AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jônin Supérieur de Konoha
Hayashi Hike
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>   Dim 16 Avr - 20:41

Hayashi Hike Feat Gin - Hotarubi no mori e

gif
Infos générales
avatar

Nom : Hayashi
Prénom(s) : Hike
Surnom : L'homme aux crapauds
Âge : 20
Sexe : Masculin

Village : Konoha
Rang : Jônin supérieur
Clan : /
Affinités : Katon
Spécialités : Kuchyiose + Ninjutsu sans affinité

Caractère


Le premier aspect que nous soulèverons concernera le ton amical d'Hike. Ayant été enfant unique au sein d'une famille indépendante et peu conviviale, le jeune homme a apprit a considérer les autres avec la plus grande des tolérances. Contrairement à ses parents, c'est un homme qui s'attache ainsi beaucoup et facilement aux personnes qu'il apprend à connaître, même s'il a souvent besoin de tranquillité. C'est un jeune homme courtois, désireux d'aider, n'hésitant jamais à proposer son soutien auprès des gens qu'il estime proche.
Il est cependant confronté à certains dilemmes, tel que le sentiment de solitude et besoin de solitude. Ce qui nous emmène à l'envers du décor. En effet, derrière cet homme masqué par un sourire se cache un humain empli de doutes, remettant en question à la fois son identité mais aussi celle des autres. Il n'est ainsi pas très curieux en ce qui concerne la nature du monde qui l'entoure, mais son attention se porte tout particulièrement sur la psychologie des autres.
S'il est d'un naturel très simple et modeste, nous relevons tout de même une certaine prétention à ce sujet. En effet, s'il se remet souvent en question, ce dernier a tout de même l'orgueil de penser cerner quelqu'un rapidement et efficacement. Si cerner les gens peut sembler être un avantage, il est cependant un inconvénient de ne pas s'imaginer se tromper.

Le deuxième aspect principal que nous évoquerons est la simplicité de ce ninja. De la même manière que sa famille l'a amené à développer une certaine sympathie pour les autres, leur pauvreté ne l'a pas incité à se contenter de beaucoup. Ils n'étaient ainsi pas que solitaires et distants, ils ne permirent pas même à leur jeune enfant de se reposer sur l'un des trois vices des shinobis. Il grandit ainsi seul, profitant autant qu'il le pouvait de ses camarades de classe lors des heures de cours à l'académie, car la rentrée à la maison se voulait beaucoup moins amusante et joyeuse.
Ainsi, il ne considère pas particulièrement sa vie comme étant plus importante que celle d'un autre. Au contraire, il a développé lors de son enfance et lors de son adolescence un certain altruisme, qui l'emmènera à la fois à vouloir assurer la santé tant physique que morale de ses camarades, mais aussi à ne pas hésiter à se sacrifier pour ses alliés.
Cependant, son altruisme ne concerne que ses alliés les plus fidèles. Nous considérerons ainsi deux types de relations : ses amis et ses camarades. Tandis qu'il fera de son mieux pour sauver ses amis, un espèce de recul malsain ne l'emmènera pas forcément à se sacrifier pour ses camarades. En effet, s'il juge son existence plus importante que celle du camarade qu'il a à sauver, il ne jugera pas utile de se sacrifier.
Il semble certes être à première allure un camarade fidèle et sur lequel il faut compter, mais la vérité est tout autre : il faut se méfier de l'eau qui dort.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, étant donné ce que nous venons d'évoquer, il s'agit d'un homme soutenant la justice. En effet, il trouve intolérable l'idée selon laquelle un homme peut-être jugé sans preuve. Il en va de même pour la torture ou pour les crimes impunis. Si cela semble aussi être une qualité de notre ninja, sa volonté d'établir sa propre justice lui-même est cependant un défaut. Comme nous avons pu le dire précédemment, c'est un homme doté d'une certaine prétention l'amenant à être persuadé, à ce sujet particulièrement, d'avoir raison. D'habitude ouvert d'esprit, la justice n'est pas sujette à une quelconque remise en question. Un crime ne doit rester impuni.
Cela l'emmène ainsi à être combatif. En effet, ancré dans un conflit, c'est un ninja qui tiendra à se battre et qui persévérera jusqu'à obtenir ce qu'il désire. Non pas qu'il soit égoïste et que ce qu'il désire ne concerne que son propre intérêt, mais cet aspect combatif peut se retrouver aussi afin d'obtenir son besoin de justice envers un innocent, par exemple.

