AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présentation d'un gars explosif [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Takazuki Kuroshi
avatar
Messages : 14
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 12/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Présentation d'un gars explosif [Terminée]   Mar 18 Avr - 9:36

Takazuki KuroshiFeat Kirigaya Kazuto

gif
Infos générales
avatar

Nom : Takazuki
Prénom(s) : Kuroshi
Surnom : Kuro'
Âge : 12 ans
Sexe : C'est pas la taille qui compte !

Village : Suna
Rang : Chûnin de rang C/B (Selon votre avis)
Clan : Takazuki
Affinités : Extension du Doton - Bakuton.
Spécialités : Kekkei Genkai - Senseur

Caractère


Yo, je me présente, mon nom est Takazuki Kuroshi, mais vous pouvez m'appeler Kuro'. Je suis un Chûnin du village caché du Vent et oui, je n'ai que douze ans. En fait, si l'on prend en compte ma maturité lors des missions et mes capacités hors du commun, je peux prétendre à ce rang. Attention, entendons-nous bien, je n'ai absolument pas demandé d'être promu à mon âge. Je suis un garçon plutôt réaliste, je n'aime pas l'idée de brûler les étapes et je pense avoir beaucoup de choses à apprendre. Cependant, mon sensei et le Kazekage ont dû juger bon de me passer au rang supérieur. Je ne vais pas faire l'innocent, mon instructeur m'a souvent répété que mes dons étaient un solide facteur à cette nomination. Bon, je vais arrêter de vous faire tourner autour du pot, je suis un adepte du Bakuton, l'art de l'explosion.

Comme je vous le disais, je suis quelqu'un d'assez réaliste, autant sur mes capacités que dans ma vie quotidienne. Dès que quelque chose me semble trop beau pour être vrai, c'est forcément que ça ne l'est pas. Bien que j'aime me la jouer en mode frimeur, je suis un grand blagueur. Je flatte mon égo pour mieux le fracasser par la suite, c'est un humour à part. On dit de moi que je suis quelqu'un de trop franc, moi qui pensais que c'était une qualité, il faut croire que non. Cela m'a déjà valu des disputes assez robuste surtout face à des Chûnins plus âgés.
Ma nomination ne m'a, hélasse, pas apporté que du positif, beaucoup de gens et surtout mes confrères du même rang me prenne pour un profiteur, voir un pistonné. Qu'est-ce que j'y peux si je suis le plus fort de ce village ? C'est vrai après tout… Quelle bande de jaloux ! Alors, quand ceux-ci aiment me dénigrer et se moquer de ma taille, j'aime les remettre à leur place. Ce qui est bien quand on maîtrise le Bakuton, c'est que les gens ont une certaine peur de toi. Quand ça fait « boom », les gens n'aiment pas vraiment et ça c'est chouette !

Au-delà de ces petites boutades, je pense être un gars intègre. Même si je ne porte pas dans mon coeur certaines personnes, je donnerai ma vie afin de les sauver. Vous appelez ça de l'hypocrisie, moi j'appelle ça mon devoir. Bon après, on peut toujours sauver les dites personnes après leur amputation aussi… Non, je déconne !
Quand je suis en mission, je change un peu ma façon de voir. Mon côté théâtrale et farceur laissent place à une identité bien plus sérieuse. Le boulot, c'est le boulot ! C'est ma façon de voir les choses et si l'on ne va pas dans mon sens, je frappe… Une anecdote, j'ai déjà été convié à m'expliquer devant le conseil de Suna, car j'avais levé la main sur l'un de mes Genins. Une seule fois ! Sous prétexte que ce bougre avait quatre ans de plus que moi, il essayait de me débiner devant mes subordonnés et cherchait toujours à contourner mes ordres. Cela nous mettant en danger, je lui ai refait le portrait. Bon, ce n'est pas très orthodoxe, je vous l'accorde, mais à douze ans, il faut savoir se faire respecter surtout quand vos élèves sont plus vieux que vous.

