuer sa chute vers le sol pavé. Le chien errant qui traînait avec le Shinobi aujourd’hui se précipita pour aller lécher cette dernière, agitant sa queue d'excitation.

Les bassins suspendus étaient l'une des merveilles du village caché de la brume. Il s'agissait d'une dizaine de fontaine qui avaient été construites au plafond de caverne. Le Nobushige ne savait comment mais le fait est que l'eau s'écoulait de celles-ci pour lutter contre l'apesanteur et remonter vers le plafond, remplissant les réservoirs. Plus on s'enfonçait dans ces derniers et plus les constructions étaient grandes et spectaculaires. Le tout dernier bassin ressemblait même plus à une petite piscine qu'à une fontaine ou une mare au canard.

Tout le système tapait sur les nerfs du ninja. Il était évident pour lui qu'on avait utilisé des techniques de ninjutsu pour détourner la nature et l'amener à cette difformité qui ne devait jamais exister. Intérieurement, le genin se dit qu'un accident était si vite arrivé. Un crocodile qui se matérialisait d'un coup et faisait un gros trou dans tout ça, sa tête sortant du sol au-dessus. Ou trois crapauds. Enfin n'importe quel animal légendaire ferait l'affaire. Toujours était-il qu'il ne savait pas comment faire arriver de telles créatures ici et ce n'était pas avec le chien à ses pieds qu'il allait faire grand-chose. Même pas sûrs qu'il puisse casser une des fontaines avec sa batte.

Un jour peut-être... en attendant, il était là, simple genin tout juste sortit de l'académie. Cela ne faisait même pas un mois qu'il avait reçu son diplôme... à dix-sept ans. Il avait été l'un des plus vieux de sa promotion, entouré dans la majeure partie de gamin de dix ans. L'avantage était que sa vie l'avait déjà amené au contact du danger dans les bas-fonds. Quand les petits gosses de riches devront faire plus que retrouver le chat du voisin, rira bien qui rira le dernier. À savoir lui. C'est lui qui rira le dernier.

Le Nobushige avait beau tenter de se rassurer sur son avenir, il n'en restait pas perturbé. Outre ces bassins qui le narguaient de plus en plus, il avait surtout été convoqué ici pour rencontrer ses premiers coéquipiers. Normalement, tout le monde venait de sortir de l'académie, c'est comme ça que ça fonctionne. Après, rien n’empêchait d'avoir des rejetés de partout. Les rébus que personne n'a voulus, qui n'ont jamais réussi à jouer en équipe ou qui sont justes trop mauvais.

Après réflexion, Furyo préférait encore ça à être entouré de prépubères une nouvelle fois. Son passage à l'école avait été difficile. Voir des enfants s'amuser de leurs dons et en particulier de leur capacité à faire des petits justus élémentaire lui avait rapidement tapés sur les nerfs. Déjà parce que voyant le ninjutsu comme une insulte à l'ordre naturel des choses. Ensuite parce qu’il en était pas capable. Par choix certes mais il passait pour un idiot comparé à des simples enfants. Le genin souffla en caressant le front du chien malade.

-Putain de gamins.

Le toutou entendit un bruit avant le genin et se barra la queue entre les jambes. Attirant l'attention de l'adolescent, ce dernier se retourna pour voir qui arrivait. Quelques secondes avant de voir le visage de l'inconnu, une réflexion horrifique poppa dans son esprit. Et si son maître instructeur était aussi un enfant?


KIRI'S TEAM TETSUKEN




Dernière édition par Nobushige Furyô le Sam 25 Mar - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Kiri
Taiken Satoru
avatar
Messages : 22
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 25
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Ven 24 Mar - 1:54
Satoru n'était pas le genre d'homme à regarder les joies de la science moderne et à crier au ninjutsu, tel un adorateur des faits alternatifs. Il avait connu le monde et explorer des contrés dont rare sont ceux qui peuvent prétendre avoir vu. Par-exemple, il avait visité la légendaire porte est! Oui oui, la porte Est de Kiri! Celle empruntée seulement par une dizaine de personnes chaque année car elle à le très gros défaut de mener directement au dépotoir publique! Un vrai endroit de rêve.

C'était il y a quelques mois déjà, Satoru avait gradué de l'académie en tant qu'un des plus vieux étudiants, mais pas aussi vieux qu'un certain batteur, et avait décidé d'aller visiter la mythique porte est. C'était une aventure à écrire dans les livres d'histoire, un périple comme nul autre, un épique si j'oserais le nommé ainsi. Une histoire qui valait certainement son propre livre et malheureusement, notre jeune ninja avait décider de la garder dans sa tête. Que de bons souvenirs en provenance de cette aventures, des découvertes, des rencontres. Vos esprit curieux doit certainement être excité à l'idée de lire les périples de notre rouquin à la porte Est, n'est-ce pas? Je pourrais vous parler de la grande guerre de la porte Est, du monstre chèvre combattant le nain à la barbe rousse ou de l'arrivée du sauveur. Je pourrais vous parler de tant de choses.

Mais plutôt que de faire cela, je vais plutôt vous parler des délicieux bâtons de sésame que notre jeune ninja avait acheté ce matin. Il avait été retrouvé par les autorités de Kiri il y a de cela quelques semaines et avait été forcé dans une team de genin afin de faire ses preuves. Étant bien-sûr beaucoup plus intelligent que la moyenne, il savait que la loi des clichés dans ce monde voulait dire qu'il ferait donc équipe avec une fille et un débile. Les livres d'histoire faisaient l’éloge des ces teams légendaires qui combattirent pour mener le monde vers une grand ère de paix. Ce que les livres d’histoire semblent oublier, c'est que toutes ces teams étaient composé du mec intelligent, mais asocial, de la fille et du mec débile. C'est une règle.

Il s'était donc acheté des bâtons de sésame au marchand du coin en ce matin ensoleillé afin d'aller rencontre le débile et la fille. Il se disait que tant qu'à rencontrer ses futurs collègues et clichés ambulants, autant le faire avec un délicieux goût de sésame dans la bouche.