Nous conclurons en évoquant à la fois une certaine sagesse qui l'anime, mais aussi un côté rêveur. Au cours de sa vie, sa solitude l'a amené à la fois à rêver d'un monde meilleur, se rendant compte des nombreuses injustices planant sur le monde des ninjas, mais aussi à prendre du recul sur ce qui l'entourait, lui permettant de voir ce que même des Dôjutsu ne permettaient pas. En effet, malgré les nombreuses années de paix planant sur le monde des shinobis, Hike savait que cette paix ne concernait que les relations entre les villages. Les pillages, les meurtres ... la paix entre les villages ninjas ne les empêchaient absolument pas.
L'Hayashi ne pouvait pas croire en une paix durable. Si le célèbre Uzumaki Naruto avait à l'époque réussi à instaurer un climat stable, il ne s'agissait aux yeux du ninja que d'une illusion. Un monde de paix ne pouvait exister.

Amical. Simple. Sage. Courtois. Combatif. Juste. Rêveur. Altruiste.
Tels sont les maîtres mots de notre jeune ninja.

Histoire

Commençons par le commencement, par l'union forcée de deux parents ne s'aimant point.
Hike provient d'une famille prônant certaines valeurs particulières. Ses grands-parents, tant du côté maternel que paternel, partageaient les mêmes idéaux. Pour eux, le mariage entre les deux parents du jeune ninja ne reposait absolument pas sur leur amour, ils devaient être liés pour des raisons à la fois économiques mais aussi culturelles. En effet, les deux parents du ninja au cheveux blanc n'eurent jamais partagé un quelconque sentiment réciproque, si ce n'est de l'indifférence et de la déception. Manipulés par leurs aînés, ces derniers avaient non seulement été imposés d'une union dont ils ne désiraient pas, mais il était à se demander si eux-mêmes étaient désirés. En effet, malgré la grande richesse de la famille Hayashi, ceux-ci étaient extrêmement avares, et ne partageaient pour ainsi dire absolument rien à leurs enfants. De plus, l'éducation de chacun n'était pas vraiment au rendez-vous, les deux parents furent tant l'un que l'autre ignorés par leurs deux géniteurs.
Surprenant fut de constater que les deux parents d'Hike partagèrent un passé semblable en tout point. Cependant, leur souffrance respective étant bien trop profonde, ils ne purent se sortir de leur mal-être et de leur dépression. L'enfant, qu'ils durent concevoir sans véritablement en avoir envie, fut plongé dans le même bocal.

Hike fut né avec les cheveux blancs. Si cette couleur semble porteuse d'espoir, elle reflète plutôt toute l'amertume que la famille inspirait. Ses parents s'en occupèrent à leur manière, ils s'arrêtèrent à le changer lorsqu'il était sale ainsi qu'à le faire manger, histoire d'assurer à leurs géniteurs une descendance certaine. Mais le jeune bébé ressentait tous ces mauvais sentiments, il grandit en étant quasiment persuadé d'être mal-aimé, indésiré, ce qui le questionna très vite sur sa place dans le monde, et à plus grande échelle sur le sens de la vie. L'être humain était-il capable de vivre sans amour ?

Avant d'entrer à l'académie, il fut coaché "à la dure" sur les arts ninjas par ses grands-parents, qui tenaient à créer un ninja apte à agrandir leur chiffre d'affaire, en remplissant des missions qui rapporteraient toujours plus d'argent. Il ne le savait cependant pas, il se contentait de suivre leurs multiples entraînement, subissant les quelques injures et quelques coups les fois où il échouait une tâche qui lui était imposée. Il semblait cependant quelque peu doué pour les arts ninjas, ce qui lui évitait de nombreuses blessures, physiques et morales.
Une fois à l'académie, il fut ainsi en avance sur ses camarades. Non pas car il s'agissait d'un génie qui comprenait tout, mais car ses grands-parents s'étaient renseignés sur ce qu'ils pouvaient apprendre à leur petit-fils le plus tôt possible, afin qu'il devienne le plus vite possible un ninja hors-pair. Si cette éducation est critiquable, elle fut au moins porteuse de certains avantages. Très vite, il réussit l'académie en étant dans les premiers de sa classe, remportant les examens haut la main, ce qui ne fut pas même récompensé par un sourire dans la famille.