Pour ce qui est de l'entraînement, je suis partisan des travaux pratiques. J'aime le contact bien que je sois beaucoup plus fort à distance. Je ne ronchonne jamais à l'idée de me frotter à des plus costauds que moi, de toute façon, j'ai toujours un plan B. J'adore diriger mes missions, je peux ainsi avoir le contrôle sur ce que je fais et je peux toujours intervenir en cas de soucis. Pour ce qui est de mes ambitions, je suis un peu jeune pour y penser. Vous m'auriez posés la question lorsque j'étais Genin, j'aurais sans doute répondu de passer Chûnin, mais ici. Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, j'aspire à devenir un grand nom du monde Shinobi et que mes explosions soient recensées dans le monde. J'aimerais être un homme d'exception comme tout le monde par contre, je ne veux pas vraiment être Kazekage. Ce n'est pas un but pour moi, j'aime trop le terrain pour me retrouver derrière un bureau à faire de la paperasse. Avec tout le respect que j'ai pour eux, bien évidemment… Bande de feignasse…

Histoire



Chapitre 1 – Un don particulier


Vous connaissez sans doute le village caché du Vent, non ? Mais si voyons, cette petite contrée faite de sable où il fait soixante-quatre degrés au soleil et cinquante-deux à l'ombre, vous voyez de quel village je veux parler. Plus sérieusement, c'est l'une des quatre nations qui façonne encore notre monde. Depuis la quatrième grande guerre, c'est un peu la panique au sein de notre pays. Bien entendu, j'ai personnellement toujours vécu sous ce régime assez militaire.

C'est au sein de ce pays que j'ai vu le jour et où j'ai passé mon enfance. Malheureusement pour vous, je n'ai pas vraiment de choses particulière à vous dire sur celle-ci. Mon père était continuellement absent, il faisait partie de la police du village et les gardes ne faisaient que s'accroîtrent. Quant à ma mère, elle avait jetée les armes pour s'occuper de moi. Je n'étais pas vraiment un enfant difficile, mais mes cicatrices à la naissance avait provoqué une sorte de paranoïa chez elle. J'étais un enfant assez bizarre, dès mon premier jour, j'avais des marques sur les paumes des mains et plus le temps passait, plus elles prenaient de l'envergure.
C'est à l'âge de six ans que l'on compris enfin à quoi ces marques serviraient. A vrai dire, avant cela, je faisais réellement office de bête de foire. A mes trois ans, les cicatrices s'étaient totalement ouvertes sous forme de bouche et deux ans après, j'avais des espèces de dents et une langue à l'intérieur. Dit comme cela, je me rends compte du côté immonde de la chose. De mon point de vue, cela ne m'avait jamais rebuté. C'était comme-ci elles faisaient partie de moi. Sans ces marques, je me serais vraiment trouvé banal.

Alors que ma mère était inquiète, le chef de l'escouade des médecins, un ami à mon père a révélé mon don particulier. J'étais un utilisateur du Bakuton, dans une version assez spécifique. C'est d'ailleurs ce médecin qui fut mon premier enseignant, c'était plus par curiosité qu'il s'intéressait à moi, mais ses recherches m'avaient permis de comprendre mon pouvoir et de m'y adapter. Les années suivantes, je m'exerçais à mon ninjutsu. C'était assez facile, je n'avais qu'à prendre de la terre, la transformer en argile dans mes mains et elle ressortait sous forme de bombe. La puissance de celle-ci dépendait de la taille de l'argile. De plus, si j'utilisais de la simple terre, je perdais énormément de temps pour en faire de l'argile. Très vite, j'avais fait une réserve d'argile préconçue afin de pouvoir utiliser rapidement mes bombes.


