AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leçon au poing d'acier [PV Ken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Genin de Kiri
Nobushige Furyô
avatar
Messages : 45
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Leçon au poing d'acier [PV Ken]   Dim 9 Avr - 19:53
Furyô arriva devant l'immense étang au cœur du village tandis que le soleil brillait haut dans le ciel. Il était un membre de l'équipe au poing d'acier désormais. Le nom sonnait toujours bizarrement dans son oreille. Tetsuken. Un petit sourire naquit pourtant sur ses lèvres alors qu'il répétait le titre de son groupe. Il ne connaissait pas ceux des autres teams de Kirigakure mais probablement qu'elles n’avaient pas la même classe. Tout du moins pas le même impact et a même imagerie. Aucune « équipe 7 » ou « team crapaud » ici. Il avait pourtant entendu des camarades de promotions parlés de « team Sake ». Il ne savait cependant pas si c'était une simple moquerie venant de gamin de onze ans ou le titre original de son groupe. Peut-être était-ce était en référence à l'âge élevé pour le trio de Génin que le Nobushige représentait. Eux pouvaient légalement boire de l'alcool. Peut-être était-ce la simple traduction du mot saumon dans le patois du pays de l'eau.

Le sourire du Shinobi se transforma en une grimace agacée face à ces deux options. L'idée d'être autant emmerdé par des enfants renforça son désagrément. Soufflant lourdement, l'adolescent à la banane fit craquer son cou et s’étira quelques instants. Le léger effort physique lui permit rapidement de passer à autre chose. Il n'avait quasiment plus à traîner avec des mioches désormais alors autant arrêter d'y repenser régulièrement. Les mouvements dérangèrent pourtant l'un des rares amis que le soldat avait. La mouette qui s'était installée sur ses cheveux cria de mécontentement avant de s'envoler vers l'étendue d'eau et de se mettre à glisser dessus. À nouveau elle exprima sa vexation d'un claquement de bec en direction du genin.

Comme d'habitude, la plupart des animaux errants prenaient leurs aises avec lui. Certains marchaient sur quelques mètres à ses côtés, d'autres comme la mouette s'installaient carrément. Étrangement ou peut-être poliment, ils ne faisaient jamais leurs besoins sur lui. Heureusement même. Le Nobushige n'aurait pas du tout apprécié ce traitement. Il avait beau se voir défenseur de la nature, il y avait des limites à tout. Qui plus est quand il avait rendez-vous avec le boss. Pas le Big Boss avec sa cicatrice sur le nez mais juste le « Boss ». Celui qui en avait sept. ou huit. Furyô avait arrêté de compter très rapidement. Qui acceptait un surnom comme l'homme aux sept cicatrices? C'était... étrange. Prouvait-il sa faiblesse pour montrer qu'il avait pris cher? Pensait-il que cela faisait de lui un survivant? Et s'il était à nouveau blessé, allait-il demander à tout le village de l'appeler autrement? Pour ça que le « boss », c'était bien. Ça ne changeait pas.

Le boss lui avait donc donné rendez-vous devant l’étang de Kiri. Il y avait plusieurs étendues d'eau dans le village de la brume, logique vu le nom et sa localisation dans le pays de l'eau. Cela tenait cependant plus du rendez-vous amoureux qu'à la réunion de soldats. Intérieurement, le Génin espéra qu'il ne se trompait pas sur les intentions de son supérieur. Les autres rencontres deviendraient particulièrement gênantes autrement. De fait, l'absence de ses camarades l’inquiétait légèrement. Qu'est-ce que le Boss voulait bien lui dire en privé? Peut-être un ordre de mission? Tant qu'il n'avait pas à faire le ménage ou aller chercher les chats coincés dans les arbres. Il serait presque prêt à trier les parchemins de la secrétaire du Mizukage. Presque.

