AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En quête de Sagesse [Partie II]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 462
XP Mensuel : 11
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: En quête de Sagesse [Partie II]   Mer 17 Mai - 22:21
[HRP : Ce topic fait suite à la première partie, visible ici : En Quête de Sagesse, Partie I]



En route pour la tour Karin !



Le lieu était paisible. Du moins, à sa façon. La nature régnait en maître en ces lieux. Les arbres étaient incroyablement hauts et luxuriants, l'air était chaud et humide tandis que seuls les animaux sauvages et le vent faisaient du bruit. Dans ce chaos naturel, un étrange nuage de fumée fit apparaître un homme accompagné d'un singe : il s'agissait du roi singe Enma et de Son Reihou. Les deux discutèrent quelques peu, avant que le singe ne disparaisse dans un nouveau nuage blanc. L'homme restait seul dans ce milieu hostile. Car, ne vous y trompez pas : il s'agissait là d'une véritable jungle, épaisse et dangereuse. A peine était-il arrivé que, déjà, il pouvait sentir que la faune locale l'observait, se demandant comment elle allait pouvoir le déguster le soir même. Mais malgré cela,le guerrier ne recula pas. Il n'hésita pas un instant et se mit en route à travers les hautes herbes qui encombraient les lieux. Enma avait été clair : pour prétendre devenir le disciple du Sage des singes, il devait d'abord traverser ce lieu des plus dangereux et se diriger vers la tour Karin. Une fois qu'il l'aurait trouvé, il n'aurait plus qu'à grimper à son sommet pour pénétrer dans l'antre du Sage et y suivre son entraînement.

Marchant difficilement, l'homme s'était armé d'une vieille machette pour découper les herbes et pouvoir progresser. Heureusement pour lui, le Roi des singes lui avait indiqué une direction : il n'avait qu'à marcher tout droit, passer au-delà des montagnes et continuer encore. Le problème était que, suivant la direction qu'il avait indiqué, notre héros n'aperçut pas la moindre montagne. Son camarade lui avait-il menti ? Etait-ce un test destiné à le mettre à l'épreuve ? Cette pensée le hantait.  Mais malgré ses doutes, il continua d'avancer, déterminer à trouver ces montagnes et à la gravir. Malheureusement, la patience n'était pas son fort et il commençait à saturer après plusieurs heures à batailler entre ces herbes et ses arbres à perte de vue. Quand enfin, il fini par arriver dans une petite clairière où se trouvait un petit point d'eau. Notre homme se dirigea vers ce dernier et s'assit sur un rocher juste à côté de l'eau. Il sortit sa propre réserve d'eau et commença à se désaltérer abondamment, tout heureux d'avoir trouvé un coin de ravitaillement. Tout en buvant, il se demandait s'il n'était pas temps pour lui d'établir un campement tandis que ce lieu semblait s'y prêter particulièrement. Il avait de l'eau ainsi qu'un espace dégagé d'au moins une quarantaine de mètres carrés, deux choses particulièrement précieuses dans cette nature hostile. Toujours hésitant, Reihou observait à droite et à gauche tout en se questionnant. Et puis finalement, plongeant sa bouteille dans l'eau pour la remplir une énième fois, il se leva et commença à s'exclamer :

❝ Mais bien sûr ! Ce cours d'eau, sa source est forcément dans ces fameuses montagnes ! ❞






Ni une ni deux, il posa toutes ses affaires et si dirigea vers le premier arbre qu'il vu. Il commença à l'escalader à toute vitesse afin d'atteindre le sommet. Il observa le sol et remonta sommairement la trajectoire du cours d'eau, pour finalement voir à l'horizon... Ces fameuses montagnes ! Sans perdre de temps, il se laissa retomber sur le sol, atterrissant sans difficulté, avant de reprendre ses affaires. Le visage de notre guerrier arborait un gigantesque sourire : cette fois c'était sûr, il était sur la bonne voie ! Son sac sur le dos, il effectua un bond pour passer par-dessus le plan d'eau et se mit à remonter cette petite rivière, persuadé qu'elle le mènerait droit vers son lieu de rendez-vous. Sa motivation était à son paroxysme, tout heureux qu'il était de savoir qu'il n'avait plus qu'à marcher pour atteindre son but.