La rencontre devait avoir lieux dans une caverne unique à Kiri. En effet, un procédé complexe permettait à l'eau de couler vers le plafond, donnant un effet qui aurait pu attirer nombre de touristes si Kiri n'était pas ce qu'elle était. Cependant, cet effet était seulement le résultat de la science, contrairement à ce que le monologue interne d'un autre homme dans un autre univers pourrait penser et tel que je l'ai mentionné plus tôt. En effet, tel un fin jet d'eau se voit plier vers le haut si on y approche une brosse fraichement utilisée, de forts électros aimants créaient un puissant champ magnétique derrière les jets d'eau crées par des pompes. Ces jets d'eau filaient ensuite vers le ciel grâce au champ magnétique et se fracassaient ensuite sur le plafond en verre pour donner une impression de fontaine à l'envers. La science faisait vraiment des merveilles.

Admirant le spectacle, Satoru arrivât finalement, un dernier bâton au coin de la bouche, devant le point de ralliement. Comme cet endroit n'était que très rarement visité par les locaux qui commençaient à être lassés de ses merveilles, la seule personne présente était très probablement un de ses collègues. C'était une homme qui lui disait vaguement quelque chose, possiblement de son âge ou un brin plus vieux. Le fait qu'il soit Genin trahissait malheureusement beaucoup de choses et si l'attitude de Satoru l'avait empêché de graduer, tous n'avaient pas cet excuse. Tout ceci ne voulait donc dire qu'une chose...

« Il ne manque donc que la fille et une entrée surprise du Sensei... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Kiri
Naraku Genji
avatar
Messages : 17
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Kirigakure no Satô.

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Ven 24 Mar - 18:56

'Fait chier...

Ses doigts ôtèrent le couvercle de son briquet en métal et son pouce vint actionner la molette, les deux sons caractéristiques de ces actions résonnèrent l'un après l'autre, puis vint la flamme, au bout de l'objet. Apaisante, fascinante, envoûtante. Plus forte que lui, cette envie incessante, ce besoin systématique, comme une manie qu'il avait d'admirer le feu. Une affinité pour la pyrotechnie qu'il ne saurait expliquer, mais bien trop présente pour la nie. Impossible à refréner, il appréciait le contact d'une source de chaleur, se réjouissant même d'une simple allumette craquée. Son éclat jaune orangé, sa façon de danser avec le vent, il aurait pu admirer un brasier des heures durant sans jamais s'en lasser. Pour autant, il ne ressentait aucun besoin de s'essayer à quelconques activités masochistes au cours des quelles il se ferait volontairement brûler. Il préférait faire cramer les autres, c'était bien plus marrant. D'un geste rageur, il claqua le couvercle de son briquet et souffla, agacé.

J'vois pas pourquoi j'me coltinerai c'guignols...

D'un naturel râleur, aujourd’hui était un jour spécialement conçu pour affûter sa technique de négativité opérationnelle. Il venait d'apprendre par le biais d'un messager envoyé par le boss qu'il venait d'être affecté à une équipe constituée de deux autres shinobis de son grade, et d'un plus haut gradé, pour diriger le trio d’apprentis. Forcément qu'il n'était pas d'accord avec cette décision, comment aurait-il pu l'être ? Non seulement on lui collait dans les pattes un vieux chiant pour le surveiller, mais en plus il était vendu avec deux abrutis. En bon asocial qu'il était, il s'imaginait déjà la galère que cela allait être d'être forcé de coopérer avec eux. Des inconnus, en plus. Le patron ne devait pas estimer pouvoir lui faire assez confiance pour le laisser seul dans la nature sans qu'une couille arrive. Qu'à cela ne tienne, il se plierait à sa volonté, comme il l'avait fait depuis qu'il avait rejoint cet homme.

N'empêche que ç'fait chier...

Il était bien important de le préciser, juste au cas ou on ne l'aurait pas encore compris jusqu'ici... Dans un ultime soupir de fatigue, il trouva la volonté de se mouvoir jusqu'au point de rendez-vous. Ne changeant rien à ses habitudes, c'est dans une pure attitude nonchalante qu'il avala les mètres le séparant des lieux où s'établirait le premier contact. Mains profondément enfouies dans les poches de son pantalon, il avait laissé tomber la veste, et déboutonné les trois premiers boutons du haut, histoire d'être plus à l'aise, de moins étouffer. Et probablement aussi car il se préparait déjà à ce que cette rencontre dégénère et qu'ils en viennent aux poings. C'était en général ce qu'il se produisait quand il était forcé à communiquer avec autrui, cela tournait mal. Loin d'être volontaire à l'effort, d'un caractère négatif et agressif, en fait il plaignait d'avance ceux qui devraient désormais supporter sa présence. Il finit par arriver, sans vraiment s'en rendre compte puisqu'il progressait tête basse, perdu dans ses pensées...

Hm, z'avez quoi à m'mater, vous deux ?

Qu'il lâcha cette courte phrase plus par automatisme qu'autre chose. Dans son milieu, ce n'était jamais normal qu'on vous fixe de cette manière. Ce que son cerveau n'avait pas encore eu le temps d'assimiler, c'était qu'il venait d'arriver face à ses futurs partenaires et que sans doute que ces derniers attendaient qu'il se présente, ou juste qu'il explique ce qu'il foutait ici. Ce qu'il aurait été tout naturel si on avait un minimum de savoir vivre...

Woh... sympa l'coiffure mec ! T'serais pas chanteur par hasard ? SI ! J'TE CONNAIS ! T'as déjà joué dans un d'vieux bars d'bas fonds ! Comment c'est déjà... Neully... Neville... raaaah... AH ! NELVIS LA PRESSE !

Et contrairement à ce que son attitude laisserait paraître, il était totalement sérieux. Induit en erreur par cette ignoble banane de cheveux bruns que ce trimbalait l'autre énergumène. Alors même qu'il attendait avec impatience que ce qu'il pensait être une célébrité lui réponde, un détail violent attira son attention. Comme une menace prioritaire balayant toutes les autres. Une qu'il fallait traiter dans l'urgence avant de subir le même sort et de finir maudit éternellement. L'autre gars. Lui. La. Qu'il pointait du doigt, le faciès déchirait par une expression d’horreur, comme si la peste en personne se dressait face à lui.

Sauf que là, c'était bien pire...