Il fut intégré à une équipe ninja qui suivait la logique habituelle : un sensei de niveau Jônin, une kunoichi, et un autre shinobi. Il trouva pour la première fois une réelle cohésion et une réelle joie dans le contact humain. Il comprit de la même manière pour la première fois que le monde n'était pas comme sa famille, que les comportements pouvaient être variés et qu'il n'existait pas que l'ignorance et le mépris. Il passait ainsi de plus en plus de temps avec ses nouveaux amis, qu'il apprenait à mieux connaître tant le temps passait. Il prit plaisir à se renseigner tant sur eux, sur leur psychologie, mais aussi sur le milieu dans lequel ils venaient. Ses deux camarades de classe, Oda et Shiki, provenaient tout deux de milieux différents. Si l'une désirait devenir Hokage pour démontrer, comme la toute première Sannin Tsunade, qu'une femme pouvait être le ninja le plus fort de son village, l'autre avait pour objectif de restaurer l'honneur de sa famille en devenant un ninja puissant qui puisse venger les quelques malheurs qui étaient arrivés à sa famille.
S'ils étaient tout les trois bien différents, leur cohésion d'équipe était remarquable. Sans le vouloir, la curiosité d'Hike avait crée un réel lien d'amitié entre les trois ninjas, ce qui plu particulièrement à son sensei. Ce dernier portait par ailleurs une attention particulière au jeune ninja, qu'il trouvait à la fois intéressant et prometteur. En effet, si ses capacités au combat étaient surprenantes pour un jeune ninja, il avait surtout développé une compassion et une sensibilité qui s'opposait quelque peu à l'idée reçue selon laquelle un shinobi ne devait avoir aucun sentiment, aucune sensibilité. Il changea ainsi d'avis, et se persuada que l'empathie pouvait avoir une réelle importance au sein des shinobis.
On ne né pas vilain, on le devient.
Les discussions entre Hike et son sensei permirent d'émerger de nombreuses opinions chez le jeune ninja. Son maître participa avec beaucoup plus d'importance sur l'identité du Hayashi qui trouvait de plus en plus de sens en la vie mais surtout en son existence. Grâce à son équipe, il se développait physiquement mais aussi moralement, en apprenant certes de nouvelles techniques et en renforçant certes son corps, mais aussi en acquérant de nouveaux savoirs-vivres qu'il n'avait jusque là, avec sa famille, jamais pu construire.

Les missions et les entraînements s'enchaînèrent avec le temps, le jeune ninja grandit tout comme ses deux compagnons, et ils remportèrent tout trois l'examen Chuunin, en faisant preuve d'intelligence mais aussi de talent. S'il avait pu développer de nombreuses techniques de Katon durant sa période Genin, son sensei prit son sous aile les trois shinobis afin de leur faire apprendre l'entièreté des arts ninjas qui pouvaient leur être disponibles, ou du moins qu'ils pourraient développer en grandissant. Un art intéressait particulièrement le jeune Hayashi : les invocations. Alors qu'elles ne furent que brièvement citées par le sensei qui n'avait pas l'air d'en savoir vraiment plus, Hike fit quelques recherches de son côté afin de pouvoir en maîtriser.

Suite à de nombreuses soirées de recherche à ce sujet, il finit par retrouver son sensei en tête à tête pour essayer de lui soutirer quelques informations, qui appuieraient ce qu'il avait auparavant trouvé. Il voulait par ailleurs se renseigner sur la manière d'en obtenir une.
Une après-midi, il se rendit ainsi auprès de son maître, déterminé à en savoir plus sur le sujet.

Sensei, j'ai une question à vous poser. Je suis très intéressé au sujet des invocations,
et j'ai trouvé dans mes lectures qu'il était possible d'invoquer plusieurs animaux... Mais je n'ai jamais trouvé comment en avoir une. Pouvez-vous m'aider ?


Son sensei le regarda amusé, il savait très bien qu'Hike était un ninja méritant à qui il serait intéressant d'apprendre les invocations. Cependant, il n'avait en sa connaissance qu'une personne qui possédait une invocation, et il ne s'agissait pas d'une invocation qui n'ai, à ses yeux, particulièrement de classe.

Je ne connais qu'une personne qui pourrait t'aider. Un vieil ermite errant dans la forêt de Konoha au sud maîtriserait une invocation. Peut-être acceptera t'il de t'aider !