Chapitre 2 – Une promotion surprenante


Vous vous demandez sans doute si j'ai fait des dégâts au village ? Eh bien, je n'en ai pas eu le temps. Depuis la quatrième grande guerre, j'étais l'un des premiers ninjas à revendiquer cet art subtile de l'explosion. Aussi, quelques semaines après la découverte de mes vertus, j'étais directement pris en cherche par un Jônin. A cette époque, j'avais sept ans et je ne savais pas ce qui m'attendait. Mes entraînements se passaient en dehors du village, nous n'allions pas bien loin mais il fallait mettre une distance non négligeable avec les remparts de Suna. Dans l'état actuel de notre politique, il n'était pas envisageable que je démolisse l'une des murailles de sable par inadvertance.

Avec cet entraînement à part entière, je progressais assez rapidement, peut-être même trop pour l'académie ninja. Mon physique était bien au-dessus de la moyenne et mon sensei participait activement à développer mon mental également. Je pensais à ce moment qu'il était intéressé par mes prouesses mais avec le temps, j'en avais déduis que mes entraînements étaient une mission pour lui. Il devait me conditionner à devenir un Shinobi et ce, assez rapidement, je pense que le Kazekage voulait que je sois prêt en cas d'attaque. Après des années d'entraînements, de suivis psychologique et mes cours à l'académie, j'étais prêt à devenir Genin. Comme mes comparses, je n'avais pas eu de traitement de faveur. D'après mon instructeur à l'école, je pouvais passer les examens bien plutôt. Cependant, j'ai été promu ninja à l'âge d'onze ans. C'est vraiment à cet instant que ma vie avait pris un tournant à angle droit.

Alors que je voyais mes compagnons de classe être dispatchés en plusieurs équipes, je continuais mon bonhomme de chemin en compagnie de mon sensei. Il n'y avait aucun Genin avec nous, j'étais encore une fois seul. Petit à petit, mes entraînements rigoureux avaient laissés places à des missions. D'abord, elles étaient assez simplistes mais elles devenaient de plus en plus périlleuses. Sans m'en rendre compte, je progressais à une vitesse incroyable. Toujours en bonne compagnie, je commençais à me demander si mes missions étaient toujours à l'ordre du rang D ou C. La puissance de nos adversaires étaient assez déconcertante passant un jour d'un ninja lambda à un presque maître en taijutsu. De plus, mes réflexes devenaient également plus subtiles, je pouvais créer des mini-bombes très rapidement et mes explosions de grandes ampleurs étaient de plus en plus puissantes.

Bien que les missions étaient différentes à tout point de vue, je ressentais comme une espèce de routine s'installer. C'était comme-ci je répétais la même journée, encore et encore. Un énième jour, alors que j'enfilais ma tenue pour une mission de secourisme. J'arrivais devant la maison de mon Sensei, on avait pour habitude de boire un thé ou un café avant de partir à l'attaque. Cependant, il ouvrit la porte en kimono. Ce n'était absolument pas sa tenue de combat habituel, je m'interrogeais dès lors sur ses intentions. C'est à cet instant que nous nous rendions chez le Kazekage qui m'informa de ma promotion au rang de Chûnin un an après avoir décroché le rang précédent.
Mes sentiments tergiversaient entre la fierté et la crainte de mes nouvelles responsabilités. Je n'avais même pas eu le temps d'avaler ce changement de statut que ma nouvelle mission m'avait été attribuée. Pour vous la faire courte, c'est durant cet ordre que j'ai levé la main sur l'un des Genins que l'on m'avait imposé.


Chapitre 3 – Katsu ! BOOM !