Mec... merde... T'ES UN FOUTU PUTAIN D'ROUQUIN MAUDIT ET SANS ÂME !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kiri
Yabuki Kenjiro
avatar
Messages : 38
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 17/03/2017
Age : 34
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
550/550  (550/550)
Chakra:
550/550  (550/550)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Lun 27 Mar - 11:12


Kenjiro avait accepté d'enseigner, enfin. Il fallait dire qu'il n'avait pas eu trop le choix cette fois-là. Après deux refus, deux années d'affilées, l'ordre était venu spécialement du Mizukage. Etait-ce pour qu'il accepte par obligation qu'on avait utilisé l'être le plus haut de la pyramide du pouvoir des shinobis de Kirigakure? Ou bien était-ce une volonté propre de la part de Gokushi Hitoya. Le Jounin n'en savait rien pour le moment car le message était assez court à vrai dire. Il contenait une partie du dossier des genins, en gros une fiche de renseignement assez basique, ainsi que la note exprimant la forte volonté que Yabuki Kenjiro, lui-même donc, daigne accepter de former ce trio. Et quel trio...

Kenjiro avait lu en vitesse les fiches des trois zigotos, terme employé juste pour ne pas dire couillon et c'était pas vraiment beau à voir. Oh oui il avait touché le jackpot! L'élite! Du bas de classement... Du moins c'était ce que pourrait penser la plupart des autres Sensei lorsqu'ils verront le quatuor ensemble. Il ne fallait pas croire que Kenjiro voyait en eux des rebuts ou des attardés, ce que certains eux verraient. Lui il voyait des éléments qui se cachaient, des diamants bruts qu'il faudrait tailler, et le Mizukage avait décidé que Kenjiro serait leur sculpteur. Après tout lui aussi avait eu du retard, ou plutôt il avait rejoint l'académie tardivement, ce qui avait engendré ce retard. Chose qui n'était pas vraiment le cas des trois éléments de sa team...

Nobushige Furyô, dix-sept ans. Aucune aptitude pour le ninjutsu et ne cherche pas vraiment a en avoir, il possède les bases mais ne veut rien faire d'autre. Aptitude physique et maniement de la batte. Orphelin, il vient des bidonvilles donc comme Kenjiro. Naraku Genji, vingt trois ans, racaille des bas quartiers, répertorié comme ancien membre de gang. Un dur, une vraie tête à claque qui manipule le Katon, attirance malsaine pour le feu aussi d'après son dossier, soupçon de pyromanie. Mère encore vivante mais il semble s'en être totalement détaché. Et enfin Taiken Satoru seize ans, l'élément tache de la team. Si tous avait grandi dans les bas quartiers, même Kenjiro, ce dernier venait de la haute. De la bien haute même, héritier d'une des douze plus riches familles de Kirikagure. Ce dernier semblait vouloir vivre sur ses acquis sans se forcer, sa fiche rapportée même une sorte de rejet de sa famille, un point pour le jeune donc. Il utilisait l'art ninja sensoriel, une chose que Kenjiro ne connaissait que très peu au final.

Il s'était donc rendu dans le lieu de rendez vous qu'on avait fixé pour eux, endroit que Kenjiro n'aurait pas du tout choisi en plus. Il se pointa un peu en avance, se cachant dans l'ombre attendant que les trois genins se pointent. Rien d'extraordinaire pour le moment sauf peut être l'explosion verbale de Genji sur la couleur des cheveux de Satoru, il semblait avoir la croyance comme certains du fait que les roux n'aientt pas d'âme, chose dont Kenjiro s'en foutait, surtout que pour les lui les rousses étaient des chaudières pas croyable au pieu... Il sortit donc de l'ombre et s'avança vers la team, sa team...

_ Ainsi donc voila la Team Tetsuken au complet...

C'était ainsi qu'on lui avait vendu le nom de code de la team, une référence à ses poings capable de broyer le fer d'un simple coup grâce au Shinken. Il les regarda un à un et soupira. Des diamants à l'état brut oui... Du carbone même...

_ Je me nomme Yabuki Kenjiro, jounin de Kirigakure et comme vous vous en doutez je serait donc votre Sensei ainsi que le chef de la team... On va commencer par un petit tour de table, vous allez me raconter un peu votre vie, vos affinités, spécialités, vos envies... Un peu de tout quoi.

Il connaissait un peu tout ce qu'il demandait mais il voulait voir ce que eux diraient sur eux-même, voir comment ses élèves se voyaient par eux-mêmes et quelles informations il allaient donner, cacher, filtrer...



Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaerinosensou.forumactif.com/t242-fiche-technique-yabuki-
Genin de Kiri
Nobushige Furyô
avatar
Messages : 45
XP Mensuel : 3
Date d'inscription : 15/03/2017

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Lun 27 Mar - 14:52
Furyô souffla lourdement de soulagement. Que la sainte nature soit louée, il n'avait pas été mis avec des enfants. Mieux, ils étaient à peu près tous du même âge. Ils auraient même tous pu être jonin s'ils avaient suivi le parcours traditionnel des Shinobi...ou juste pas intégrés l'académie à quinze ans. Tout ceci ne comptait plus cependant. Lui comme les autres étaient désormais des genins. Des soldats officiels de Kirigakure. Certains avec plus de chances que d'autres apparemment. L'adolescent à la batte jeta un coup d’œil noir à la richesse transparente des tissus que portait le rouquin. Rouquin qui au passage n'avait même pas daigné se présente, confirmant les soupçons de petits privilégiés.

Heureusement, le troisième tiers de ce que serait leur équipe intervint avant que le Nobushige se vexe et décide de régler la politesse du sans âme à coups de batte. L'espace d'un instant, une minute même, il resta perplexe et perdu face au dernier arrivé. Celui à la gueule fracassée, probablement aux coups de poing, était une pipelette effrénée. Pour quelqu'un comme Furyô qui aimait les endroits zen et silencieux, cela lui soulevait les poils. L'irritation était profonde jusqu'à ce qu'il comprenne où l’acolyte voulait en venir.

-Ha ! Nelvis ! Oui, oui je le connais...mais c'est pas moi. Je compte pas non plus mourir dans mon propre vomit.


Le fameux Nelvis. L'adolescent avait été très attristé d'apprendre la mort par overdose de « flocon de neige ». Cette drogue rappelant la poudre sur les montagnes du pays de la neige était une épidémie dans les bas-fonds. Appelée souvent « Foconè » pour aller plus vite, elle s'aspirait par le nez et vous rendait hyperactif. Le souci était qu'elle était hautement addictive et que vous étiez prêt à tout pour vous en procurez d'autres. Combien avaient finit par tuer leurs familles ou se prostituer juste pour une dose? En tout cas certains se faisaient des couilles en or sur ce business. Peut-être même le genre similaire à la famille de Rouquin Sans-Nom.

