AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la boutique de l’étrange (feat Takazuki Kuroshi Flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chûnin de Suna
Kago Kurero
avatar
Messages : 79
XP Mensuel : 1
Localisation : Suna

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Chakra:
410/410  (410/410)
MessageSujet: A la boutique de l’étrange (feat Takazuki Kuroshi Flashback)   Mer 10 Mai - 13:54
Kago était encore enfermé dans son labo, à chercher une formule pour créer un autre Dokujutsu efficace, et surtout à l’effet déstabilisant. L’empoisonnement était surtout connu pour tuer une cible à petit feu, mais il ne servait pas uniquement à ça. Ce serait réducteur de considérer que son application était résumée en un ou deux jutsu connu, alors que c’était la porte ouverte pour une quantité invraisemblable de possibilités.

Cela lui rappelait avec un peu de nostalgie le passé, quand ses camarades d’académie se moquaient au début du peu de possibilité qui s’offraient devant le ninja. De courte durée bien entendu quand ils finirent par entrevoir une partie de ce qu’il était possible de faire avec ce jutsu « limité ». Mais ça ne l’a pas empêché de se faire beaucoup d’amis par la suite. Il ne les a pas perdus de vue depuis, mais ses travaux sont à tel point Chronophage qu’il n’était pas allé chez l’un d’entre eux depuis bien longtemps. C’est également la raison pour laquelle il était toujours Chunin malgré son âge accentué, et le fait qu’il semblait être un ninja incompétent était encore plus renforcé par son apparence.

Il ressemblait plus au vieux cliché des magiciens enfermé dans leur laboratoire en haut d’une grande tour, que celui d’une personne trentenaire dynamique et qui aimait se sociabiliser, ce qu’il était également d’ailleurs. C’est pour ça aussi qu’il tenait une boutique dans sa maison et plus de son laboratoire, il pouvait grâce à ça rencontrer de nouvelles têtes à l’occasion. C’était intéressant car il rencontrait toutes sortes de gens, de tout horizon et de tout âge, qui le connaissaient ou pas. A ces derniers, il leur réserve son petit tour qui l’amusait énormément, car il était aussi d’un naturel taquin. Il est vrai qu’il était un peu une des curiosités du village, et soit on se demandait comment il avait vieilli si vite, ou bien comment un si vieux ninja était encore chunin. Et tout cela le faisait rire intérieurement.

Bien entendu au début il maudissait le sort et ses piètres qualités d’apothicaire, mais avec le temps, il s’y était fait, et ses amis aussi. Par contre il est vrai que dans le cas d’une personne qui le rencontre pour la première fois, cela pouvait être assez déstabilisant, voir sujet de moqueries féroces. Evidement dans ce cas là, le coté sympathique et d’apparence pépère disparaissait instantanément, et l’idée de donner une bonne leçon au malotru qui s’était moqué de lui germait dans son esprit. Rien de méchant, mais assez pour donner de quoi méditer sur son comportement.

Il sorti de ses pensées quand il entendit le tintement de la clochette de la porte d’entrée de sa boutique, un client sans nul doute. Il répondit un J’arrive et se dirigea vers la porte qui donnait la pièce de sa boutique.

Là il vit un jeune garçon qui regardait attentivement autour de lui, à la recherche d’un article en particulier sans doute. Il était habillé normalement, mais c’était sur qu’il était lui aussi un ninja, comme tous ceux de ce village.

Bonjour, jeune homme, que puis-je faire pour vous ?

Il attendait la réponse du garçon avec un sourire un peu commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takazuki Kuroshi
avatar
Messages : 13
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
0/0  (0/0)
Chakra:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: A la boutique de l’étrange (feat Takazuki Kuroshi Flashback)   Mar 16 Mai - 13:51
Encore une journée qui débutait sous un soleil de plomb, en même temps, qu’attendre d’autre du désert ? Par chance, on pouvait espérer connaître une brise de vent pouvant rendre presque qu’agréable cette température accablante. J’avais une matinée plutôt chargée, mon Sensei m’avait donné quelques tâches à effectuer sans oublier mon entraînement quotidien. Après un bon petit déjeuner, le repas que je ne manquerai pour rien au monde, je me dirigeais vers le centre-ville. J’avais reçu une liste de plusieurs bricoles à acheter, des fournitures de combat afin de mener à bien nos missions. Ce n’était pas la première fois que je faisais les commissions de mon mentor mais après le temps qu’il avait passé à me former, je lui devais bien cela.

Arrivant dans la première boutique, j’achetais des matériaux différents comme des kunais, des shurikens ou encore des notes explosives. C’était les instruments primordiaux des shinobis sur le champ de bataille. Par la suite, je devais également prendre quelques bombes fumigènes ou autres artifices afin de mener à bien nos missions. Alors que je remplissais mes sachets de fournitures, j’attendis une conversation. Ce n’était pas dans mes habitudes d’écouter les ragots ou autres frivolités du genre mais la dame avait l’air outrée d’une telle « mascarade »  que je ne pus m’empêche d’y glisser une oreille.
Ils étaient en train de parler d’une boutique dans le fin fond du centre-ville, tenue par un vieux fou si j’écoutais scrupuleusement les dires de la dame d’un certain âge. L’homme qui lui faisait face n’était pas tout à fait d’accord avec sa façon de parler de l’artisan. Pour sa part, il le trouvait dort sympathique. A vraie dire, qu’il était gentil ou méchant m’importait peu. La seule chose qui avait attiré mon attention, c’était ses ventes. Le terme « vieux fou » qu’avait utilisé la dame paraissait tout à fait convenir à un alchimiste. Pour ces personnes à la mentalité dépassée, tous ce qui défrayait le chronique était à proscrire.