Un petit bruit dans le dos de l'adolescent le fit retourner, découvrant son sensei arriver. Quelques autres personnes passèrent dans le champ de vision du premier. L'un d'eux, un civil mangeant des chips, réitéra le bruit ayant attiré l'attention du Genin. Il aurait été idiot de penser qu'un ninja expérimenter puisse se faire remarquer par inadvertance. Intérieurement, Furyo se fouetta d'y avoir pensée. Il se leva du banc, s'époussetant légèrement au cas où et enjamba le mobilier pour faire face à son supérieur.

-Hey Boss ! Pourquoi m'avoir convoqué ici au milieu de la journée?


[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kiri
Yabuki Kenjiro
avatar
Messages : 37
XP Mensuel : 0
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
550/550  (550/550)
Chakra:
550/550  (550/550)
MessageSujet: Re: Leçon au poing d'acier [PV Ken]   Mer 19 Avr - 10:21


L'homme était devenu en peu de temps un maître. De guerrier, Kenjiro devait maintenant devenir mentor et cela n'était pas forcément une chose innée chez lui. Du moins c'était ce qu'il croyait en vérité mais si le Mizukage lui avait filé cette team si particulière c'était aussi parce que Gokushi avait senti que le Yabuki avait en fait cette compétence en lui, elle était la naturellement si bien qu'en fait il ne se voyait pas vraiment enseigner car son comportement et ses paroles faisaient que quelques fois sans le faire exprès, il était entrain de donner une leçon.

Le genin était déjà la, un bon point pour le batteur, cela voulait dire qu'il était présent par sa bonne volonté et qu'il montrait qu'il respectait ainsi son mentor. Kenjiro le salua d'un signe de la main.

_ Yoh Furyô.

Pourquoi lui et pas un autre? Parce qu'il fallait bien commençait par un des trois non? en effet cela était vrai mais aussi parce que Furyô était celui qui avait des capacités se rapprochant plus de lui, le genin ne voulait pas exprimer sa façon de combattre par le ninjutsu, il ne voulait que se la jouer sur le physique, il allait donc renforcer son corps, ses capacités et sa force.

_ Pourquoi? Pour une petite leçon particulière. Ta bêtise de ne pas essayer de maitriser au moins l'élément de notre village est plus un désavantage qu'une chose bénéfique mais cela on te l'a assez répété non? De toi à moi je m'en fous des raisons même si elles paraissent étranges mais je dois bien faire quelque chose pour toi. Ta batte est ton meilleur atout mais que te restera-t-il quand on désarmera? Et tu sais trop bien que cela peut facilement arriver. Tu n'as donc qu'une seul chemin à suivre pour progresser celui de l'entrainement physique et pour ma part c'est la voie du taijutsu que je vais te montrer et t'enseigner en plus de profondeur.

Kenjiro bondit et se posta sur un des plots de bois de la balustrade et il invita son élève à faire de même. L'équilibre était une chose primordiale dans le combat physique en plus de la force. Il invita d'un signe de tête Furyô a passer à l'attaque.

_ Je suppose que tu as compris ma demande, ton corps sera ton arme aujourd'hui...

Les bras croisés sur son torse, l'héritier du Shinken attendant que son élève l'assaille...



Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaerinosensou.forumactif.com/t242-fiche-technique-yabuki-
Genin de Kiri
Nobushige Furyô
avatar
Messages : 45
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: Leçon au poing d'acier [PV Ken]   Jeu 27 Avr - 20:25
Le genin regarda son supérieur, étonné. Malgré la vie violente qu'était celle des ninjas, tout le monde ne demandait pas à ce qu'on vienne les frapper. Le boss était-il un masochiste comme lui? C'était mieux qu'un rendez-vous amoureux. Beaucoup mieux même. Les paroles sur le seul chemin qu'il lui était possible d'emprunter touchèrent également une corde sensible. Rarement Furyô avait été compris dans sa vision du monde. Ne serait-ce que respecter et aujourd’hui...son maître semblait le faire. Il y avait également une notion de sacrifice dans l'effort physique qui résonnait avec les besoins de l'adolescent de souffrir.