Cela faisait plusieurs mois que j'avais été promu au grand de Chûnin, je m'y étais fait à cette vie. J'avais déjà rempli plusieurs missions et j'avais réussi à convaincre plusieurs Genins de ma valeur au combat. Plus j'engrangeais de respect et plus je devenais bon dans mon travail. Je savais que j'allais être le chef d'une mission et je m'étais préparé en conséquence. J'avais pu faire le choix de mon équipe, elle était composée de deux Genins que je trouvais très habile. Avec le recul, j'aurais peut-être dû choisir un troisième candidat. La veille, j'avais indiqué aux deux ninjas concernés de me retrouver à l'entrée du village. Pendant ce temps, je m'étais rendu au bureau du Kazekage où il me remit l'ordre de mission. Quelques minutes plus tard, je faisais mon apparition en compagnie de Shifume et Hibuki. L'un était très habile avec un sabre et il en faisait son unique style de combat, quant à son binôme, il était plus dans le Ninjutsu avec son affinité Futon. Je leur fis un signe de la tête afin de nous rassembler.

« Bonjour à tous les deux, je vous préviens, cette mission ne sera pas de la tarte ! Nous devons nous rendre à la frontière du désert, il y a un campement d'une dizaine d'hommes faisant de leur habitation un péage à toute personne passant dans le coin. D'après l'ordre de mission, ce sont des hommes assez costauds mais n'ayant pas d'entraînement ninja. Cependant, je vous demande de ne pas sous-estimer l'ennemi. C'est important ! » Disais-je avant de reprendre ma respiration pour continuer. « Ce qui est bien dans ce genre de mission, c'est qu'ils seront faciles à trouver… Ils ne bougent pas de leur campement, c'est au nord ! Allons-y ! »

Notre périple commençait sous un soleil de plomb, il fallait s'en accommoder car bien que les ennemis étaient faciles à dénicher, ils étaient quand même à un jour de marche. Ne voulant pas fatiguer mes élèves le jour avant l'affrontement, j'avais décidé de parcourir septante pourcent du trajet en une journée pour terminer le lendemain après une bonne nuit de repos. J'appréhendais un peu la mission, les deux shinobis que j'avais avec moi étaient vraiment très bons dans leur style mais j'espérais que leurs égos n'allaient pas compromettre notre but. Ce n'était pas des Shinobis que nous allions rencontrer mais des hommes d'une violence sans pareille, ils n'étaient pas à prendre à la légère. De plus, les deux bambins avec moi n'arrêtaient pas de venter leurs récentes prouesses et parlaient déjà de victoire avant même d'avoir, ne serait-ce, sorti un kunai de leur poche.
Cela faisait plusieurs heures que nous marchions et nous arrivions à notre destination, j'avais prévu des tentes afin de dormir mais j'espérais grandement tomber sur une grotte ou une caverne afin d'éviter les bourrasques de vent. Par chance, Hibuki avait trouvé une caverne sur le chemin, elle n'était pas très grande mais avec le vent qui se levait, elle faisait figure de quatre étoiles. Avant de partir du village caché du Vent, j'avais fabriqué deux sacs d'argiles au cas où, je n'étais pas du genre à vouloir tomber à court.

Le lendemain matin, nous nous sommes levés aux aurores, on voulait démarrer de bonne heure afin de les surprendre au réveil. Il nous restait une à deux heures de route, il ne fallait donc pas traîner. Je vais vous passer une seconde fois les monologues des deux Genins sur leur façon de terrasser leur ennemi. Quand nous sommes arrivés au campement, on reconnaissait tout de suite à qui nous avions à faire. L'odeur nauséabonde des effluves d'alcool et de tabac en disaient long sur la personnalité de nos ennemis. Je voulais élaborer un plan, je réunissais alors mes équipiers afin de leur transmettre ma façon de voir mais avant que je ne pus le retenir, Shifume s'était lancé sur le campement en criant haut et fort qu'il allait terrasser tous les crétins du camp. Dans un réflexe primaire, je fis de même afin d'aller à son secours. Je n'aimais pas du tout la tournure des événements, il n'était pas dans mon caractère d'attaquer sans évaluer les risques auparavant. Encore une fois, ma jeunesse m'avait fait perdre en crédibilité auprès de mes subordonnés.
Alors que nous nous battions corps et âme contre une dizaine d'hommes éméché par leur soirée de la veille, les coups pleuvaient sur les têtes des ermites. Assez rapidement, nous nous sommes rendus maître de la situation. Alors que les Genins commençaient à ficeler les premiers gars, un bruit retentit. En me retournant, je reçus un coup de poing d'une puissance non négligeable suivi de d'autres coups aussi dur que le premier. Ce n'était pas dix gars mais une vingtaine que le camp abritait. Alors que j'étais rué de coup sans pouvoir reprendre mon souffle, les deux Genins furent surpris également. Nous étions à leur merci, je n'avais pas pensé à une telle situation. Alors que la fatigue réduisait la vitesse de leur coup, je vis une ouverture et mon corps explosa en une particule de sable.