Malheureusement, cette joie ne fut qu'éphémère. En effet, malgré l'apparente proximité du lieu vu de haut, il lui fallut en réalité plus de cinq heures pour atteindre le pied des montagnes. Une fois arrivé là, il fit une nouvelle pause de quelques minutes et reprit sa marche, décidé à atteindre les sommets. Fort heureusement, la végétation commençait à se faire plus rare et il pouvait marcher plus librement. Mais malheureusement pour lui, la marche en montagne était autrement plus épuisante. Malgré la fatigue des heures de découpages et de marche, il mit à peine deux heures pour atteindre le sommet des lieux. De là, il fit une nouvelle pause, sans faire attention à ce qu'il y avait à l'horizon. Mais après de grosses gorgée d'eau, le gaillard fini par lever le nez et voir ce qu'il y avait devant lui : non loin de là, une tour plus haute que les montagnes montait vers le ciel. Elle montait, encore et encore, transperçant les nuages et le ciel lui-même. Abasourdi et en même temps émerveillé, le puissant guerrier ne parvenait pas à se remettre du spectacle qu'il avait devant les yeux : cette tour, d'environ quelques mètres de diamètres, ne cessait de grimper. C'était un spectacle comme jamais il n'en n'avait vu dans sa vie. Décidé à la gravir sans perdre de temps, le puissant guerrier se mit à dévaler la montagne afin de se diriger vers le pied de cet incroyable édifice. Il ne se doutait pas, à ce moment-là, qu'il venait d'effectuer la partie la plus simple de son périple...



A venir : Bienvenue à la Tour Karin !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 462
XP Mensuel : 11
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   Mar 30 Mai - 0:55


Bienvenue à la Tour !



Reihou venait d'arriver à la base de l'imposante tour Karin. Il en fit le tour rapidement, elle ne devait pas faire plus de quelques mètres de diamètres. Et elle montait, montait... Sans fin ? C'était inimaginable. Le ciel avait beau être dégagé, il était impossible d'en voir le sommet. Comment une chose pareille pouvait exister ? Notre héros se posait la question, buvant quelques gorgées d'eau pour se désaltérer et se reposer. Il avait peur de deviner la suite, mais il préférait attendre Enma. Heureusement pour lui, il n'eut pas à attendre longtemps puisque l'imposant singe ne tarda pas à montrer le bout de son nez. La bête était toujours aussi imposante qu'à l'accoutumé, tandis que son regard était toujours aussi dur. Il salua le guerrier de la foudre avant de se lancer dans d'étranges explications :

❝ Tu es parvenu jusqu'ici dans le temps imparti, c'est un bon début. A présent, le premier véritable défi t'attends : tu vas devoir escalader la Tour Karin. A son sommet vie notre maître. Si tu veux suivre notre enseignement, tu devras d'abord parvenir jusqu'à lui. Et une fois que ce sera fait... Enfin, tu verras à ce moment là. ❞


Cela avait le mérite... De ne pas être clair du tout. Reihou s'apprêtait à protester quand son interlocuteur disparut soudainement dans un petit nuage de fumée blanche. Ce n'était, semblait-il, pas pour cette fois. Tant pis. Il se lança donc dans la préparation de son lit « douillet » tandis que la lumière du jour se faisait de plus en plus rare. Avec un petit feu et quelques provisions, il comptait sur cette nuit à la belle étoile pour se reposer et être prêt le lendemain. Malheureusement pour lui, les nombreux bruits de la jungle, et surtout, ses nombreuses bestioles en tout genre avaient décidé de ne pas le laisser se reposer comme il l'entendait. Aussi, malgré la joie qu'il éprouvait à l'idée de passer une nuit à la belle étoile, il dû se résoudre à utiliser sa petite tente pour pouvoir se reposer. Dès lors, seuls les bruits restaient, mais ils furent rapidement transformés en berceuse pour lui.

Aux premières lueurs du jour, Reihou était déjà debout, mangeant tranquillement son petit déjeuner. Maintenant qu'il était reposé, il allait devoir se mettre en route. Ou plutôt, en escalade. Si les épreuves physiques ne lui faisaient pas peur, on peut même dire qu'il aimait ça, cette fois c'était différent. Il ne savait pas réellement ce qui l'attendait sur cette tour. Y'avait-il des pièges ? Comment les vents allaient-ils le perturber ? Aurait-il assez d'une journée pour parvenir au sommet ? Tant de questions qui l'inquiétait au plus haut point. Mais finalement, chassant ses doutes, il rangea son packetage dans son sac à dos et commença son ascension.


