AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shirakawa Kazumi [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jônin Supérieur de Kumo
Shirakawa Kazumi
avatar
Messages : 5
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 24/03/2017
Age : 24
MessageSujet: Shirakawa Kazumi [Terminé]   Sam 25 Mar - 0:53


Shirakawa, Kazumi Feat Shenhua (Black Lagoon)

Infos générales
avatar

Nom : Shirakawa - 白川 - La rivière blanche
Prénom(s) : Kazumi - かずみ
Surnom : Guerre
Âge : 24 ans
Sexe : Féminin

Village : Kumo
Rang : Jônin supérieur
Clan : /
Affinités : Raiton
Spécialités : Kenjutsu - Ninjutsu

Caractère


Kazumi est une personne facile à appréhender, mais pas forcément facile à vivre. Discrète au premier abord, elle a tendance à rester en retrait et préfère écouter que parler, enregistrant des informations sur ses interlocuteurs qu'elle utilisera par la suite, que ce soit en leur rappelant des choses qu'ils auraient préféré oublier ou en les recroisant avec d'autres sources pour être sûre de détenir les bonnes infos. Elle choisit avec soin les personnes à qui elle accorde son attention, celles qui ne la prendront pas de haut parce que c'est une femme, et qui supporteront son air hautain qui peut vite taper sur les nerfs. Car Kazumi est persuadée qu'elle est meilleure que tout le monde, et on lui donnerait raison si elle ne l'exposait pas à la face du monde par son attitude ; pour elle, ceux qui ne savent pas reconnaître son talent manifeste ne méritent que son dédain. Les plus insistants récolteront certes une ou deux remarques bien placées servies par une intelligence acérée et un sens de la répartie à toute épreuve, mais cette féministe dans l'âme n'a pas de temps à accorder aux gens trop bêtes pour voir leurs erreurs.

Vous vous demandez peut-être où Kazumi a acquis une si grande aisance verbale, ce don de savoir remettre à leur place les impertinents, alors qu'elle est habituellement si avare de parole ? Eh bien la jeune femme a grandi dans un bar, et a participé aux nombreuses joutes verbales et aux débats pour refaire le monde qui s'y sont tenus. Cela lui a forgé le caractère, lui a donné un esprit critique et un système de valeurs qui a subit l'épreuve du feu. Ce à quoi elle croit, elle y croit fermement et n'est pas disposé à céder, surtout sur deux points : que ce n'est pas parce que c'est une femme qu'elle est moins douée que d'autres dans les arts ninjas, et qu'elle a des ambitions à la mesure de son talent, immense. Dernier point, mais pas des moindres, elle a également récupéré de sa grand-mère et de ce cadre éducatif particulier un humour que d'aucun qualifieraient de "pervers" quand elle préfère le terme "douteux". Disons plutôt qu'elle a l'esprit totalement déplacé mais qu'elle ne l'assume pas.

Histoire


Quelque part, blotti entre des montagnes indissociables de celles qui composent si admirablement le pays de la foudre, se trouve un domaine. Ce domaine est celui des Shirakawa, nommé ainsi à cause d'une essence d'arbres propre à la région qui, une fois le temps de l'éclosion passé, répand ses fleurs d'une blancheur immaculée sur la rivière qui traverse la vallée. D'aussi loin qu'on s'en souvienne, ce domaine a également une autre particularité : celui de suivre une hiérarchie matriarcale. En vérité, peu de gens le savent et encore moins de gens y attachent une quelconque importance, puisque aucune personnalité remarquable n'est issue de cette famille. On y vit correctement, on y fait du très bon vin de prune, il y a peut-être quelques coins touristiques dans les montagnes environnantes, et c'est tout.

C'est dans ce décor ,somme toute assez agréable, que notre histoire commence il y a environ soixante ans, sous la forme d'une jeune femme de la famille de ce domaine Shirakawa. Cette remarquable personne, cadette de la famille et sans aucun espoir d'hériter de quoi que ce soit un minimum intéressant, avait décidé que, si elle ne devait pas régner sur son coin de vallée, personne ne régnerait sur elle-même. Ce n'était bien sûr pas du tout au goût de sa famille, qui n'imaginait pas une femme Shirakawa partir à l'aventure dans le monde, ce n'était pas raisonnable ! Qu'en penserait-on ? Dirent-ils. On n'en pensera rien car personne ne sait que nous existons ! Répondit-elle, et c'était tout à fait vrai. Elle partit donc du domaine, effectuant une fuite romanesque digne des plus grands romans d'aventure, à ce qu'elle raconte. On se doute que la moitié de son récit n'est pas vraiment arrivé, mais mieux vaut ne pas la contrarier.