C'est donc avec un grand souffrir que le Nobushige s'approchât de la barrière. Il jetta un dernier regard vers Kenshiro et l'espace d'un moment, fut pris d'une pulsion. Il se voyait déjà prendre appui sur l’édifice de bois pour dégainer sa batte et frapper de revers le Jonin. Ce dernier n'avait pas tort, son arme ne serait pas toujours à disposition, le mettant en mauvaise posture. La preuve en était, elle était sa première option et vers là où son esprit fonçait tout de suite. Sa main le démangeait. Il voulait lever le bras pour attraper le tetsubo dans son dos.

-Ok Boss, ok.

D'un petit bon, il sauta sur le poteau de bas. Peu habitué, il était mal placé. De fait, dans son style de combat, il prenait des positions plus larges, bien ancré sur ses jambes pour frapper avec force. Il n'était pas un fan de la mort par dix mille coupures. Plutôt par le crâne fracassé par un énorme coup de batte. Le genin ne put masquer son désagrément quant à la situation. Même quand il devait se battre avec ses poings, il fonçait sur l'ennemi et le recouvrait de coup. Dans ce style, il utilisait encore ses jambes comme ancrage. Un style qu'on pourrait plus comparer à un éléphant au galop qu'à un héron perché.

Levant les yeux vers son Kenshiro, le genin en profita pour regarder rapidement leur environnement. Sauter dans l'eau était une mauvaise idée. S'il savait nager, son poids allait l'attirer au fond du lac. Il pouvait évidemment prendre appui au sol mais il se doutait que ce n'était pas le but de l'exercice. Il en vint rapidement à la conclusion que, quitte à prendre appui sur les poteaux, autant y rester le moins de temps possible. Il n'avait pas l’équilibre pour se battre en restant dessus, c'était à peine s'il tenait maintenant!

Les muscles de ses cuisses se bandèrent. Un sourire carnassier se forma sur ses lèvres. Il s'élança. Il aurait probablement dû cacher ses émotions mais cela non plus n'était pas dans ses habitudes. Quand on tape assez fort, peu importait de cacher dissimulé ses intentions. Son pied gauche prit appui sur un premier poteau, le propulsant en avant suivit du droit doublant sa vitesse. Aussi vite et aussi fort que possible son poing fusa pour venir frapper le torse de l’homme aux cicatrices. Ce n'était pas l'endroit où ce dernier aurait le plus mal mais probablement là où il perdrait le plus son équilibre. S'il tombait, Furyô avait gagné, non?


[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kiri
Yabuki Kenjiro
avatar
Messages : 37
XP Mensuel : 0
Localisation : Kiri

Feuille de personnage
Santé:
550/550  (550/550)
Chakra:
550/550  (550/550)
MessageSujet: Re: Leçon au poing d'acier [PV Ken]   Mar 9 Mai - 10:59


Furyo semblait manquer d'équilibre, à moins qu'il n'est pas l'habitude de se tenir comme il fallait sans le contrepoids que lui offrait sa batte. A trop être dépendant d'elle, il risquait vraiment des ennuis s'il en était séparé mais après tout Kenjiro était la pour remédier à tout cela. Le Genin lui avait obéi c'était un bon point et il s'était jeté dans l'action presque immédiatement. L'attaque était frontale, lourde, brute et féroce mais il en faudrait bien plus pour réussir à faire quoi que ce soit à l'héritier du Shinken. Ce dernier contracta les muscles de son torse et reçu le poing de Furyo, il se laissa s'incliner vers l'arrière pour faire croire qu'il avait réussi, mais il stoppa son mouvement à un moment. Un sourire s'inscrit alors sur son visage alors que son genou droit se levait pour venir s’incruster dans son abdomen pour lui faire plier l'estomac. C'était le genre de coup bien puissant qui faisait souvent rendre son déjeuner à sa victime. Il contourna ensuite le genin et s'apprêtait à le frapper mais c'était un coup inutile, un lieu de cela il lui colla un petit taquet amicale sur le crane, montrant au shinobi qu'il aurait pu lui faire bien pire.