Rouquin que le second inconnu finit également par remarquer. Là encore la situation aurait pu grandement exploser mais elle fut réduite à néant par une nouvelle arrivée. Décidément, le sens du timing régnait parmi les membres de cette équipe. Presque comme si tout était préparé à l'avance et que chacun avait son tour. Cette fois-ci, ce fut rien de moins que Yabuki Kenjiro, l'homme qui se vantait de ses cicatrices. Il avait une petite réputation dans les bidonvilles. Fidèle des femmes de petites vertus, il aidait un orphelinat de Kiri. La rumeur voulait qu'il soit géré au quotidien par Hamelin Tojo. Un homme que tous voyaient comme très très sain mais qui avait un comportement un peu louche. Combien d'enfants ont été amené par lui à l'académie pour ne jamais apparaître sur les registres?

Tellement en fait qu'on disait à la plupart des enfants de pas le suivre. Malgré ça, il arrivait toujours à « sauver » des pauvres de l'horreur des bas-fonds. Il utilisait une flûte qu'on disait pouvoir tout séduire. Des rats aux serpents en passant par les enfants donc. Est-ce le jonin cicatrisé était au courant? Ne serait-ce que de la rumeur? Elle remontait au moins à deux ans et l'époque où l'adolescent à la batte utilisait son arme pour défendre son territoire....

-Tetsuken...j'aime bien, j'aime bien. Bon, je suis plus du genre à régler les soucis avec mon amie là mais ça passe.


C'était toujours mieux que la team Saumon. Furyô avait eut peur que leur équipe soit nommée avec le nom d'un poisson que tout le monde mangeait. Team Requin, oui, là y avait de quoi être fier. Mais saumon... pourquoi pas la team sardines à l'huile? Au moins comme disait l'adage, dans le saumon, tout est bon. A moins que cela soit un autre animal. Probablement le hérisson. Dans le hérisson, tout est bon.

-Sinon, Nobushige Furyô. Protecteur de la nature, je hais la corruption effectuée par tous les shinobi avec leurs Katon, Suiton et compagnie.


L'adolescent marqua bien son dédain en pointant les bassins suspendus du doigt avant de cracher sur le sol de briques. Peu importe ce qu'on dirait, il savait qu'il y avait du chakra et des techniques aquatique à l'eau. Un jour, un camarade de classe, lorsqu'ils étaient en sorti pédagogique à l'académie lui avait dit qu'il y avait une affaire d’électro-aimant et que ce n'avait rien à voir avec le ninjutsu. Furyô lui avait mis un poing dans le nez comme réponse.

-Par conséquent, j'y toucherais pas. Jamais. Ma batte et mes poings on est assez pour compenser. Je déteste aussi mes mioches après avoir traîné deux ans avec eux à l'académie. Enfin bon, je pense qu'on est beaucoup dans ce cas.



KIRI'S TEAM TETSUKEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Kiri
Taiken Satoru
avatar
Messages : 22
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 25
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Sam 1 Avr - 2:21
Il y avait clairement un électron libre dans ce trio. Satoru avait haussé un sourcil à l'arrivé du troisième membre, clairement beaucoup trop imbécile pour être le senseï. Le jeune rouquin devait toutefois soudainement revoir ses calculs. Ses première estimations, dans le cadre du cliché des équipes Genin, l'avait placé comme le membre un peu à part et sur-douée et avait placé Nelvis comme le débile de groupe chez qui les actions comptaient plus que la réflexion. Ses calculs préliminaires identifiaient donc le troisième membre comme la fille dont le trait de personnalité principal était d'être une fille. Malheureusement, l'arrivé du troisième homme, dont l'âge semblait être le double de celui de Satoru, mettait tous ses calculs en question. Cet homme était clairement le débile, aucun doute la dessus, c'était physiquement impossible qu'une telle entrée soit un geste calculé du mec sombre et incompris.

Il fallait donc diviser le rôle du mec doué et de la fille. Bien qu'il se considérait très intelligent, Satoru n'était pas si sombre et incompris, il se considérait généralement comme quelqu'un de plutôt extraverti à la personnalité simple. De la même façon, le type à la batte semblait assez émotif à en voir ses réactions initiales, ce qui en faisait un candidat parfait pour être le future traitre. De son côté, le rouquin était un shinobi sensoriel dont les capacités étaient plus comme support que comme attaquant... Tout ceci, si l'On additionne al constante gravitationnelle et qu'on divise par la constante de cuisson parfaite signifiait...

C'est lui la fille pas vrai?

Non c'était impossible. Satoru agitât la tête de gauche à droite en signe d'incompréhension. Son monologue interne devenait de plus en plus instable. Il était impossible qu'il soit le membre féminin, il n'était pas assez sensible et avait des formes trop faibles.

Mais quand on y pense, le mot sensoriel est dérivé de sens qui forme aussi le mot sensible. À regarder les deux autres, il était clairement le plus féminin du groupe avec sa petit taille, sa faible musculature et son visage d'ange. S'il laissait se crinière retomber il pourrait aisément passer pour une fille.

Il fallait se rendre à l'évidence; il remplirait le cliché de la fille dans ce trio.

Relevant la tête alors que son troisième futur compagnon en terminait avec ses rires interminables et ses insultes envers cette race parfaite des rouqins, il fronçât légèrement le sourcils. Pris dans ses pensées, il nota aussi que le type aux cheveux étrange se nommait Nelvis, nom étrange il faut avouer. Plaçant ses mains sur ses hanches en inclinant son corps de quelques degrés tel un top modèle, il répliquât à son compagnon d'un ton quelque peu amusé.

« Je me considère plutôt que comme un athéiste, l'absence d'âme ne changera pas mes fonctionnalités cérébrales. »

Satisfait de son coup, sachant parfaitement que le dernier de ses compagnons sans avoir de nom officiel ne serait capable de comprendre la subtilité de son discours. Alors qu'il affichât un grand sourire de complaisance, le Senseï fit enfin son apparition pour reprendre le choses en mains. C'était bien beau tout ça, mais il fallait faire avancer cette histoire plutôt que de développer une relation harmonieuse!

Surpris du tour de table de Nelvis, Satoru haussât un sourcil. Nobushige Furyô? Était-ce là une sorte de philosophie inconnue? Il parlait de défense de la nature et de batte? Un style de combat peut-être? Le monde était encore remplit de tant de choses qu'il ne connaissait pas. Il sorti un petit calepin pour noter les informations reçues. Notant très clairement que Nelvis était un pratiquant de du style "Nobushige Furyô", il plaçât un petit commentaire avant de s'avancer pour se présenter.