Quelques années plus tard - le nombre exact varie suivant les versions, voici cette femme établie au village des nuages. Comment était-elle arrivée à la tête d'un bar réputé pour son vin de prune à la provenance gardée jalousement secrète, personne ne le savait. Toujours est-il qu'elle était maintenant accompagnée d'une petite fille accrochée à ses jupes, issue d'un père inconnu et dont on se fiche pas mal de toute façon. Cette petite fille, à la personnalité effacée par celle de sa farouche mère, grandit tranquillement, s'enrôla en tant que kunoichi dans ce qui était déjà le plus puissant village caché du monde, et devint une combattante remarquable sans être exceptionnelle. Suivant plus ou moins les pas de sa génitrice, elle enchaina les missions pour ne pas rester dans le village sous la coupe de sa mère et ce qui devait arriver arriva : elle tomba enceinte, de quelque obscur shinobi rencontré dans un pays lointain. Telle mère telle fille.

Neuf mois plus tard, Kazumi naquit. Elle était entourée d'amour, même si sa mère et sa grand-mère ne savaient le montrer qu'au travers de joutes verbales animées pour savoir qui aurait le dernier mot sur l'éducation de la petite dernière. Sa grand-mère gagnait la plupart du temps, mais sa mère ne se laissa pas faire et obtint d'envoyer Kazumi à l'académie ninja afin qu'elle suive ses propres traces. Ce fut une sage décision, car la petite fille se montra très douée dans tout ce qu'elle entreprenait, encore plus une arme blanche entre les mains. Nombre d'étoiles brillaient dans ses yeux quand elle entendait les histoires sur les légendaires épéistes de Kiri, et elle rêvait d'avoir une arme à elle qui aurait autant d'histoire, de prestance et de légende attachée à son nom que celles qui rythmaient ses aventures imaginaires.

Tout allait bien dans la petite vite de la jeune Shirakawa, quand l'honneur d'organiser le championnat du monde shinobi revint à Kumo. Sa mère participa sans grand espoir de gagner, uniquement pour prouver à sa propre mère qu'elle n'était pas "une bonne à rien de kunoichi, regarde Kazumi qui est déjà chuunin à quatorze ans !". Tout le monde sait ce qu'il s'est passé lors de la finale de ce championnat, il ne sert à rien de revenir dessus. Les seules choses importantes à retenir sont que Kazumi survécut, autant grâce à ses talents de ninja que grâce à la chance pure, mais que sa mère connut un sort bien différent, périssant dans le combat. Miraculeusement, le bar de sa grand-mère ne fut pas touché et celle-ci s'en sortit indemne, suivant les évènements devant son poste de télévision.

Kazumi et sa grand-mère s’accommodèrent plutôt bien de l'absence que laissa sa mère dans la famille. Elle devinrent plus soudées qu'avant, chacune contrebalançant les défauts de l'autre. L'ambition et le talent de la jeune femme l'emmenèrent vite à faire partie des plus puissants ninjas de Kumo, dépassant le niveau de sa mère qui tomba rapidement dans l'oubli. On pourrait penser que Kazumi était attristée par ce fait, mais sa génitrice n'avait jamais été exceptionnelle, ni par ses talents de combattante moyens, ni par son caractère effacé. Elle s'entendait bien mieux avec sa grand-mère, et l'absence de sa mère ne laissa qu'un vide rapidement comblé dans la vie des deux femmes.

Il y maintenant deux ans de cela, Kazumi fut également nommée aux côtés de trois autre ninja (tous des garçons, à son plus grand dam) membre de l'Equipe Spéciale de Kumo par le Raikage. Elle est depuis régulièrement envoyée pour les missions les plus dangereuses du village, preuve de sa compétence et fierté de sa grand-mère, ravie qu'une femme Shirakawa commence enfin à faire partie des personnes de ce monde dignes d'être reconnues. Cela n'est pas forcément pour déplaire à Kazumi mais elle n'a pas oublié ses aventures imaginaires de petite fille, et les épées légendaires qui la faisaient tant rêver...