_ Ta non volonté d'utiliser du ninjutsu est une tare mon jeune ami. Même si tu souhaite t'inscrire dans la voie du Kenjutsu et du Taijutsu, sache qu'il te sera toujours utile. Tu n'es pas bête Furyo et si j'ai bien compris ton idée, c'est surtout la voie du ninjutsu élémentaire que tu réfutes non? Mais la voie du chakra, du chakra pur n'irait pas à l'encontre de tes "croyances" non? T'accrocher à un plafond, marcher sur ce dernier, marcher sur l'eau, ou même utiliser ton chakra pour renforcer tes coups ou pour le projeter? Que dis-tu d'avoir cela pour toi?

Kenjiro recula d'un poteau, puis de deux. Puis il repris le chemin averse, il prit appui sur le premier poteau après un premier bond mais au lieu de rebondir sur le deuxième, il se dirigea vers l'eau. Il posa son pied sur la surface cristalline mais eu lieu de s'enfoncer dans le liquide, son pied se reposa dessus grâce à l'action de son chakra. Le jounin se mit à courir sur la flotte et contourna alors le genin. Arriver à son niveau, poing armé vers son ventre, il lui décocha un direct en direction du plexus, visant Furyo au même endroit qu'il l'avait lui-même visé précédemment. La démonstration du professeur allait surement faire son petit chemin dans l'esprit de l'élève.



Lorsque j'engage un combat, il ne me vient pas à l'idée que je puisse le perdre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaerinosensou.forumactif.com/t242-fiche-technique-yabuki-
Genin de Kiri
Nobushige Furyô
avatar
Messages : 45
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: Leçon au poing d'acier [PV Ken]   Lun 15 Mai - 23:22
Furyô vit le corps du boss partir en arrière. Un sourire fier et supérieur naquit sur ses lèvres que pour mieux disparaître quand Kenjiro s’arrêta en plein vol. L'esprit encore confus, il ne put rien pour arrêter le genou qui vint le frapper dans la poitrine. Il eut l'impression qu'on venait de lui planter un couteau, la surprise augmentant la douleur. Il eut beau avoir vu le coup venir, ce n'est qu'après avoir ressenti le coup qu'il comprit ce qu'il venait de se passer. Le genin sentit son corps se rétracter, l'air échapper de ses poumons et une pointe de peur se loger dans son esprit. C'est à peine s'il aperçut les pas de son maître prévenir que ce dernier se déplaçait pour donner un second coup. Encore courbé, le Nobushige ne put que tenter de lever le bras pour se protéger à l'aveugle.

Le coup ne vint cependant jamais. Tout du moins, pas sous la forme qu'il soupçonnait. La simple pichenette finit de déséquilibrer l'adolescent, le renvoyant sur le sol pavé. Affalé par terre, il ne put réprimer une toux douloureuse tandis qu'il tentait difficilement de reprendre son souffle. De son temps dans les bas-fonds, il avait connu des situations bien pire. Des moments où il jouait sa vie sur la danse d'une lame. Il avait souvent pris ses blessures comme aidant à purifier l'âme. Il les accueillait avec une joie malsaine le confirmant dans sa tâche. Aujourd'hui pourtant, quelque chose clochait. En quelques secondes, il s'était totalement sans défense face au Jonin. Il savait que c'était normal, qu'il ne pouvait qu'imaginer le niveau du possesseur du Hiken et pourtant... pourtant il restait choqué du gouffre les séparant. Kenjiro y était allé gentiment en plus, la pichenette le prouvait.

