AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 大山積/大山津見 - Raytôkuza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Mer 17 Mai - 22:24

Kyôkai. Feat Nura Rikuo

gif
Infos générales
avatar

Nom : 山神 - Raytôkuza
Prénom(s) : 한인 - Kyôkai.
Surnom : 大山積/大山津見 - Kitsunebi ' Lueur du renard '
Âge : Vingt deux ans.
Sexe : Masculin.

Village : Konoha.
Rang :  Chûnin - Jinchûriki de Kyuubi.
Clan : /.
Affinités : Katon.
Spécialités : Jinchuriki, Ninjutsu.

Caractère

Par où commencer pour résumer brièvement le psychisme du jeune homme, si ce n'est par sa relation avec Kyuubi ? Totalement soumis aux désirs de son "seigneur", il semble prêt à tout pour lui, et il est aisé d'élaborer qu'il n'aurait pas la moindre hésitation à donner sa vie pour lui si cela était nécessaire. Totalement loyal envers ce curieux individu, car oui pour lui c’est un individu et non une arme, il est probablement le Jinchuriki qui aime le plus son bijuu, même s’il ne le contrôle pas encore. La preuve est qu’il le laisse, facilement sans combattre, prendre le contrôle de son corps dans les situations les plus critiques. En effet, il fait aveuglement confiance au démon qui l'habite et n'est pas du tout effrayé quand il doit le laisser prendre possession de son corps. Il sait que pour le village de la feuille, il est une arme avant tout et pour ça, pour protéger ses proches et amies, il doit se comporter comme tel et se servir du pouvoir de Kyuubi. Et ceux malgré le fait qu'il ne le contrôle pas du tout. Il préfère se considérer lui même comme une arme plutôt que de comparer le démon renard a ceci. Protecteur, Raytokuza se considère comme le bouclier du démon qui l'habite. Il prend toujours tout pour lui et ne rejette jamais la faute sur Kyuubi.

Son psyché délicat fait de lui un ninja plus qu'imprévisible. Raytôkuza est très certainement le shinobi le plus paresseux du village de la feuille.  Cette soumission totale n'est en rien née d'un rapport de force, même s'il est vrai qu'en dépit de la puissance mental démesurée du réceptacle, Kyuubi demeure un net cran au-dessus. Non, c'est plutôt là une forme de reconnaissance de lui avoir donné la possibilité d’être son hôte, d'avoir fait de lui ce qu'il est à ce jour. Vraisemblablement doté d'une intelligence plus qu'élevée, il est de nature extrêmement calme et sereine. Froid et distant, il parle peu, préférant s'exprimer de manière claire et concise que de devoir expliciter longuement les choses. Placide, il demeure paisible en toutes circonstances, et ce n'est que de manière proprement exceptionnelle que sa moue inexpressive aux penchants laconiques laisse place à une autre mimique, telle celle de la surprise qui est sans conteste parmi les plus rares. Bien qu'il demeure d'ordinaire peu loquace, il s'exprime avec aisance et ne mâche aucunement ses mots. Il aime provoquer ceux qu'il estime à son niveau afin de leur démontrer la manière dont il se voit en comparaison et n'hésite pas à intimider ces mêmes tiers lorsqu'il en a l'occasion, aimant de temps à autre s'amuser un peu à leur dépends tel le chat se plaisant à agiter la souris avant de la croquer implacablement.

Il ne semble éprouver d'intérêt pour rien, et n'a guère souci des querelles animant ses homologues. Très paresseux il préfère se la couler douce sur la branche d’un arbre qu’aller accomplir une mission. Malgré ça sa soif de combat peut, dans de rare occasion, l’extirper de son coin de paradis pour rejoindre le front. Perpétuellement les mains enfouies dans les poches, il semble être une force imperturbable et démesurée, semblable au flux endormi n'attendant que le jour où l'on parviendra à le pousser à déferler à sa pleine mesure ... Il est par ailleurs bon de noter qu'en dépit de ses facultés mentales somme toute fort correctement développées, il n'est guère rare de voir le shinobi exprimer une niaiserie sans bornes, spécificité qui lui est propre et qui semble ne pas lui apparaître même lorsqu'elle se trouve être flagrante au possible. Néanmoins, ce n'est pas ce détail qui nuira au charisme fort sybillin de cet intriguant adolescent.