Test RP


Midi, au village caché de Kumo. Un jour de semaine quelconque. Un mardi peut-être ? Peu importe. Il est midi, donc, quand sonne le réveil de Kazumi. La jeune femme n'est pas encore levée malgré l'heure avancée, pour cause : elle est restée éveillée un peu trop tard la veille, et c'est un euphémisme. Il y avait des gens de passage dans le bar, et sa grand-mère avait encore raconté l'histoire de sa vie devant un auditoire pendu à ses lèvres, ébahi que la vieille femme ait pu un jour être jeune et vivre toutes ces aventures. La soirée promettait d'être ennuyeuse à mourir jusqu'à ce que le fils du voisin, qui était un peu plus jeune qu'elle, ne la défie de boire un verre à chaque fois que sa grand-mère s'éloignait du récit original et l'embellissait. Inutile de dire qu'ils avaient fini plusieurs bouteilles de vin de prune à eux seuls (et que Kazumi avait gagné, bien entendu). N'empêche que maintenant, on faisait moins la maline, hein ?

Le réveil sonnait toujours à sa place habituelle, par terre, quand Kazumi commença doucement à se lever. Touuut doucement. Elle éteint le réveil en appuyant dessus, transférant un peu trop de poids et manquant de s'étaler à bas de son lit. Le brusque mouvement de recul qu'elle fit pour éviter de tomber réveilla des cloches dans sa tête qui n'étaient pas censées être là. Elle avait l'impression que son cerveau essayait de sortir de sa boite crânienne. Peut-être que l'idée de boire qu'elle avait trouvé brillante hier soir n'était pas si brillante que ça, finalement... Elle grogna, s'assit sur son lit, le dos contre le rebord de la fenêtre et prit sa tête dans ses mains pour essayer de faire passer son mal de tête en se massant les tempes. Pourquoi avait-elle mis son réveil aujourd'hui, déjà ? ... ... ... Aucune idée, et son mal de tête ne passait pas. Avec un soupir, la jeune kunoichi rampa hors de son lit et progressa tant bien que mal vers la douche. Rien de tel pour faire passer la gueule de bois qu'une bonne douche bien chaude... Et en effet, elle commençait à se détendre et à maitriser son mal de tête quand :

- Oh merde !

Ca y est, ça lui était revenu. Comme toutes les meilleures révélations qui arrivent sous la douche, Kazumi se souvint qu'elle était censée voir le Raikage dans l'après-midi, pour les résultats de son examen pour passer jônin supérieur. Elle avait bien choisi son jour pour se prendre une cuite la veille, tiens. Enfin, elle avait le temps, elle avait bien prévu l'heure de son réveil. Elle envoya un élan d'amour vers son soi de la veille ; qu'elle aimait être prévoyante !

Elle fit couler l'eau sous la douche jusqu'à ce que son mal de tête commence à se dissiper et - surtout - que des odeurs de cuisine lui parviennent du rez-de-chaussée. Il était l'heure de manger, après tout. Elle sortit de sa salle de bain et posa un œil critique sur sa chambre. Toujours bien rangée, avec quelques parchemins qui trainaient dans le coin qu'elle affectionnait pour étudier, sa chambre était somme toute assez banale au premier abord, mais on trouvait un tas de choses intéressantes en fouillant un peu... Cependant ce n'était pas le moment, donc elle attrapa sa tenue habituelle, l'enfila et descendit sans se presser dans la cuisine.

- Bonjour obâsan !
- Ah, te voilà toi !

Sa grand-mère lui jeta un rapide regard avant de retourner à la surveillance de l'omelette.

- Tu m'as l'air bien fraîche pour quelqu'un qui a descendu la moitié de ma réserve de vin de prune hier soir !
- Tu exagères, je n'étais pas toute seule et on n'en a pas bu tant que ça.