« Un Kawamari, hein ! Regardez ce lâche, il s'est barré. Allez, les gars, attachés ces demi-portions. Il finira bien par se montrer. » Dit l'un des voleurs avec une voix grave.

Alors que je me remettais doucement de ses coups incessants, je regardais au loin mes deux élèves pris au piège et ficelé au niveau des poignets et des chevilles. Je savais que je devais agir mais la clarté du soleil n'était pas en ma faveur pour le coup. J'avais en ma possession mes deux sacs remplis d'argile, après une bonne dizaine de minute de réflexion, je savais ce qu'il me restait à faire. Je plongeais mes mains dans les sacs, les bouches aux extrémités avalèrent le plus d'argile que possible. Ainsi, je fis le tour du campement afin de placer une charge à chaque coin de celui-ci. Les charges étaient assez importantes pour faire de ce campement et ses habitants un amas de poussière. J'avais déjà utilisé beaucoup d'argile mais ils m'en restaient suffisamment, une fois de plus, j'avais bien fait d'emporter une aussi grande quantité. Après avoir avalé un nouveau morceau d'argile, mes mains mastiquèrent la boue. Pendant ce temps, je pris deux petits bouts de papier et me mit à noter quelques traits dessus. Par la suite, de petits insectes blancs sortirent de mes paumes de main avant de s'engouffrer dans le sable refroidi par la pénombre de la nuit. L'essaim d'insecte se faufilaient doucement vers le campement, quatre d'entre eux avaient  une cible définie, ils étaient bien plus petits que les autres. Ils arrivèrent sur les jambes des deux Genins, les deux premiers insectes créaient une explosion aussi silencieuse qu'un pet retenu. Les flammes causées par la subtile explosion consumèrent tout de même les cordages aux poignets de mes élèves. Avant de s'attaquer aux autres liens, les deux minuscules chenilles s'approchaient des Genins afin de leur montrer un message sous forme de rouleau collé sur leur dos, les deux ninjas le lisaient en même temps.

« 5 secondes ! »

Alors qu'ils lisaient l'indication, les insectes avaient déjà fait leur travail, défaire les liens des chevilles. Sans attendre un quart de seconde et avec l'habilité que l'on connait des ninjas, les deux Genins prirent la poudre d'escampette laissant la vingtaine d'homme au centre de leur camp. Alors que l'un d'eux se rendit vers l'endroit où se trouvait les prisonniers afin de ramener une bouteille de rhum, il regardait les cendres des cordages.

« Comment est-ce qu… » Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase qu'il sentais des insectes lui monter sur les jambes.

« Boom ! » chuchotais-je avant de dire « Katsu ! ».