Volontairement, il ne lui annonça pas quel type d'invocation ce ninja possédait afin que ce dernier ne se fasse pas d'idée reçue. Le shinobi partit ainsi en la recherche du vieil homme, qu'il trouva après de nombreuses journées de recherche, ce qui n'était pas évident étant donné qu'il changeait tout le temps de place. Lorsqu'il l'eu trouvé, il le reconnu directement. Il s'agissait d'un homme étrange avec une espèce de grenouille sur le crâne.

Excusez-moi ? Je recherchera un vieil homme pouvant m'aider à maîtriser une invocation ? Mon sensei, Ishitoki Tarada, m'a recommandé auprès de vous.

Le vieil homme fut d'abord surpris, mais une longue discussion fit comprendre à Hike qu'il pourrait invoquer l'invocation des crapauds. Cependant, pour pouvoir mériter cette invocation, il faudrait passer de nombreuses épreuves. Hike ne le savait pas, mais les crapauds avaient pour valeur une grande sagesse, et si leur force était certes grande, elle ne ferait profiter que des êtres qui en vaudraient la peine. Ainsi, pour montrer la force dont le Chuunin faisait preuve, il avait de nombreux ateliers sur lesquels il devrait s'entraîner durant un mois complet sans rentrer au village.
S'entraîner était intéressant, d'autant plus qu'il s'agissait d'entraînements qu'il n'avait pas l'habitude de faire. Certains semblaient impossibles, d'autres semblaient accessibles à tous. C'était à se demander ce que le vieil homme cherchait à voir en lui.

Il passa ainsi son mois à s'entraîner auprès des différents ateliers. Il privilégia cependant particulièrement les ateliers dans lesquels il avait des difficultés, afin de pouvoir s'améliorer toujours plus et de montrer à ce mystérieux ninja ce qu'il était capable de faire. Il persévérait à la tâche, n'abandonnant jamais ce qu'il entreprenait, sauf lorsque la fatigue était trop importante. Son corps se fortifiait, il devenait plus compétent dans de nombreux domaines, notamment l'équilibre, la concentration et l'agilité.

Cet entraînement prit en effet fin un bon mois passé, lorsque l'ermite le stoppa dans effort.

Ca suffit garçon ! Tu en as assez fait, suis moi.

Et c'est ce qu'il fit, suivant le vieil homme au sein de sa demeure. Un parchemin reposait sur un espèce d'autel disposé en plein milieu de la pièce. Le ninja expliqua les choses essentielles à savoir, notamment le coût en chakra que demanderait l'invocation de ces grenouilles, mais aussi quand les utiliser et pourquoi. Il ne fallait pas être n'importe qui pour les invoquer, et Hike comprit très vite l'utilité et la puissance que ces invocations pouvaient contenir. Satisfait de son voyage, il remercia infiniment l'ermite et rentra chez lui sans attendre, afin de pouvoir retrouver sa famille mais surtout ses compagnons.

Les journées qui suivaient, Hike passa son temps à raconter son périple à ses camarades, notamment à son sensei pour savoir s'il pouvait lui en dire plus. La seule chose que le maître du jeune Chuunin lui avait transmis, c'est que le célèbre Naruto ainsi qu'un de ses maîtres, le Sannin Jiraiya, possédaient ces invocations, et qu'il avait en sa possession les héritiers des grenouilles de cette époque. Cela paraissait totalement fou, d'être lié en quelques sortes à ces célèbres ninjas.

Malgré ces événements, les entraînements et les missions reprirent comme à leur habitude, ces ninjas tâchant de toujours s'améliorer en vue d'accomplir chacun leur destinée.
Lors de l'examen qu'il dut passer pour devenir Juunin, ce qu'il remporta une nouvelle fois haut la main, ses grands-parents reprirent contact avec lui pour discuter affaires. En effet, Hike était à la base né pour assurer encore plus de finances à sa famille, sur des pôles encore plus variés que ce que la famille avait déjà. Or, le jeune Juunin avait maintenant encore plus grandit, mûrit, et ses objectifs avaient bien changés. S'il suivait simplement la voie que traçait sa famille sur son chemin, il était à présent déterminé à couper les liens familiaux avec ses grands-parents. Il ne travaillerait plus pour eux, il vivrait pour lui et pour ses parents, qu'il tenterait de sortir de cet enfer. Ignorant ainsi les quelconques commandes de ses grands-parents, il préféra se rendre dans sa propre maison de sa propre famille, afin de discuter en tête à tête avec ses parents qui tiraient chacun une tête aussi morose.