La première empoignade de la tour était relativement peu ferme. Malgré son attitude positive, il était clair qu'il doutait. Mais malgré cela, il s'efforça de continuer à penser positivement et s'élança. D'abord prudemment, pas à pas, il progressait lentement. Il était concentré, extrêmement. Trop même peut-être. Car au-delà de l'effort physique, il s'épuisait les nerfs à douter de chacune de ses prises de mains. Mais notre héros n'avait certainement pas l'intention d'abandonner si tôt. Décidé qu'il était à venir à bout de cette épreuve. Et puis finalement, prenant confiance avec le temps, il relâcha sa vigilance afin de laisser faire son corps et ses muscles. Jusqu'alors, il n'avait jamais été trahis par ce puissant corps taillé dans la roche. Il n'y avait donc pas de raison pour que cela commence en ce jour. Allant de plus en plus vite, il commença mec à grimper par bonds successifs de plusieurs mètres chacun. Il avançait ainsi, déterminé comme jamais. Le guerrier de la foudre perdait la notion du temps et il ne se rendit réellement compte des heures passées qu'en voyant le soleil dépasser son zénith. Cela faisait donc déjà près de six heures qu'il grimpait, il n'en revenait pas lui-même. Afin de ne pas tomber de fatigue, il décida à ce moment-là de faire une petite pause. Cherchant à l'arrière de son sac, il sorti une petite ration qu'il goba en moins de deux minutes. Mais malgré cette rapidité, il ne reprit pas son escalade pour autant. Non, le gaillard était décidé à rester là plusieurs minutes afin de se reposer et souffler un peu.

Malheureusement, Reihou se rendit bien vite compte qu'à se maintenir immobile sur la tour, il s'épuisait plus qu'autre chose. Car, même immobile, ses muscles continuaient de travailler en s'agrippant à cette tour. Aussi, s'arrêter n'étaient décidément pas une solution. Le seul avantage que cela offrait, c'était une vue à couper le souffle. Dans un plaisir purement contemplatif, notre héros resta ainsi là, s'extasiant sur la beauté de la nature et de la Terre vue du ciel. Car il était bel et bien dans le ciel, à présent. En observant l'horizon, il se demanda à quelle altitude il pouvait bien se trouver. En réalité, cela semblait si haut qu'il en avait perdu toute notion de distance. Ce n'est qu'en se retournant, utilisant seulement son bras droit et sa jambe droite pour le maintenir sur la tour, qu'il comprit. Les montagnes qu'il avait gravi la veille : il était à présent au-dessus d'elles. Cela voulait donc dire qu'il devait se trouver à plus de deux kilomètres d'altitudes, facilement. Même avec cette déduction logique absolument irréfutable, Reihou avait beaucoup de mal à réaliser cela. D'autant plus que, malgré cette incroyable ascension, il ne voyait toujours pas ce qui pourrait être un sommet. Jusqu'où cette chose montait-elle, en réalité ?

Cessant de s'interroger, le guerrier de la foudre reprit sa route. Plus motivé que jamais, il grimpa, encore et encore, inlassablement. Son regard était froid et déterminé. Il ne pensait plus qu'à une seule chose : atteindre le sommet, atteindre son objectif. C'était la seule chose qui comptait pour lui à ce moment-là de son existence. Ses amis ? Non. Son village ? Non plus. Ses élèves ? Même eux, c'était non. La seule chose qu'il voyait, la seule pensée qui l'habitait était la suivante : je dois atteindre le sommet.Encore plus que précédemment, la journée défila à toute vitesse, sans qu'il ne s'en rende compte. Mais, alors que la nuit était tombée, il ne s'arrêta pas. Non. Rien ne pouvait l'arrêter. Pas même la pluie qui vint se joindre à son périple. Les vents devenaient violent tandis que l'eau venait le fouetter au visage. Mais cela n'importait pas. Chaque mouvement était deux à trois plus difficile à cause des intempéries. Ou bien était-ce à cause de la fatigue ? Ou les deux ? Cela importait peu à ses yeux. Malgré cela, son ascension continuait. Il n'avait aucune raison d'arrêter. Il était déjà allé si loin, il n'y avait pas de raison pour luid'en douter : il serait le premier ermite des singes de l'Histoire du monde shinobi. Au fond de lui, il le savait. Ce serait sa manière à lui de marquer l'histoire. Sa patte.