« Nobushige Furyô... C'est un style de combat ou une philosophie? Faudra que je fasse quelques recherches. Heureux de te rencontrer Nelvis! »

Frappant son torse se fierté, il décidât que c'était son tour grâce à une logique implacable et au fait qu'une certaine magie nommée "tour de postes" faisait que le débile ne pouvait pas répondre avant lui. Enjoué de rencontrer ses camarades, il se lançât dans une magnifique tirade qu'il qualifiait de présentation.

« Donc bonjour! Je suis Taiken Satoru, gradué de l'académie depuis un an déjà, mais les autorités m,ont retrouvés et m'ont dit que le grade de genin venait avec des responsabilités. Vous y croyez ça? Moi pas beaucoup. M'enfin. Je suis un shinobi sensoriel, c'est-à-dire que je peux détecter les sources de chakra dans les environs et dire qu'il y a deux ninja qui se font la bise au dessus de nous par-exemple. Je suis manipulateur du Suiton, mais aussi un grand amateur de science et de découverte. Je vois plus le ninjutsu comme une extension des lois naturelles de la science et une simple utilisation de ce que a nature nous offre. La science est merveilleuse, dans le cadre des techniques Suiton par-exemple, saviez-vous que les utilisateurs de Raiton font aussi d’excellents utilisateurs de Suiton? En effet, leur capacité à manipuler le magnétisme fait que... »

Et il était parti. Satoru adorait parler de ce qu'il adore et il pouvait e lancer dans des explications sans fin capable d'ennuyer des philosophes. Généralement, les gens l'ignoraient et le laissait parler en se déplaçant de quelques mètres, le laissant discourir dans son coin pendant qu'ils continuaient la véritable discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Kiri
Naraku Genji
avatar
Messages : 17
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Kirigakure no Satô.

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Sam 8 Avr - 16:24
Ouais, ça craint de mourir comme ça... La drogue c'est pas mauvais, mais il faut pas en abuser !

C'était le conseil survie du jour de Genji, ne jamais trop exagérer les doses que l'on prend sous peine de finir comme le malheureux Nelvis. C'était quand même un bon gars le Nelvis, triste qu'il soit arraché à ce monde de manière si peu glorieuse. A ce propos... l'ancien mafieux venait tout juste de percuter ce que l'autre imitateur à la banane venait de lui apprendre. La Presse était mort. Saloperie ! Son cerveau sembla se court-circuiter un instant, le shinobi s'arrêta dans son élan, le visage figé dans une expression ridicule marquant sa surprise. Immobile de l'extérieur, cela carburait à cent à l'heure à l'intérieur. Il tentait de réunir toutes les données concernant le chanteur qu'il aimait tant, afin de décider si l'autre disait vrai ou se foutait tout simplement de sa gueule. Mort dans son vomit. Connaissant le gusse et son affinité pour les substances illicites, lui-même s'était déjà vu fournir en personne celui que l'on surnommait le King, cela n'était pas impossible, ni surprenant.

Bah merde alors...

Il accusait un peu le coup, une légende n'était plus. Une larme fit son apparition au coin de l’œil, tandis qu'il tentait de cacher un début de peine naissant. Ce soir il irait boire un verre au bar où il l'avait découvert pour la première fois, afin de lui rendre hommage à sa manière. La vie pouvait être une sacrée garce parfois. Il n'allait pas se laisser abattre pour autant et chassa ses funestes pensées pour se replonger dans l'action présente. Celle qui demandait toute son attention. Un autre type venait de se pointer au rendez-vous et il aurait fallu être con pour ne pas le reconnaître. Yabuki Kenjiro, un qui avait grandi dans le côté pauvre du village, comme le Naraku. Ce dernier avait tendance à plus facilement supporter les zigues qui avaient connus la même galère que ces foutus péteux baignant dans l'argent. Il lui adressa un regard sans animosité, chose rare le concernant, mais ne prit pas la peine de le saluer. Le Mizukage envoyait un type de son calibre pour gérer leur équipe ?

Il laissa les deux Genins se présentaient chacun leur tour et à leur manière, se retenant de claquer quelques commentaires bien sentis, préférant ne pas les couper dans leur élan et mieux les redistribuer quand il aurait le monopole de la parole. Et si le batteur-chanteur, petit surnom qu'il venait de lui attribuer, avait su suciter son intérêt, l'autre rouquin dénué d'âme s'était lancé dans une monologue si long qu'il n'avait pu s'empêcher de bailler d'ennuis. Barbant.

Blablabla... ce que tu peux en débiter de la merde à la minute... t'es sûr que c'est pas ta réelle capacité ? Ou c'est plutôt d'être totalement con ? Non parce que sérieux, '' Nobushige Furyô, c'est un style de combat ou une philosophie ? '' Je te jure... Dis voir, en tant que sensoriel t'es capable de ressentir ta propre connerie ?

Et il éclata de rire, fier de son dernier tacle. L'autre abruti d'athéiste l'avait bien mérité. Laissez sous-entendre qu'on a un gros cerveau bien rempli d'intelligence et prouver en l'espace de deux minutes le contraire, il fallait bien s'attendre aux retombées. Calmant son hilarité, Genji se détourna du maudit pour en revenir au premier intéressé. Il avait souligné un point intéressant dans sa présentation. Sortant son briquet de sa poche, il en souleva le capuchon et l'alluma, faisant danser la petite flamme sous les yeux du Nobushige.

Alors comme ça, on déteste tout ce qui touche au Ninjutsu hein ? Donc moi qui adore foutre le feu à la nature à grands renforts de flammes, tu dois pas m'apprécier des masses j'imagine, hein ?! Ahah ! Je sens qu'on va bien se marrer dans cette team !

L'autre colosse qui s'annonçait comme la patron de l'équipe Tetsuken risquait d'avoir fort à faire s'il voulait en tirer quelque chose de positif. Enfin bon, c'était pas son problème, chacun sa merde comme on dit.