Oto-san, Oka-san, je dois vous parler.

Ses parents furent surpris de cet annonce de leur fils qu'ils avaient toujours ignoré. Ils devaient se demander ce qu'il leur voulait bien.

Vous êtes comme moi, hein ? Vous aussi n'avez été crée par vos parents que pour leur richesse, n'est-ce pas ?

Ils savaient que c'était vrai. Hike reconnut une grimace se dessinant sur un côté du visage de sa mère, comme s'il l'avait touché en plein coeur et qu'elle n'avait jamais osé parler de ça à personne.

Si je suis comme ça aujourd'hui, c'est à cause de vous. Je ne peux plus changer. Je n'ai aucune passion, aucun goût, rien ne m'intéresse ...

Il laissa un moment de blanc avant de continuer son monologue.

Mais je ne suis là pour me plaindre. N'avez-vous jamais pensé à couper les liens avec vos parents ?

Leur regard s'écarquilla, comme si ce que venait de dire Hike paraissait impossible. Cela était compréhensible, ils dépendaient en quelques sortes de leurs parents qui leur avaient toujours dicté ce qu'ils devaient faire. Ils n'avaient jamais eu aucune liberté, ils n'avaient jamais eu aucune joie. Le jeune Juunin avait même eu la chance de se faire des amis, ce qui ne semblait pas être leur cas.

Vous savez, maintenant que je suis un shinobi à part entière, je n'ai plus peur de qui que ce soit. Je ne veux plus me faire marcher dessus, je ne veux plus être manipulé par vos parents,
je veux suivre ma propre voie !


Ils ne répondirent toujours pas. C'était à se demander s'ils étaient indifférents ou s'ils étaient incapables de prononcer le moindre mot par peur, ou par tristesse.

Maintenant je veux vous libérer, vous aussi. Séparez-vous, vivez votre vie, je suis prêt à tout pour que vous soyez heureux.

Sa mère fondit en larme, pour la première fois de sa vie. Son père semblait se retenir légèrement mieux, bien qu'il paraissait ému. Et pour la première fois depuis longtemps, il réentendit le son de sa voix.

Tu es notre enfant. Notre avenir ne te concerne pas. Mais si tu as pu trouver ce qu'il fallait pour faire ta vie ... ta mère et moi ne pouvons nous y opposer. Règle ça avec tes grands-parents.

Peu importe à quel point Hike insistait, ses parents semblaient tellement rongés par la peur qu'ils n'avaient pas l'air d'oser dire qu'ils voulaient se détacher de leurs géniteurs. Sans réponse, il leur tourna le dos et repartit auprès de son équipe, qui était sa deuxième famille, pour vaquer aux mêmes occupations que d'habitude.

Les années passèrent, tout comme les entraînements et les missions, tout comme les discussions et les relations avec ses camarades. Tous les trois devenaient plus forts, et ils s'arrangeaient auprès de l'Hokage pour faire la plupart de leurs missions ensemble. Hike apprit de nouvelles techniques, de nouvelles manières de se battre, notamment avec le bâton qu'il reçut lors de son passage au rang de Juunin. Si tout se passait comme d'habitude, l'Hayashi fut convoqué un jour auprès du Hokage pour une recommandation. Il s'y rendit ainsi, toquant à la porte.

Maître Hokage, me voici.

Oh excusez moi, maître Hokage s'est finalement absenté pour une urgence ! Il m'a cependant demandé de vous dire qu'en raison de la réussite de vos missions, de votre bonne volonté au sein du village et vos compétences qui lui paraissent suffisantes, il pense à vous accorder une place plus importante au sein du village.

Il écarquilla les yeux, n'en croyant pas ses oreilles. Pourquoi lui et pas ses camarades ? L'Hokage avait-il vu en lui des capacités qu'il n'avait pas vu chez d'autres ? Il était pourtant jeune, cela était inhabituel ! Essayant de digérer la nouvelle aussi rapidement qu'il le pouvait, il repensa à ses camarades et à ce que cela lui permettrait d'accéder au rang supérieur. En acquérant encore plus de puissance, il pourrait les aider à atteindre leur but.

J'accepte avec grand plaisir ! Je rendrais honneur à Hokage-sama.