Les paroles du boss le touchèrent alors qu'il était encore au sol. Furyô savait bien qu'il était face à une montagne d’épreuve avant de pouvoir triompher de la corruption de ce monde. Cependant, sans cette immense difficulté, sa tâche ne pouvait avoir la grandeur qu'elle possédait. Si c'était si facile, n'importe qui le ferait. Il était le seul qui pouvait voir le monde comme il l'était et par conséquent, le seul capable d'effectuer cette ascension.

-J'ai jamais voulu bannir le ninjutsu. Juste son utilisation immorale

Le genin releva le nez en prononçant ses derniers mots comme dans une tentative de défi. Une pointe de colère trouvait même place dans son for intérieur. Dans l'équipe Tetsuken, tous salissaient la nature en créant du feu, de l'eau ou encore de la glace. Il avait beaucoup de mal à supporter d'être si près d'infidèle. Le discours de Kenjiro titilla cependant l'ego de l'adolescent. Il n'avait pas été particulièrement mauvais à l'académie et pouvait concevoir que vu ses notes et ses réactions, il privilégiait les arts physiques mais c'était simplement ce qui lui était le plus facile. Entouré d'enfants, son âge plus élevé et corpulence plus développé lui donnait un avantage certains.

Pourtant, ses quelques années passées là-bas avaient souvent été un calvaire. Ses convictions l'avaient évidemment empêché de pratiquer les basiques techniques de ninjutsu élémentaire. Il avait même failli être renvoyé à cause de son habitude de régler avec des points ses arguments quand ses mots ne suffisaient pas. Heureusement que sur ce point il avait progressé. Il avait bien dû se calmer et avait finit par comprendre que la violence ne résoudrait pas tout. Pas comme dans les bidonvilles en tout cas. Le Nobushige se releva, se massant encore le ventre.

-J'ai vu beaucoup de soldat courir sur les toits et sauter vachement haut mais tu vas pas me faire croire que tu peux tranquillement marcher sur l'eau. Cette religion n'est pas la mienne.

Le genin croisa les bras sur sa poitrine tenant vaguement de toiser celui qui faisait plusieurs têtes de plus que lui. Peut-être que sa réaction amusa le jonin car celui-ci se replaça sur la barricade. Alors que le Nobushige s’apprêtait à faire de même pour un second tour, son supérieur sauta calmement dans le lac à la grande surprise de l'adolescent. Ce fut cependant son atterrissage avec assurance sur la surface de l'eau comme si de rien n'était qui finit par laisser le jeune homme la bouche ouverte, incapable de parler.

-Je... que...

Trop perturbé pour réagir pour la seconde fois en très peu de temps, il ne put qu'assister à la course du Yabuki pour revenir à la terre ferme. Ce n'est qu'au dernier moment qu'il ou réagir. Son esprit ne se focalisait néanmoins que sur une chose : le fait d'être attaqué. Aucune analyse, aucune tactique. Il simple réflexe pour reculer et se mettre hors de portée. Pas assez malheureusement. Le solide pour de son maître vint le percuter au même endroit que la première fois. Son corps déjà porté vers l'arrière s'envola très facilement sur plusieurs mètres avant de lourdement toucher le sol. Furyô se retourna sur les pavés, poussant un grognement de douleur. À nouveau il se releva, passable agacé par son incapacité à pouvoir gérer un minimum ses assauts. Lui qui était plutôt fier de ses techniques avait l'impression de revivre ses premières années dans les bas-fonds.

-Qui aime bien, châtie bien, hein? En tout cas si jamais c'est un de ces immondes suiton qui te sers à marcher sur l'eau Boss, tu peux m'oublier. Je ne mange pas de ce pain là.


[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Leçon au poing d'acier [PV Ken]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Leçon au poing d'acier [PV Ken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Thorek Poing-d'Acier
» [Désert] Le Poing d'Acier
» Instruction Technique Armes de Poing
» Fouet d'acier et coup critique .... !!!
» La crevette d'acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre ville-