------------------------

Raytôkuza dispose d'un corps à toute épreuve. Grand et élancé, sa silhouette peut à première vue paraître longiligne ; que l'on ne s'y trompe pas. C'est là un effet d'optique dû à son physique svelte. Il est en effet doté d'une carrure agréable à l'œil raisonnablement développée, bien dessinée. Qui croirait au vu de son apparence juvénile et candide qu'une pareille force réside en lui, dans ce corps qui à première vue paraît si frêle ? Du haut de son mètre quatre-vingt-six, il dispose d'un point proportionnel, quoique somme toute assez faible à sa taille, qui s'élève à soixante-huit kilogrammes précisément. Ce poids demeure invariable, car curieusement, quels que soient les aliments qu'il avale, il ne prend pas un seul gramme. Cela n'est en rien un défaut, après tout ; il est bien plus pratique pour lui de demeurer léger et plein de célérité pour pouvoir user pleinement de son corps à l'allonge particulièrement utile. En effet, ses muscles souples lui permettent non seulement de s'étirer rapidement mais également de s'approcher de manière si rapide que son adversaire n'a pas le temps de distinguer le mouvement du jeune homme, ce qui est bien souvent synonyme de défaite.

C'est une crinière sauvage d'un blanc neige qui se dresse sur le crâne de notre individu en de longues mèches rebelles hérissées. Dès lors, il peut en paraître négligé en comparaison de sa tenue extrêmement soignée, mais ses cheveux, malgré la coupe qu'ils prennent de manière naturelle, demeurent soyeux et d'une couleur parfaitement immaculée. Ce sont donc des mèches d'un blanc éclatant qui viennent encadrer son visage pâle et juvénile aux traits légèrement arrondis. Sa peau, d'une pâleur incroyable, semble issue d'origines japonaises, dont il a certainement quelques gênes dans le sang à n'en pas douter. C'est donc avec une beauté rare que ses grands yeux d'un insondable bleu océan ressortent en son regard, regard perçant qui semble pouvoir lire en vous comme dans un livre ouvert en s'insinuant dans votre être jusqu'aux plus profonds méandres de votre âme. Déjà rendu légèrement androgynes par les quelques points évoqués précédemment, ses longs cils viennent compléter le trouble semé par les détails en question.

Histoire

L'ambiance de la pièce était sinistre. L'air était malsain, indéniablement. Et pourtant, la naïveté candide de l'enfant qui vient de naître imprégnait également l'endroit de son côté, en juste riposte à cette tension morbide qui tapissait le laboratoire débarrassé de ses occupants indéfiniment. Pour la première fois ... Le son atteignait ses tympans sans filtre, sans l'épaisseur du ventre maternelle le retenant. Pour la première fois ... C'est de l'air véritable et de l'oxygène que traitaient ses poumons, qui ne manquaient pas de s'emplir goulument pour tirer parti de la fin de sa réclusion. Si malsain qu'il soit, ce n'en était pas moins de l'air, et en sentir le contact sur sa peau exhibée comme dans ses voies respiratoires était un bonheur grisant. Si grisant qu’a la moindre brise, sa peau ressemblait petit à petit à de la chair de poule. La liberté était enfin sienne et il se sentait pousser des ailes alors qu'enfin, on pouvait le voir comme un être vivant. Plus aucune entrave ne bloquait ses membres, nulle captivité ne l'empêchait de parcourir les terres. L'ère de son enfermement était un chapitre clos et ne plus y revenir était son unique souhait alors que la répétition monocorde du bruit liquide emplissait ses oreilles, tendues pour savourer le moindre son passant à leur portée. Ses sens curieux se déployaient en tous sens afin de percevoir tout ce qu'ils pouvaient et s'y accoutumer. C'était les seuls souvenirs de sa naissance, tout comme le sourire de sa mère qui était la seule image qu’il gardait de ses parents.  

En effet, c’était ses grands-parents qui prit soin de lui. Sa mère étant morte peu de temps après l’avoir mis au monde et son père, ne supportant pas de voir celui qui avait tué celle qu’il aimait tant, disparu quelque temps après. Son entré à l’académie fût simple, son grand père étant l’un des ninjas chargés de formés les jeunes recrues du village de la feuille. Très vite, le jeune Raytôkusa devint l’un des meilleurs jeunes espoirs de sa génération. Sa maitrise de son chakra était sans pareil, tandis que son calme était l’un de ses atouts majeurs. Malgré ça son tempérament de feu et son addiction pour la violence lui portait, quelque fois préjudice. Car oui voulant à tout prix montrer sa force, il n’hésitait pas à provoquer ses camarades, allant jusqu’à se mesurer à eux régulièrement dans des combats lors des récréations. Et malgré ça, il fût l’un de ceux choisi pour devenir potentiellement le réceptacle de Kyuubi. Sa puissance, sa confiance en lui et surtout le fait qu’il n’abandonnait jamais lors d’un combat avait pris le dessus sur ses défauts aux yeux des hauts gradés du village. Et c’est alors âgé de dix années qu’il commença son apprentissage, en compagnie de trois autres Jinchuriki potentiels.