Je crois qu'il reste plus que moi. Naraku Genji, ça doit faire un moment que je suis sorti de l'académie, honnêtement je m'en fous en fait. Comme dit, je maîtrise le Katon et j'aime bien mettre le feu à tout ce que je croise. J'ai pas d'envie, à part qu'on me foute la paix. J'aime pas trop bosser quand j'y suis forcé. J'aime pas grand-chose en fait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kiri
Yabuki Kenjiro
avatar
Messages : 38
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 17/03/2017
Age : 34
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
550/550  (550/550)
Chakra:
550/550  (550/550)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Lun 10 Avr - 12:09

Kenjiro regardait les trois gaillards qui était désormais ses élèves. Quelles traces laisseront-ils dans le futur? Arrivera-t-il à les mater un minimum pour qu'on garde le nom de la Team Tetsuken comme un exemple de bon fonctionnement et non une équipe chaotique qui n'aurait que des échecs à son compteur. le abuki commençait à comprendre la volonté du Mizukage d'avoir formé cette équipe si particulière. L'un ne jurait que par sa force physique, l'autre par son intelligence et sa capacité de soutien, et le dernier était sauvage mais était un partisan de Gokushi, de plus son affinité à l'élément du feu était une chose qui manquait à Kenjiro qui faisait plus dans le contraire. Pour le moment c'était la bassecour, le jeu du qui a la plus grande. Les enjeux des premières rencontre allait souvent de mise avec celui qui serait le genin meneur, Kenjiro avait déjà sa petite idée sur l'identité de la personne. Il regarda Furyô, un petit sourire en coin.

_ Y-a-t-il une raison particulière pour cela? Est-ce parce que tu ne possède pas d'affinités que tu les hais? Il faudra que je teste tes poings alors car si jamais tu perds ta batte, seront-ils suffisant?

Son regard se détourna du rookie pour aller justement au roux, le gosse de riche. Surement la future victime de la team. Aurait-il les  nerfs pour survivre aux piques des deux autres venant des bidonvilles tout comme lui.

_ Sensoriel donc... C'est bien beau de me dire que Bibi et Baba se pécotte au dessus de nos têtes mais t'as même pas été capable de savoir que j'étais la bien avant vos arrivées respectives... Va falloir augmenter ton sonar le radar ambulant. Concernant l'attaque je manipule aussi le Suiton entre autre, je pourrais donc t'enseigner des techniques correctes.

Kenjiro passa ensuite au dernier, l'ancien membre de gang, âgé à peine d'un an de moins que lui et pourtant Kenjiro semblait avoir une maturité de presque une décennie de plus.

_ Monsieur le pyromane donc... Essaye de pas tout cramer quand même, je suis pas ici pour faire le pompier en passant derrière ton cul hein...

Il fit un pas en arrière et regarda les trois têtes de vainqueurs en face de lui, c'était du beau, elle ne payait pas de mine la Team Tetsuken...

_ Je vais pas vous le cacher mais cette équipe a été constituée sous les ordres directes du Mizukage. Alors soit il croit à votre avenir avec moi en guise d'enseignant et il nous a rassembler pour quelques chose que j'ignore pour le moment. Soit il ne vous vois que comme des rebuts et je suis la pour tenter de vous recycler un peu pour faire au moins un truc valable avec vous... Vous avez des questions? Vous pouvez m'en poser des personnelles, après tout, on va se côtoyer pas mal dans les prochaines années...



Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaerinosensou.forumactif.com/t242-fiche-technique-yabuki-
Genin de Kiri
Nobushige Furyô
avatar
Messages : 45
XP Mensuel : 3
Date d'inscription : 15/03/2017

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Dim 23 Avr - 12:14
Il y avait un bruit étrange. Un bruit de fond qui ne s’arrêtait jamais. Un bourdonnement qui persistait dans l'air. Furyo curieux, regarda autour de lui et plus particulièrement en l'air. Où était ce moustique? Il souhaitait protéger la nature mais un moustique... il pouvait aller se faire enculer. Oui, il allait le choper, l'écraser de sa batte et l'envoyer par terre dans une gerbe de sang. Celui de la bestiole, pas le sien. Quelle créature de merde. Ça venait, te bouffait et te laissait à te gratter toute la journée. C'était ça le pire. Cette démangeaison qui ne partait pas. Évidemment, dès qu'on se grattait, cela empirait. Ainsi, c'était un cercle sans fin. Les yeux vagabonds du genin parcoururent la grotte jusqu'à tomber sur le rouquin devant lui.

Un moustique humain. Le frère sans âme de cette coloration de cheveux. Il parlait, il parlait, ... et personne ne l'écoutait. Genji semblait noter des trucs dans sa tête et le jonin était aussi silencieux qu'une pierre tombale. Peut-être tout le monde avait du respect pour les paroles de Satoru. Peut-être tout le monde s'en foutait. Le Nobushige avait lui une immense envie de se gratter maintenant qu'il voyait l'origine du bruit. Sa main caressa la poignée de sa batte dans son dos. Un petit coup et tout serait réglé. Plus de moustiques. Plus de roux. Plus de gars le prenant pour une philosophie.

Heureusement, le troisième larron entra enfin dans la danse. Clairement, il avait préparé ce qu'il voulait dire. Comment expliquer son silence précédent? Au moins lui avait réagi à la mort du grand Nelvis. L'adolescent à la batte l'aimait bien. Il partageait le même passé dans les bidonvilles qui plus est. Du moins il l'aimait bien jusqu'à ce que le Naraku veuille lui mettre le nez dans la merde. Un autre moustique à exploser. Les yeux de Furyô se remplirent de sang alors qu'il voyait le dernier genin venir montrer la flamme de son briquet. Il était si près que le Nobushige pouvait sentir la chaleur de l'outil.

Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres du plus jeune des deux. Il sentait l'odeur du sang comme les midinettes sentent l'odeur du drama. Une petite odeur de brûlé annonçait que quelques cheveux de sa banane partaient en fumée. Il s'en moquait. Mieux, il l'accueillait avec joie. Il n'y avait rien de plus saint que de souffrir pour une cause juste. Rien de plus valeureux que le martyre de la nature. Avec le temps, il avait prit goût à la douleur. Si ne souhaitait pas en mourir, il avait un goût malsain pour la chose. La comparaison avec l'amour de Genji pour le feu ne passa pas inaperçu à ses yeux.

-Fous le feu et je rentre ma batte si profond dans ton cul que t'auras l'impression d'avoir une bite qui sort de ta gorge.


La menace du genin fut malheureusement vite coupée par le Jonin non loin. Pas étonnant qu'il ait choisi de prendre la parole à cet instant. Avait-il entendu les paroles de Furyô? Avait-il eu le parfait timing et un peu de chance? L'adolescent ne pouvait jurer de rien. Dans tous les cas, il ramena la conversation vers lui. Le Nobushige se détourna de son désormais camarade pour faire face à la montagne de cicatrices.