La nuit passa, tant bien que mal, tandis que le jour reprit ses droits. Notre guerrier était passé au delà des nuages. Il était au-dessus d'eux à ce moment-là, cet instant béni où il vue de ses yeux une étrange forme ovale : c'était le sommet. Dans un élan d'énergie, il accéléra, voyant le sommet comme une salvation. Ne s'arrêtant plus, Reihou allait plus vite que jamais. Et, après quelques minutes, il y était enfin. La montée était terminée. Au-dessus de lui, un imposant bâtiment où trois larges cercles permettaient d'entrer. Il s'élança pour agripper le bord et usa de ses dernières forces pour se hisser à l'intérieur. Ce fut la traction la plus difficile de sa vie, ses bras tremblaient comme jamais, et ce fut finalement son corps entier qui lui rappela qu'il était à bout. Et puis, ce fut fini. Il passa par-dessus l'entrée et s'écroula au sol, bras et jambes écartées. Il l'avait fait. Enfin. Alors que notre héros respirait plus fort et bruyamment que jamais tant il était épuisé, un étrange petit personnage, mi-homme mi-singe, passa la tête au-dessus de lui pour entrer dans son champs de vision. Avec un large sourire, il s'adressa à notre héros :

❝ Félicitations, petit homme. C'est un exploit mémorable pour ceux de ton espèce de parvenir à se hisser jusque là !  ❞






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 120
XP Mensuel : 119
Date d'inscription : 18/02/2017
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   Mer 31 Mai - 19:36


En quête de Sagesse
Au début tout est pur, tout est motivant. Ensuite, les erreurs commencent, les compromis. Nous créons nos propres démons. Δ



Le Maître des Singes attendait patiemment la venue d'un valeureux guerrier désireux d'en apprendre davantage sur la Sagesse d'un Ermite. Il avait remarqué qu'un homme tentait désespéramment d'attendre le sommet de la tour Karin et s'il y parvenait, les choses sérieuses pourraient ainsi commencer - en tout cas en partie. Quelle ne fut donc pas sa surprise lorsqu'il aperçu une chevelure rousse dépasser du sol de son palais. S'approchant lentement en arborant un fier sourire, il ne tarda donc pas à le saluer tout en le félicitant de l'exploit qu'il venait d'accomplir.

Et pourtant, si ce simple exercice avait suffit à le pousser dans ses derniers retranchements, il finirait alors sûrement par mourir avant même de terminer l'entraînement des Sages. C'est pourquoi il devait être certain des capacités de cet homme. Et pour cela, il n'y avait pas des milliers de façon d'en avoir le cœur net.

- Désires-tu réellement apprendre l'Art des Ermites, petit homme ?

Il était clair que si ce rouquin souhaitait acquérir une telle puissance, il allait devoir risquer sa vie en utilisant toute son énergie jusqu'à la fin de l'entraînement. Autant dire qu'être psychologiquement faible entraînerait un refus catégorique. Quoi qu'il en soit, cette question était rhétorique. Le maître savait très bien que le rouquin ne serait pas grimpé jusqu'ici pour simplement repartir la queue entre les jambes.
Par conséquent, sans plus attendre, il se pencha légèrement en arrière et lança un regard amusé en direction du plafond en le montrant du doigt.

- Pas le temps de se reposer, tu vas devoir grimper jusqu'à la pointe se trouvant sur la partie supérieure du palais, garçon ! Là-haut se trouve l'Eau Ultra Sacrée des Ermites. Sans son pouvoir, jamais tu ne parviendras à acquérir la Sagesse requise, hihi !

Riant aux éclats l'espace d'un instant, le maître singe se mit à bondir en tournant en rond et en remuant la queue. Ça allait être marrant !

- Je te souhaite bonne chance, tu vas en avoir besoin.. Hihihihhihi !