Test RP

Allongé sur un toit de maison, une brindille en bouche et son bâton à ses côtés, Hike cassait son temps à contempler les nuages qui passaient, l'air tranquille. S'imaginant ce qui pouvait se cacher derrière, à un monde qui pouvait exister à des années lumières d'ici, ses rêveries fut quelques peu rompues par l'arrivée de sa camarade, Shiki.

Oh, tu es ici ! Je te cherchais partout !

Rougissant en la voyant et en l'entendant parler, Hike se redressa d'un coup pour n'avoir pas l'air trop feignant à ses yeux.

Euh oui ! Tu me cherchais pour quoi ?

Oda te cherche, il souhaite te parler de quelque chose. Il ne m'a pas dit quoi.

Il était surprenant de voir qu'Oda, qui ne parlait généralement absolument pas ses problèmes, car il préférait les régler seul, avait besoin de l'aide d'Hike. Se relevant d'un coup, tâchant d'éviter le regard de Shiki dont il était secrètement amoureux, il suivit cette dernière au sein du village pour retrouver son ami qui semblait avoir quelques soucis.

Hey Hike ! Tu es enfin là ! J'ai besoin de toi, vite !

Oda lança ensuite un regard à Shiki qui s'effaça dans un coin sans même que le Juunin ne puisse le repérer. L'air du shinobi s'assombrit d'un coup. Maintenant qu'ils étaient dans un sous sol un peu écarté du monde, seul à seul, il semblait pouvoir parler de ce qu'il voulait. Son chakra émanait petit à petit de son corps, jusqu'à ce que d'énormes flux sortirent des pores de sa peau. Il n'avait jamais vu ça. Il s'agissait d'un chakra d'une couleur verdâtre, différent d'habitude.

Hein ? Tout va bien, Oda ?

En plus de la posture particulière que son camarade prenait, un rire machiavélique se faisait entendre de plus en plus entendre. Puis il monta le ton de sa voix, qui se voulait bien plus agressive et diabolique.

Tu pensais que j'allais te laisser devenir le plus puissant de notre groupe sans que j'ai mon mot à dire ...? Tu ne considères que Shiki, tu méprends mes compétences, tu ignores totalement ce que je sais faire ... PARCE QUE TU SAIS QUE TU ES PLUS FORT QUE MOI !

L'incompréhension et la surprise étaient notables sur le visage du Juunin, qui n'avait jamais songé une seule seconde à tout cela. Si l'Hayashi aurait préféré en parler avec son ami, l'autre ne semblait pas du même avis. Au bout de quelques secondes de concentration, le chakra émanant toujours de sa peau,
Oda sauta à la gorge du jeune shinobi qui était bien trop perturbé pour réagir. Sa main tenant fermement sa gorge, l'élan avec lequel il était arrivé le plaqua directement au sol. Mais Hike ne voulait lui faire du mal, il avait bien moyen de s'en sortir mais il ne voulait blesser son camarade. Tentant vainement de le raisonner, son nouvel ennemi tenait sa poigne toujours plus fermement.
Hike ne voulait le blesser, mais le sentiment de la mort approchant, les nerfs prenaient possession de son corps.

Je suis désolé ... mais je ne peux pas mourir maintenant ..., réussit-il à dire du mieux qu'il le pouvait, sa gorge à moitié étouffée.

Un mudra suffit à allonger les cheveux d'Hike de manière à ce que ceux-ci passèrent sous le corps de l'autre Juunin, se faufilant tout autour de ses bras et jambes, et écartèrent ses membres de manière à ce qu'il soit totalement immobilisé dans les airs. Si Oda semblait dans un premier temps avoir du mal à s'en défaire, un nouveau rictus apparut et son étrange chakra vers vint rompre les cheveux de l'Hayashi comme s'ils les avaient sectionné d'un coup.
A peine eu t'il atterrit au sol qu'une impulsion l'amena au corps à corps du shinobi qui resta sur la défensive pour parer les quelques coups que lui donnaient méchamment son camarade. Le Juunin n'était un spécialiste du corps à corps, comme son camarade, mais il avait des réflexes et une force suffisante pour parer ses quelques coups. Décidant dans un premier temps de rester sur du simple contre, il finit par sortir rapidement son bâton de son dos pour infliger une vive frappe de bâton dans le ventre, ce qui effondra l'autre garçon au sol.