Une explosion digne d'un chef d'œuvre venait de couper net le silence du désert, un vacarme suivi de quelques cris de douleur venant des quelques personnes n'ayant pas trouvés la mort lors de l'explosion mais brûlant doucement. C'était une merveille, les insectes avaient enclenché l'embrasement des charges aux quatre coins du campement. C'était un instant magique. A vraie dire, ce n'est qu'après quelques minutes d'extases que je m'étais dit : « Et s'ils ne s'étaient pas mis à l'abri à temps ? ». Une question qui avait trouvé très rapidement sa réponse avec l'apparition des deux Genins stupéfaits par la puissance de la décharge.
Certes, la mission ne stipulait pas la mort des hommes, ni la destruction du campement mais le but était atteint. « Faites en sorte que leur chantage cesse. », c'était le cas. Bien que le manque de discipline me mettais dans une rage folle, j'étais resté calme et serein avec mes élèves. Après tout, c'était compréhensible. Comment pouvez-vous recevoir des ordres d'un garçon d'un an votre aîné ? A ce moment, je savais que mon âge serait mon fardeau pour le restant de ma carrière de Shinobi.  

Derrière l'écran

Prénom/Surnom : ju'
Âge : 24 ans
Comment avez-vous découvert KnS : Projet...
Qu'en pensez-vous : Toujours cool mais j'espère que ce sera ma dernière présentation Surprised
Suggestions : Nous verrons...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizukage
Gokushi Hitoya
avatar
Messages : 318
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Présentation d'un gars explosif [Terminée]   Mer 26 Avr - 10:59



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 6/12

L'originalité 1/3
La cohérence du récit 2/3
La narration 2/3
L'avis personnel 1/3

« La Forme » 9/12

Le vocabulaire 2/3
La syntaxe 2/3
L'orthographe 2,5/3
La conjugaison 2,5/3

« La longueur » 3,5

« L'avis personnel » 2,5/5

« Le Bilan » 21/34

Bon, stylistiquement c'est bien. Ta façon d'écrire est claire et fluide, tu structures ta narration correctement, ton histoire et la psyché de ton personnage sont bien construites, donc ça va. Là où le bas blesse, c'est plus sur le fond.

Ca se voit dans les notes, je n'ai pas beaucoup aimé ta présentation. Alors oui, les goûts et les couleurs c'est assez subjectifs. Déjà, on a du mal à se situer dans le temps, ensuite, même si on est dans un monde militaire, la construction de la carrière de ton personnage me dérange un peu. S'il avait eu un ou deux ans de plus, les choses auraient été un peu plus facile je pense. Tu aurais eu suffisamment de temps pour développer plus de chose. Que ça soit sur son entraînement ou sur sa carrière professionnelle plutôt que l'enchaînement bateau de mission. Vu le pouvoir et l'entraînement intensif dès le début, je pense qu'il y avait un truc sympa à faire là.

Surtout que tu construits un profil d'un mec solitaire, fait pour les opérations particulière, vu l'entraînement solo et le pouvoir, surtout que, théoriquement, le travail en équipe prend une place importante dans le rôle d'un ninja et tu occultes totalement ce passage. Choix narratif qui aurait pu être intéressant vu les pouvoirs de ton personnage. Mais là, il est clairement pas fait/préparé/construit pour le commandement et ça vient faire pouf sur ton effet de construction. Même si l'angle du petit jeune qui commande peut être cool, le côté génie vient rendre ça plus bateau.

Surtout que la fin tranche un peu avec ce que tu dis dans la description, je m'attendais à te voir le tabasser après et retrouver le passage de l’anecdote que tu mentionnes dans ton histoire.

Petit point sys co : le Bakuton (version Deidara) que tu choisis ici, compte comme une spé de KG, donc pas besoin de rajouter l'affinité doton. Les techniques sont de types doton, mais ne te donne pas accès à l'affinité, qu'il te faudra acheter à côté, vu que si tu pars sur le côté senseur, ça couvre tes deux spé de Chounin.

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Chunin de Suna avec 735+50=785 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.

Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »



The past is not my concern. The future is no longer my concern, either.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Présentation d'un gars explosif [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Présentation] Oreste, cardinal des flammes [ Terminé ]
» Présentation de Solal Anthony Robbins *terminé*
» Présentation de Jimmy John Kent [Terminé!]
» • Présentation d'un justicier [Fiche Terminée !]
» Présentation Sentô Hushi, le Kuchiyose (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-