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 462
XP Mensuel : 11
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   Mer 31 Mai - 23:44


L'Eau Ultra Sacrée



La respiration haletante, Reihou avait du mal à s'en remettre. D'ordinaire, il n'avait pas réellement de problème avec les épreuves physiques. Il sculptait son corps depuis son âge et avait toujours tout fait pour que tout se passe bien pour lui. Rendez-vous compte, enfant, il buvait des litres de laits dans l'espoir que la vitamine D fixe le calcium sur ses os. Et, comme il savait pertinemment que les produits laitiers sont nos amis pour la vie, il ne s'arrêtait pas là. Il ne savait pas réellement ce que ça pouvait vouloir dire mais peu lui importait : dans les publicités, ça avait l'air drôlement important. Et chez lui, tout était comme ça : alimentation saine, activités physiques intenses. Et jamais il n'avait arrêté, même en prenant de l'âge. Mais cette fois-là, il ressentait une fatigue comme jamais il n'en n'avait subi. C'était comme-ci tous les muscles de son corps avaient été poussé au maximum de leurs capacités. Mais malgré cela, il ne pouvait pas se reposer. Son but était atteint, il était temps à présent de passer aux choses sérieuses.

Se relevant, notre héros écouta l'étrange singe parler. Il était bizarre, moitié humain moitié macaque, Reihou se demandait qui il pouvait bien être. Mais c'était assez évident, en réalité : il était le maître de ces lieux, le grand sage Sun Wukong. Enma lui en avait déjà parlé à plusieurs occasions, mais il ne s'attendait pas du tout à ce genre de personnage avant de venir ici. Il avait l'air particulièrement faible comparé aux autres singes qu'il avait l'habitude de côtoyer. Immédiatement, sans même lui laisser le temps de souffler, il lui expliqua ce qu'il devait faire : monter – encore – afin de pouvoir beau un flacon d'eau « Ultra Sacré ». Ca sentait clairement l'entourloupe à plein nez, mais il n'avait pas vraiment le choix : dans sa position, il n'avait pas le choix de toute façon. Il devait faire ce qu'on lui disait sans broncher, dans l'espoir de pouvoir devenir le disciple de cet illustre personnage. Sans attendre, il s'adressa donc à lui, l'air aussi déterminé qu'il le pouvait dans ces circonstances :


❝ Très bien maître. J'y vais de ce pas ! Cette eau sera à moi, soyez en sûr ! ❞




Ni une ni deux, le guerrier se dirigea vers la bordure du sommet de la tour. Il se pencha légèrement pour observer la terre. A travers les nuages, il pouvait la distinguer, mais ce qu'il voyait était à peine perceptible. De là, il ne pouvait rien discerner, même les montagnes paraissaient minuscules. Il avait le sentiment d'être plus proche de la lune que de la terre ferme, c'était à peine imaginable. Mais qu'à cela ne tienne, il se décida à y aller. Dans un premier temps, il fit un petit saut pour se tenir sur la bordure, puis il malaxa son chakra dans ses pieds afin de s'assurer une adhérence optimale. Cela fait, Reihou fléchit les jambes pour effectuer un saut et s'accrocher au rebord du toit. De là, il se hissa jusque sur ce dernier pour finalement grimper et se tenir debout. Le sol n'était pas droit et les vents étaient relativement violents, mais il continua à marcher, droit vers l'étrange sculpture centrale du toit. Lorsqu'il s'en approcha, il remarqua une petite fiole posée au centre de celle-ci. Une fois arrivé, il l'empoigna et la secoua : il y avait bien du liquide à l'intérieur. De l'eau, ou autre chose ? C'était impossible à dire. Mais, décidé à avoir sa réponse, le guerrier ouvrit la fiole et la sentie : aucune odeur particulière. Soit. Sans se faire prier, il se lança donc pour en avaler le contenu...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 120
XP Mensuel : 119
Date d'inscription : 18/02/2017
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   Ven 2 Juin - 1:36


En quête de Sagesse
Au début tout est pur, tout est motivant. Ensuite, les erreurs commencent, les compromis. Nous créons nos propres démons. Δ



Alors que le rouquin s'était aussitôt lancé à l'aventure suite aux propos du Maître Singe, celui-ci avait décidé de le regarder faire. Pour cela, il le suivait, restant tout de même quelque peu éloigné de sa position pour ne pas le déconcentrer ou quoi que ce soit d'autre. Cet homme avait bien du mal, son manque d'énergie se sentait très clairement, et pourtant il n'abandonnait pas. Sa fougue et sa détermination semblaient sans faille et ça, ça ne pouvait que plaire au Grand Maître. Pour ainsi dire, il ne put s'empêcher de sourire à pleine dents lorsqu'il aperçut son "élève" atteindre la pointe de la tour Karin, là où se trouvait l'Eau Ultra-Sacrée. Le rejoignant donc en faisant de petits bons adroits, il ne prononça guère un seul mot pendant que celui-ci ouvrit la fiole pour la boire d'une profonde gorgée. Toutefois, c'est lorsqu'il eut terminé que le Maître se décida à prendre la parole.