Comme cela, un artisan fabriqué des potions et autres liquides pouvant servir au quotidien et sur le champ de bataille. Je n’étais pas particulièrement fan de ce genre de pratique, que faire d’une flasque alors que je fais tout exploser derrière ? Mais cette idée de pouvoir, d’un simple produit, paralyser quelqu’un ou même encore lui infliger des blessures sans utiliser de chakra. C’était une nouvelle air pour les combattants, dans une bataille, tout peut basculer en une fraction de seconde.
Après en avoir terminé avec mes achats, je me rendis vers cette boutique que je n’avais jamais vu auparavant, c’était comme-ci elle avait ouvert ses portes la veille. Arrivant devant la devanture du magasin, je pouvais constater du côté frivole de la chose, c’était assez standard comme décoration et même vieillot. Tout à fait logique pour une boutique de ce genre, alors que j’étais entré en poussant la porte. Un vieil homme, interpellait par le tintement de la sonnette, sorti de son arrière-boutique afin me proposer ses services.

« Bonjour Monsieur, à vraie dire, je me posais des questions sur cette boutique. Quels genres de services offrez-vous ? » Demandais-je un peu gêné.

Je n’avais pas du tout prévu de me retrouver face au propriétaire des lieux, je me sentais un peu gêné sur le moment. Je n’avais pas d’idée d’achat en tête, je ne savais même pas en quoi consistait ce magasin. Cependant, le ton avenant du propriétaire et son sourire marchand me permettait de rester les pieds sur terre. J’aspirais juste à ne pas lui faire perdre son temps, étant le premier à ronchonner quand un élève me tenait trop la patte.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chûnin de Suna
Kago Kurero
avatar
Messages : 79
XP Mensuel : 1
Localisation : Suna

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Chakra:
410/410  (410/410)
MessageSujet: Re: A la boutique de l’étrange (feat Takazuki Kuroshi Flashback)   Ven 19 Mai - 12:04
Le jeune homme était gêné de ne pas savoir ce qu’il voulait ? Ce n’est pas grave Kago était patient de nature. Le ninja qui était responsable de son apprentissage lui avait surement demandé de prendre quelque chose en particulier. Mais il semblait aussi que ce ninja était un peu timide, c’était peut être également un exercice pour que le jeune ninja se sente mieux au contact d’autres personnes.

Ce que je…? Ho et bien je travaille surtout sur demande, mais je prépare surtout des remèdes ou potions à base de plantes et d’ingrédients divers.

Il balaya ses étals d’un regard circulaire, on pouvait voir ici un œil de salamandre conservé dans un bocal rempli de formol, ou là bas, plus loin une petite fiole contenant un liquide rouge vif qui faisait irrésistiblement penser à un fluide vital bien connu mais d’une espèce indéterminée. C’était un véritable fouillis, mais ses meilleures pièces et celles qu’il étudiait, il les concevrait dans son laboratoire.

Des remèdes naturels pour mieux dormir, pour se tenir éveiller, des cataplasmes,…Ce genre de choses. J’ai bien sûr aussi une collection personnelle de fioles mais il n’y a que moi qui suis capable de les utiliser efficacement. Et pour toutes autres personnes elles ne sont guerre plus utile qu’un bon lait au miel pour aller dormir.

Il voulait bien sûr parler de ses jutsus, c’est vrai qu’un Shinobi tirant les éléments nécessaires pour effectuer ses techniques ce n’était pas courant. Et il avait un panel de Dokujutsu assez polyvalent pour être efficace en combat à plusieurs, sans parler du reste…

Il était un des rares ninjas du village à être capable de soigner, il ne fallait pas l’oublier, quand il aurait plus de temps d’ailleurs, il apprendrait quelques Irojutsus plus efficace pour finaliser son champ des possibles.
Et tout ça était évidement d’un niveau nettement supérieur que ce qu’il proposait aux chalands. C’était plus efficace sur le champ de bataille.

Au fur et à mesure de la discussion, le discourt était plus assuré, plus enflammé, c’était chaque fois comme ça quand il parlait de sa passion des potions. Cela le trahissait, car la parole était trop vigoureuse par rapport à son apparence extérieure. Ca et ce feu qui venait de s’embrasser dans ses yeux. Le feu retombait tout doucement à présent, ce qui permit à Kago de se calmer un peu et de se reprendre. Au bout d’un moment il rompit le silence et dit :

Alors de quel remède avez-vous besoin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la boutique de l’étrange (feat Takazuki Kuroshi Flashback)   
Revenir en haut Aller en bas
 

A la boutique de l’étrange (feat Takazuki Kuroshi Flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une chasse étrange ( feat Perle noire )
» Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback]
» Promenons nous dans la ville tant que les Fondus n'y sont pas... [feat Neil Amell] {Flashback}
» Boutique évènements
» La boutique de création de Musika {Ouvert}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre ville-