Kazumi n'eut pour toute réponse qu'un grognement peu convaincu. Bien, il faudrait user de stratagèmes plus pertinents plus tard. Elle mit la table, le temps que le repas soit prêt et attendit patiemment que sa grand-mère finisse de cuisiner. Mieux valait ne pas la contrarier trop tôt si elle voulait une part d'omelette. Une fois servie, elle mangea en silence pendant que la vieille femme faisait la conversation sur ses projets de l'après-midi, et qu'il faisait beau aujourd'hui mais les nuages vont revenir avant ce soir tu verras, et tu n'oublieras pas de prendre des œufs en rentrant de la réunion avec le Raikage n'est-ce pas ? La kunoichi retint un mouvement de surprise, elle ne lui avait pas touché un mot sur le sujet mais la vieille était perspicace. Elle avait encore laissé trainer ses oreilles et si Kazumi ne lui avait rien dit personnellement, ce n'était pas un secret qu'elle avait passé l'examen pour devenir jônin supérieur... Prétextant ne pas avoir le temps de faire la vaisselle avant cette fameuse réunion pour se venger de façon totalement mesquine, elle s'éclipsa discrètement juste après le repas.

Il faisait un temps effectivement correct en ce début d'après-midi, pour une fois. C'était agréable d'avoir du soleil le temps de marcher jusqu'à la tour du Raikage, et elle en profitait pour laisser ses yeux trainer sur les environs, jugeant tout ce qu'elle voyait du regard hautain qui ne la quittait pas. Kazumi prenait son temps, elle était à l'heure et savourait d'avance le triomphe qui l'attendait. Elle était sûre du résultat de son examen, car rien ne pouvait lui résister. Absolument rien. Et surtout pas un obstacle qui se mettrait sur son chemin vers une position aussi respectée...
Derrière l'écran


Prénom/Surnom : Kaoline
Âge : 24 ans
Comment avez-vous découvert KnS : Sur Never-Utopia
Qu'en pensez-vous : Design sympa même si j'accroche pas sur certains détails, mais le contexte est cool et j'aime bien le parti pris de ne pas faire très original totalement assumé.
Suggestions : Nope



Blablabla


Dernière édition par Shirakawa Kazumi le Mer 29 Mar - 21:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Raikage
Sakazuki Faust
avatar
Messages : 305
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 22

Feuille de personnage
Santé:
620/620  (620/620)
Chakra:
620/620  (620/620)
MessageSujet: Re: Shirakawa Kazumi [Terminé]   Mer 29 Mar - 13:54
Hello ! C'est terminé ici ? Je vois que tu as tout fait (mais je ne sais pas si c'est complet ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kumo
Shirakawa Kazumi
avatar
Messages : 5
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 24/03/2017
Age : 24
MessageSujet: Re: Shirakawa Kazumi [Terminé]   Mer 29 Mar - 21:41
Heyo, je me réservais le temps de relire la fiche ce soir pour améliorer les points qui ne me plaisaient particulièrement pas mais c'est bon maintenant !


Blablabla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kumo
Son Reihou
avatar
Messages : 393
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
570/570  (570/570)
Chakra:
570/570  (570/570)
MessageSujet: Re: Shirakawa Kazumi [Terminé]   Jeu 30 Mar - 20:07



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 9,5/12

L'originalité 2/3
La cohérence du récit 3/3
La narration 2,5/3
L'avis personnel 2/3

« La Forme » 11/12

Le vocabulaire 2,5/3
La syntaxe 3/3
L'orthographe 3/3
La conjugaison 2,5/3

« La longueur » 2,5/5

« L'avis personnel » 3/5

« Le Bilan » 26/34

« Alors, que dire. D'abord qu'il n'y a pas de soucis particulier en terme de niveau d'écriture pour obtenir ton rang, c'est plutôt écrit en bon français et cohérent, intégré au contexte et tout et tout. Le truc c'est qu'à côté de ça, j'ai eu beaucoup de mal avec ta façon d'écrire. Ca manque profondément d'humanité et de ressenti tout ça, c'est très froid et le narrateur est très très loin du personnage et, du coup, on ne s'intéresse qu'assez moyennement à ce qu'il lui arrive. En plus de cela, c'est tout de même relativement bref et on a du coup assez peu de détails sur sa vie. Au final, ça me donne le sentiment de voir quelqu'un qui sait RP, ça se sent, mais qui va vite se lasser d'un personnage peut-être construit dans la précipitation - même si je ne te le souhaite pas. Enfin ça, ce sera encore à toi de voir Wink

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Jônin Supérieur de Kumo avec 910 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.
Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shirakawa Kazumi [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Shirakawa Kazumi [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-