- Félicitations petit homme ! Grâce à cette eau, tu disposeras d'une force herculéenne ! Tu seras aussi fort qu'un Gorille !

En vérité, ce liquide n'avait rien de spécial, il s'agissait d'une eau de source très banale. Tout était dans le mental : les prétendants au titre d'Ermite se devaient de traverser vents et marées pour atteindre leurs objectifs. Et pour cela, il fallait qu'ils se sentent fort, suffisamment pour pousser des montagnes. Mais ça, le rouquin ne le savait pas..

Peu à peu, le soleil s'assombrit avec le temps qui passait. Le jeune apprenti avait déjà fait un bon bout de chemin pour parvenir jusqu'ici et enchaîner directement avec une épreuve avait dû l'épuiser au plus haut point. Par conséquent, le Maître décida de lui accorder une pause.

- File vite te reposer car nous reprendrons l'entraînement dès l'aube !

Et c'est ainsi que la nuit passa...

... Jusqu'à ce que le Singe bondisse sur le torse du rouquin pour le réveiller brusquement, les fins rayons du soleil se dégageant du ciel. Il valait mieux que le garçon ait récupéré des forces car la prochaine épreuve n'allait pas être la plus simple, loin de là !

- Allez hop hop hop ! On continue l'entraînement sans plus attendre ! J'espère que tu es prêt aussi bien psychologiquement que physiquement car aujourd'hui tu vas devoir... Attraper ce singe !

Sur ces mots, un second primate pointa le bout de son nez en plongeant sa tête vers le bas. Il se trouvait sur la partie supérieure du palais, fixant le rouquin de ses grands yeux de filou. Le Grand Maître reprit alors.

- Hihihi ! Ne crois pas que cette épreuve va être facile car ce serait te fourvoyer hihihi !

En effet, il était extrêmement rare de parvenir à mettre la main sur ce chimpanzé en moins d'une journée...


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 462
XP Mensuel : 11
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   Sam 3 Juin - 0:38


Le singe malicieux



Reihou bu une grande gorgée le contenu de la petite fiole. Il ne s'arrêta pas là, avalant tout en un cul sec sans réfléchir. Lorsqu'il eut terminé, il s'essuya la bouche et referma le contenant, se tournant vers l'étrange maître. Il ne sentait aucun changement en lui, c'était assez étrange. Etait-ce réellement l'eau Ultra Sacrée ? Cela n'avait pas de sens, tout était identique en lui. Il se disait que, peut-être, l'eau mettait un certain temps à agir. Le temps que son organisme l'assimile peut-être ? C'était une possibilité des plus logiques. Mais malgré tout, il aurait espéré que quelque chose de visible se passe. Mais le petit singe ne lui laissa pas réellement le temps de s'interroger. En effet, il lui demanda de le suivre, lui indiquant qu'il était temps pour lui d'aller dormir et se reposer. Le guerrier s'exécuta sans poser de questions : malgré son envie de le faire, la fatigue venait de le rattraper et il se sentait on ne peut plus exténué. D'abord la traversée de la jungle puis l'ascension de la tour, tout cela avait poussé son endurance à bout, il se devait de se ménager pour pouvoir suivre les enseignements délivrés en ces lieux avec un maximum d'efficacité. Après qu'on lui ait attribué une chambre, il s'y posa et il ne lui fallut pas plus de dix minutes pour partir dans un profond et plutôt bienvenu sommeil.