L'affrontement semblait avoir prit fin, même si d'autres règlements devaient être faits. Avec quelques secondes de silence dans lequel Oda restait immobile au sol, allongé sur le ventre à cause de la douleur qui avait été bien trop importante. S'il fallait se méfier de l'eau qui dort, il fallait aussi faire attention à ne jamais baisser sa garde. En réalité, l'immense flux de chakra formait dans le dos d'Hike une énorme forme démoniaque qui dévora le Juunin d'un seul coup ...

Ce qui eu pour effet de sortir le ninja du Genjutsu dans lequel il était plongé. L'équipe était regroupée, tant le sensei qu'Oda et Shiki, qui attendaient patiemment la fin du spectacle.

Hein ? Quoi ? Mais qu'est-ce que ...

Les trois autres personnes riaient brièvement, jusqu'à ce que le sensei prit la parole à son tour.

En réalité, nous voulions te tester. Tu sais, s'il faut toujours se méfier de ses ennemis, les ninjas ont le devoir de toujours se méfier de ses amis, aussi. Tu es d'habitude toujours trop gentil, alors nous voulions nous assurer que tu désirais quand même un minimum te maintenir en vie ... et tu as réussis le test avec brio !

Un rire gêné se dessina sur le visage du Juunin, maintenant beaucoup plus rassuré. Il avait été difficile de tenir tête à son meilleur ami, et en effet, il pouvait arriver un jour où les deux ninjas pourraient s'affronter. Sait-on jamais, la vie de ninja est cruelle, n'est-ce pas ?

Derrière l'écran

Prénom/Surnom : Ryota
Âge : 20
Comment avez-vous découvert KnS : Topsite
Qu'en pensez-vous : Prometteur !
Suggestions : Quelques précisions sur la technologie au sein du pays ! On voit que dans Boruto cela se développe de plus en plus, qu'en est-il dans notre contexte ?
Ca ne me regarde pas par rapport à ce que je veux faire mais je suis curieux

Ah, et j'aurai bien aimé un petit bouton pour voir les nouveaux messages !



Dernière édition par Hayashi Hike le Ven 21 Avr - 17:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Hayashi Hike
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>   Mar 18 Avr - 0:58
UP ! J'ai terminé ma présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Hayashi Hike
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 16/04/2017

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>   Ven 21 Avr - 17:36
J'ai édité ce qu'il m'a été demandé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizukage
Gokushi Hitoya
avatar
Messages : 319
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>   Mer 26 Avr - 11:34



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 9/12

L'originalité 2/3
La cohérence du récit 2,5/3
La narration 2,5/3
L'avis personnel 2/3

« La Forme » 9,5/12

Le vocabulaire 2/3
La syntaxe 2,5/3
L'orthographe 2,5/3
La conjugaison 2,5/3

« La longueur » 4/5

« L'avis personnel » 3,5/5

« Le Bilan » 26/34

C'est une petite fiche sympa. Le côté famille oligarchique apporte un peu plus, mais qui aurait pu être plus exploité. Le passage que j'ai le moins apprécié de ta présentation c'est la confrontation avec les parents qui aurait pu être mieux amené et mieux mis en scène je trouve, surtout vis à vis de la réaction et des parents et de ton personnage qui sont là, un peu... placide je trouve. Mais le reste est correct. Tu as bien pris en compte des remarques que je t'avais faite sur l'obtention des invocations et tu as rendu quelque chose de correct et plausible.

Dommage aussi que tu n'es pas pris le temps de développer plus en détail l'évolution de la pysché de ton personnage quand il passe de son modèle familial particulier (et un peu sordide, on va pas se le cacher), à un modèle presque normal avec son équipe, tu avais là une bonne carte à jouer. De même, et c'est plutôt sympa, on sort du mec qui devient un gros DARK à cause de son éducation, qui se la joue génie... là il devient sympa, posé et assez pépère.

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Jônin Supérieur de Konoha avec 910 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »



The past is not my concern. The future is no longer my concern, either.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>   
Revenir en haut Aller en bas
 

Hayashi Hike, l'homme aux crapauds. <Terminée>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude d'un homme. [PV Akared Rakash][Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Le même homme, toujours dans un bar. [Livre 1 - Terminé]
» Ision Lorindiar, l'homme sans visage [Terminé]
» L’Homme est-il un monstre ou le monstre un Homme ? [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-