-Mes poings marchent très bien, merci. Il y a juste plus de finesse à utiliser ce genre d'instrument qu'à taper dans le tas. Je n'ai pas non plus grandi avec un tetsubo dans la main....


Le genin recula d'un pas pour englober les trois autres personnes présentes dans son champ de vision. L'idée de passer quasiment tous les jours de sa nouvelle vie entourée d'eux lui plaisait de moins en moins. Il souffla lourdement pour évacuer sa tension suite à l'échange avec Genji, faisant craquer sa nuque d'une main dans le processus.

-Nous sommes de passage sur cette terre et en ceci, nous devons la respecter. Tu ne vas pas chez le voisin pour foutre le feu à sa maison.


Furyô regarda avec intensité le Naraku. Il était sûr que ce gars-là l'avait fait. En soi, si cela s'était passé durant sa vie dans les bas-fonds, ce n'était que de bonne guerre. Le Nobushige avait fait des choses encore moins respectable en son temps. La différence était que le second était sûr que le premier continuait même une fois devenu un shinobi. Plus souvent même s'il pouvait créer des flammes à volonté. Probablement qu'il regardait des baraques brulées avec de la bave aux lèvres et un pantalon tachés. C'était cependant peut-être plus de détails que l'adolescent à la batte ne voulait imaginer.

-C'est pareil avec cette corruption des forces primaires. Que tu crées un barrage pour détourner le cours d'un fleuve est déjà chiant mais cela reste à l’échelle humaine. Vouloir se prendre pour Dieu, un dieu, n'importe lequel et créer de l'eau soi-même... c'est sacrilège.


De dégoût, le genin cracha à ses pieds. Il pouvait tolérer la « science ». Après tout, c'est grâce à ça qu'il pouvait construire des armes et aider à survivre. Il acceptait même à contre-cœur des sciences si monumentales qu'elle pouvait manipuler la nature comme il l'avait énoncé avec le barrage. C'était cependant très limite et amenait à changer la place de l'homme dans la nature. Il n'accepterait pas plus.

-Alors non. je n'ai jamais fait ce foutu test d'affinité. Y en a qui ont essayé de me forcer. Ils ont eu des problèmes.


L'adolescent ne sut pas si cela suffisait comme réponse à son nouveau maitre. Ce dernier passa au reste de l'équipe parlant de bibi et Baba à Satoru notamment. Probablement de la famille de Babidi, le fameux "shinobi sorcier". Le gars avait vécu il y a plus de trois cents ans et sa légende était encore contée. On disait qu'il avait créé une technique permettant d'invoquer un démon de taille humaine. Pas le genre avec des queues qui crachait des boules de chakra. Plus le genre gros, bête et méchant. Et rose. Tout rose. Tellement rose qu'il s'appelait Boubou. Cela n'avait aucun sens mais avec le temps, les faits changeaient et plus aucune preuve n'existait.

Le genin laissa le jonin discuter avec les autres le temps d'essayer de savoir s'il pouvait trouver des restes archéologiques de du vrai Babidi. Peut-être à l'académie ou dans le bureau du Mizukage. Il mit ses idées dans un coin de sa tête, revenant à la discussion. Suite aux dernières paroles de son nouveau maître, il avait de gris doutes quant à la viabilité de cette équipe. Même Kenjiro ne voulait pas d'eux. Au moins il semblait faire avec mauvaise fortune, bon cœur. Il accepta même qu'on lui pose des questions personnelles. Mentalement, Furyo lui donna des bons points.

-On est obligé de t'appeler « sensei »? Le prend pas mal mais ça m'arrache un peu la langue. Tu veux pas « boss » plutôt? Je pense que moi et l'autre pyro' on a plus l'habitude de ce genre de terme. Sinon, quel est le planning? On va devoir aller récupérer des chats tous les jours?


KIRI'S TEAM TETSUKEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Kiri
Taiken Satoru
avatar
Messages : 22
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 25
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Dim 7 Mai - 19:38
En plus de ses grandes capacités sensorielles, Satoru possédait un talent assez unique qui lui était propre. Il avait cette capacité à parler sans jamais s'arrêter, même pas pour respirer, et d'ainsi entrer dans une sorte de transe qui faisait qu'il ignorait complétement ce qu'on pouvait lui dire. D'une certaine façon, il pouvait passer comme une sorte de bruit de fond, une machine capable de débiter un niveau presque inhumain de mots à la seconde. Toutefois, il ne faut pas croire que Satoru était incapable d'entendre ou d'enregistrer les stimuli externes, il les ignorait simplement, plaçant ses futures réactions dans une mémoire interne qu'il débiterait de nouveau une fois son discours actuel terminé. Son père avait toujours dit que si le jeune homme était capable de débiter plus d'une conversation à la fois, il pourrait devenir une arme extrêmement dangereuse en politique. Malheureusement pour le jeune homme qui adorait parler, ses collègues ne semblaient pas apprécier ses explications claires et simples.

Le gamin terminât son premier discours en mémoire avec une conclusion appelant à considérer la possibilités que les canards aient des dents. Il reprit son souffle de façon gracieuse, si seulement c'était possible, et regardât Nelvis dans les yeux. Il prit quelques secondes pour analyser ce qu'il avait dit depuis le début de cette rencontre. Le pyromane débile et au langage plutôt grossier semblait penser que celui-ci ne se nommait pas Nelvis, mais le principal intéressé ne démentait en aucune cas ces rumeurs. Il était possible que celui-ci se nomme réellement Nelvis. Satoru se rappelait avoir vu des posters dans la chambre de son père (Ne cherchez pas à savoir pourquoi il y était) et son apparence ressemblait beaucoup à celle de son coéquipier. Peut-être est-ce que c'était son fils? Le rouquin se rappelait que l'homme sur le poster était assez vieux et beaucoup moins habillé.

« Monsieur Genji, Nelvis ici présent ne semble pas nier que c'est son nom. C'est assez curieux, peut-être est-ce qu'il est le fils illégitime de ce dit Nelvis et s'est renommé Nelvis en son honneur? Parce que honnêtement, aucun parent oserait appeler son enfant Nobushige Furyô, c'est juste cruel. Je veux dire, ça veut littéralement dire "Gouverneur du permit des mauvaises herbes" »

Retenant un petit rire, le gamin se retournât vers le fameux gouverneur des cheveux et haussât un léger sourcil à son affirmation que être un Shinobi était l'équivalent de jouer à dieu. Avait-il seulement écouter à l'académie? à voir son âge, il était peur probable, mais après tout, Satoru avait lui aussi gradué assez tard était un des plus vieux Genin du village.