Le lendemain, le réveil fut des plus brusques, puisque le maître vint le chercher aux premières lueurs du jour. Sans attendre, il lui expliqua qu'il allait devoir attraper un petit singe. C'était une épreuve des plus étranges, à n'en pas douter. Mais avant de s'y mettre, Reihou fit un grand signe de la main : il était inconcevable, pour lui, de commencer cet entraînement sans avoir prit le temps d'un bon petit-déjeuner. Alors qu'il se nourrissait, il observait du coin de l'oeil l'animal qu'il allait devoir attraper. Il avait beau chercher, notre héros était incapable de déceler une quelconque particularité en lui. Mais cela cachait forcément quelque chose, sinon cette épreuve n'avait pas de sens. Une fois son repas terminé, il se leva et se mit en position de combat. Immobile, le guerrier observait l'animal se déplacer d'une manière on ne peut plus imprévisible dans la pièce. Il semblait complètement ailleurs, ne faisant pas attention. Notre héros resta là, impassible, pendant pas mal de temps, mais sa patience fini par flancher et il se rua d'un bond ultra-rapide sur le singe afin de l'avoir du premier coup.


Enfin, pensait-il. Car ce ne fut pas vraiment le cas. Alors qu'il s'apprêtait à le saisir, ce dernier disparu sous ses yeux. Quelle était cette vitesse ? Ca n'avait aucun sens. Il n'avait pas pu esquiver aussi facilement, même Inazuma utilisant l'armure Raiton ne lui échappait pas sans qu'il ne puisse le suivre du regard. Etait-il encore plus rapide que le Nintaijutsu ? C'était impossible. Et pourtant, il avait beau chercher à droite et à gauche, Reihou ne le voyait pas. Lorsqu'il baissa les yeux, notre héros vu la queue du signe enroulée autour de sa cheville, tandis que le petit être semblait lui faire la grimace derrière lui, tirant la langue. Il se moquait ouvertement de lui. Alors que Reihou s'apprêtait à se retourner pour lui sauter dessus, il renforça son emprise et l'expédia avec une force incomparable contre la paroi centrale de la tour. Le gaillard était abasourdi, il ne comprenait pas comment un si petit être pouvait faire cela. Le maître Son Wukong s'approcha alors de lui, un large sourire sur le visage :



❝ Eh bien petit Reihou, tu ne t'attendais pas à ça ? Le petit Bubble a peut-être l'air inoffensif, mais il mérite parfaitement l'énergie naturelle. S'il le voulait, il pourrait te tuer en un instant...  ❞


L'énergie naturelle ? C'était donc cela qu'elle permettait ? C'était à peine croyable. La puissance de ce petit singe était de loin supérieure à tout ce qu'il avait connu dans sa vie. Il n'avait plus le choix : il fallait être on ne peut plus sérieux. Décidé à ne pas se laisser faire, notre héros se releva et se jeta à la poursuite de son adversaire. Cette fois, l'animal esquiva en effectuant un grand bond au dessus de notre héros. Il profita de l'ouverture pour le frapper dans le dos et l'envoyer une fois de plus valdinguer. Lorsque le guerrier se releva, le petit être ricanait, fier de lui. Reihou, de son côté, commençait à s'énerver : il n'avait plus le choix, il devait passer à l'attaque. Malaxant son chakra, dans sa main droite, il créa une boule de chakra pur dans l'optique d'attaquer sa cible : le Rasengan. Il couru vers sa cible, qui ne bougea pas d'un puce. Pire, elle encaissa l'attaque sans broncher. Notre héros fit exploser son orbe tourbillonnant au contact de Bubble, mais le singe ne semblait pas atteint par la technique. Absorbant toute la puissance de la technique, ce fut Reihou qui fut une fois de plus envoyé au tapis. Le guerrier était allongé au sol et y resta pendant plusieurs longues secondes. Lorsqu'il se releva, son regard était totalement différent. Moitié fasciné, moitié énervé par ce petit singe qui se moquait de lui, sa détermination à obtenir lui aussi cette puissance en était décuplée. Il allait donc changer de stratégie.

Effectuant un signe de croix avec ses doigts, il lança son Kage Bunshin afin de créer dix clones d'ombre. Ces derniers e dispersèrent, entourant sa cible sans espoir de fuite. Les uns après les autres, ils tentèrent de s'emparer de la créature, mais ils finirent par tous être vaincus. Les heures passaient et Reihou ne s'arrêtait pas. Il essayait, encore et encore, de nouvelles stratégies afin de s'emparer de ce satané macaque. Mais rien n'y faisait. La nuit était tombée depuis un moment, mais peu lui importait. Il allait persévérer jusqu'à y arriver. Si cela devait être un duel d'endurance, alors ce serait le cas. Mais malheureusement pour notre héros, son adversaire puisant abondamment dans l'énergie naturelle, il pouvait potentiellement continuer ainsi pendant des jours et des jours sans se fatiguer.

Il devait être environ minuit lorsque les choses changèrent. Malgré la nuit et le manque de vision, le petit singe était toujours aussi réactif grâce à la perception offerte par l'énergie naturelle. Néanmoins, il devait se concentrer pour pouvoir sentir les assauts de notre héros et ce dernier ne tarda pas à s'en rendre compte. Ainsi, il se décida à utiliser un autre style de techniques : le Hari Jutsu. Il fit donc face à son adversaire, le sourire aux lèvres, puis il manipula son chakra afin de faire pousser ses cheveux et les envoyer droit sur son adversaire. Manipulant sa chevelure comme des tentacules, il poursuivait le singe en l'attaquant de toute part à distance. Conscient qu'il tenait le bon bout au vue de l'allure du singe, Reihou persévéra et fini par s'emparer d'abord du bras droit puis de la jambe gauche du singe. De là, il utilisa son chakra pour le décoller du sol et ainsi lui ôter toute possibilité de fuite. S'approchant en marchant calmement, il fini par se saisir du singe, un sourire approbateur sur le visage : ce macaque était un valeureux adversaire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Compte PNJ
avatar
Messages : 120
XP Mensuel : 119
Date d'inscription : 18/02/2017
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   Jeu 8 Juin - 15:24


En quête de Sagesse
Au début tout est pur, tout est motivant. Ensuite, les erreurs commencent, les compromis. Nous créons nos propres démons. Δ



Finalement, ce grand gaillard avait peut-être l'étoffe pour devenir un futur Grand Sage ! Bien évidemment, il était difficile pour lui d'attraper Bubble, mais ça c'était une chose commune pour tout apprenti. Ainsi, il mit tout de même pas mal de temps et le Maître l'observait. Il voyait en lui un incroyable potentiel, il dégageait une énergie positive et et emplie de détermination, c'était clair et net.

Dans tous les cas, il était parvenu à ressortir vainqueur de cette seconde épreuve. Mais malheureusement pour lui, il en restait une dernière. Toutefois, celle-ci allait être bien plus reposante que les deux premières ! C'est pourquoi le Maître ne lui laissa pas un seul moment de répit après ça. Pas de repos, pas de repas, pas de boisson, rien !

Il est temps de passer à la toute dernière épreuve héhé !

Il se mit à sourire en bondissant pour s'accrocher à une sorte de poutre se trouvant un peu plus haut. Avant de commencer, il allait lui falloir expliquer ce que représentait l'énergie naturelle.

Mon petit, tu dois savoir une chose. Tout Grand Sage sait maîtriser l'Energie Naturelle. Laisse-moi donc t'expliquer. L'Energie Naturelle, contrairement à l'Energie Corporelle et l'Energie Spirituelle créées à l'intérieur de l'organisme, est présente partout dans l'environnement. Pour la collecter, tu dois d'abord la ressentir.

Descendant de son perchoir, il se dirigea vers le roux et l'attrapa par la main avant de le forcer à se hisser une nouvelle fois sur la surface supérieure du palais, là où il avait réalisé la première épreuve. D'autres singes avaient pu installer une plaque ronde d'environ 1m30 de diamètre sur la pointe où se trouvait auparavant la fiole d'Eau Ultra-Sacrée.

Tu vas devoir t'asseoir là-dessus. Reste immobile et laisse cette énergie pénétrer dans ton organisme. Mais sache que ce n'est pas une tâche facile car il est nécessaire d'équilibrer les trois énergies entre elles. S'il n'y a pas assez d'énergie naturelle dans le mélange, le chakra Senjutsu ne pourra pas être produit. S'il y en a trop, tu te transformeras en singe et tu durciras comme de la pierre.. Alors fais bien attention petit homme !


© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En quête de Sagesse [Partie II]   
Revenir en haut Aller en bas
 

En quête de Sagesse [Partie II]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi es-tu partie, pourquoi m'avoir laissée seule face a monde? | Sagesse Elfique. ♥
» [Equipe 4] Savoir, Sagesse, Solidarité
» Partie de plaisir
» La sagesse.....
» OU EST LA SAGESSE CHEZ NOS SAGES ?UN MEMBRE DU CEP DEMISSIONNE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Reste du Monde :: Lieux légendaires :: Autres lieux-