« Techniquement, le ninjutsu n'est pas vraiment différent de la nature. Le monde nous offre du Chakra dans l'air que l'on absorber et utilise pour affecter le monde. On ne crée rien, on ne fait qu'utiliser les outils que Dame Nature nous offre. Après, tu peux bien penser ce que tu veux, moi je m'en fou un peu. Toutefois, ne m'en veux pas si je t’éclabousse avec ma divine eau! »

Affichant un petit sourire en coin amusé à son collègue aux cheveux uniques, il se tournât finalement vers on Sensei qui devait trouver le gamin vraiment étrange. Parce que oui, si l'ordre de narration pouvait donner l'idée qu'il répondait alors que la discussion avait lieu, il avait plutôt lancé toutes ces répliques une fois que tout le monde s'était arrêté de parler, donnant l'impression de répondre à des sujets longtemps enterrés. Toutefois, maintenant que les réponses enregistrés dans sa mémoire avaient étés dites, il pouvait répondre au Senseï.

« C'est triste a dire Sensei, mais je ne suis pas un très bon ninja Sensoriel. La réalité est que je suis issu d'un vieux clan de sensoriels qui s'est au-détruit par cause de consanguinité. Je tire mes capacités sensorielles de mon sang, mais il est dilué. J'ai ressenti quelques trucs avant votre arrivé, mais vous n'étiez rien de plus qu'une masse de Chakra dans une plus grosse masse... Comme une bouteille dans une brasserie si vous voyez ce que je veux dire. »

Soupirant, il ne laissât toutefois pas le temps au Sensei d'utiliser sa stratégie contre lui et continuât immédiatement avec sa question.

« Vous dites que Mizuzu lui-même à demandé la création de cette team? Est-ce qu'il y a une raison pourquoi nous avons été choisi? Pourquoi vous avez été choisi? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Kiri
Naraku Genji
avatar
Messages : 17
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : Kirigakure no Satô.

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   Jeu 25 Mai - 20:12

Peuh ! Je t'aurais arraché la gorge à coups de chicots avant que ton cure-dent me rentre dans les miches, trou d'cul !

C'est qu'il avait du répondant le batteur chanteur ! Un enfant de la rue comme Genji l'était, un qui ne mâchait pas ses mots et ne se laissait pas marcher sur la tronche. Même si ses menaces avaient déclenché une vague de pulsions meurtrières chez le pyromane, celui-ci ne se montra agressif à son tour que par les mots. Un bon tête à tête verbale avant de se coller des mandales dans les dents, il n'allait pas cracher dessus ! Son plaisir fut éphémère puisque l'intervention du Juunin les coupa dans leur élan, calmant un tant soit peu le jeu et faisant basculer la conversation sur autre chose. Son petit camarade pris tout de même le soin de lui adresser une dernière remarque qui fit ricaner notre protagoniste, qui avait parfaitement deviné ce que le regard insistant de Furyo voulait dire. Il n'avait pas tort, on n'allait pas chez les gens y foutre le feu, c'était d'une incivilité terrible. Heureusement pour le gamin des bas-fonds, grandir la-bas ne lui avait donné strictement aucune éducation.

Ouais, boss ça le fera plus pour moi. De toute façon j'ai pas l'intention de t'appeler autrement... Et c'est mort, j'ai pas l'intention de jouer la fourrière toutes mes putains de journées !

Déjà qu'il n'aimait pas travailler, préférant glander au calme et pioncer un bon coup, alors si en plus il se tapait que des missions chiantes, le pourcentage d'effort qu'il serait disposé à fournir frôler le négatif. Et l'autre qui décidait de ramener sa fraise encore une fois. Et il balançait la barre encore plus haut que la première fois, à tel point que l'incendiaire le laissa parler, le visage déformé par un air de résignation. Décidément, ce gars-là était au-dessus du lot sur l'échelle de la connerie.

Gouverneur du pays des mauvaises herbes... ? Qu'est-ce que... Putain... J'abandonne les gars, il est trop con sérieux...[/b]

Pour parvenir à discuter avec un type aussi perché, il fallait une sacrée patience qu'il n'avait évidemment pas. Il adressa un regard navré au colosse cicatrisé, il plaignait le calvaire que ce serait à ce pauvre gars de parvenir à faire quoi que ce soit d'un abruti pareil. Il laissa le Yabuki prendre la relève pour mieux profiter de toute l'étendue de la stupidité de son partenaire.

Ah bah, des consanguins... ça explique tout !

Genji ne cacha pas son amusement à la petite remarque du gradé concernant les supposées capacités sensorielles de cheveux roux. Même s'il n'était qu'un Genin tout comme l'ancien gangster, et donc tout juste en train de découvrir le potentiel qu'il pouvait renfermer, son air condescendant le rendait clairement antipathique aux yeux du Naraku. Qu'il la boucle quelques temps, ça leur ferait du bien à tous. Ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes, mais il savait déjà qu'il ne pourrait pas l'encadrer celui-là. Concernant l'autre avec sa batte et sa chevelure ridicule, il restait mitigé. Le gars aimait se la cogner à l'ancienne, ce qui le rendait plus supportable, mais il crachait sur le ninjutsu pour des raisons totalement débiles. S'il ne le détesterait pas dans l'immédiat, il se laissait un droit de réserve. Et puis de toute manière, de base Genji n'aimait personne alors bon...

T'inquiètes pas pour les tiennes, je demanderai ta permission avant de foutre le feu...

Il claqua un sourire moqueur au grand gaillard qui lui servirait de chef. Il n'avait aucun doute que personne ici ne venait de croire sa déclaration, et c'était ce qui l'amusait tant.

La question qu'il faudrait surtout se poser mon gars, c'est pourquoi le grand patron il nous a mis un tocard pareil dans les pattes ? Il sait au moins se servir de ses petites mains pour cogner ? J'veux dire, autre chose que des petites claques de tafioles hein !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flash-Back] La Team Dieu Saumon [PV La Team]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» [Flash-back] Such a lonely day, the most loneliest day of my life [Anya ♥]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre ville-