L’entrainement fût des plus coriaces. Les quatre espoirs de Konoha n’étaient là plus considérés comme des jeunes académiciens qui avaient fraichement obtenu leurs bandeaux frontaux et le titre de Genin, non, loin de là. Ils s’entrainaient comme si leurs vies en dépendaient, comme si leurs morts étaient imminentes et que c’était l’entrainement qui allait les sauver. Et après une année d’entrainement, c’est lui qui fut choisie pour devenir le réceptacle de Kurama, ce bijuu renard à neuf queues. Le choix fût difficile pour les hauts gradés du village de la feuille, car au niveau de la puissance physique, de l’entrainement et surtout de la maitrise des techniques apprises pendant cette année de dur labeur, ce n’était pas lui qui était censé avoir le bijuu. Malgré ça, l’ordre fût directement donné par le Hokage lui-même. Ce dernier avait vu en lui une lueur d’espoir. Il pensait qu’il était fait pour être Jinchuriki, car il n’avait aucunement peur du Bijuu, au contraire. Il l’idolâtrait presque. Et ne pas avoir peur de la chose qui allait être enfermée à l’intérieur de son corps était le point le plus important pour le chef du village de la feuille. C’est pourquoi il choisit sans hésitation le jeune Kyôkai.  

Quelques semaines avant la cérémonie de scellement, le futur réceptacle du démon renard fit une rencontre qui allait changer sa façon de voir le monde. Lors d’une nuit d’été, alors qu’il s’était allongé sur une branche d’arbre tout en regardant la lune, il fut attaqué par l’un des trois autres prétendants avec qui il s’était entrainé. Malgré la maitrise de son chakra ainsi que son calme à tout épreuve, Kyôkai, se fit battre. Le visage remplie de sang, le corps remplie de coupure, le futur Jinchuriki se trouvait entendu au sol. Et c’est alors que son adversaire allait porter le coup de grâce, qu’un homme intervint, lui enfonçant son poing rageur en plein dans la mâchoire. Son nom ? Le réceptacle de Kyuubi ne le connaitra que plusieurs heures plus tard en se réveillant à l’hôpital.  Il venait d’être sauvé par un ninja hors-norme, aux qualités plus que supérieurs aux siennes. Les deux hommes se lièrent ensuite d’amitié, plus que ça même, ils se considéraient comme des frères. Kyôkai n’ayant jamais eu de famille proche outre ses grands-parents, prit alors Seong pour exemple tandis que ce dernier le considérait comme le sang qu’il n’avait eu l’occasion de connaitre. C’est d’ailleurs lui qui aida le futur réceptacle du démon renard à reprendre confiance en lui après cette épreuve, à s’affirmer en tant que combattant du village de la feuille et surtout à accepter le fait qu’il y aurait toujours quelqu’un de plus fort que lui sur terre. Il lui expliqua qu’il fallait seulement travailler dur, s’entrainer sans relâche pour pouvoir protéger ses proches le moment venu. Il lui fit comprendre que combattre seulement pour prouver qu’il était le plus fort n’était pas le plus important. A son contacte Kyôkai mûrit et le jour du scellement, il fut largement prêt.

Quelques années passèrent et le nouveau Jinchuriki de Konoha s’épanouissait pleinement dans sa nouvelle tâche. Les hauts gradés du village faisaient très attention à lui, un peu trop à son goût, alors dès qu’il en avait l’occasion il disparaissait pendant un ou deux jours pour se ressourcer loin des attentes qu’on portait en lui. Toujours aussi paresseux et ceux même s’il savait qu’il était aujourd’hui devenu une arme, il aimait se considérer comme un shinobi comme les autres. Il détestait qu’on le décrive seulement comme celui qui portait le démon renard, il voulait être traité comme tous les autres shinobi de sa génération. Malheureusement, seul Seong le voyait ainsi. C’est pourquoi quand il apprit qu’il avait disparu, il entra dans une colère monstre. Voulant à tout prix venger celui qu’il considérait comme son grand frère, il laissa doucement le renard prendre contrôle de son corps et fit de gros dégâts. Le Hokage lui-même dût intervenir pour stopper l’excès de rage de son Jinchuriki et c’est de là que les deux hommes se lièrent d’amitié. Après ça, rien ne fut pareil pour lui. Il vivait dans une surveillance constante. Plusieurs fois par jour il devait aller s’entrainer avec un haut gradés membre de l’ANBU pour tenter de contrôler cette force qui sommeillait en lui et ne plus se laisser dompter par sa rage. Mais le souci était qu’il faisait totalement confiance au monstre enfouie dans son ventre, il adorait lui laisser le contrôle de son corps. C’était son goût pour le combat qui refaisait surface, mais ça, personne ne le savait.

A tout juste vingt-deux ans, il avait encore la vie devant lui. Il est aujourd’hui un membre à part entière du village de la feuille, un membre important, une arme. Il passa l'examen pour devenir chunnin qu'il obtenu haut la main. Mais alors que le climat entre les villages cachés n'avait jamais été aussi électrique, il se demandait quel serait son futur rôle dans la future guerre qui allait sûrement éclaté ?


Test RP


Explication du contexte : Pendant une mission dans le pays du sable avec son équipe de shinobi, Kyôkai fit pour la première fois depuis qu'il était devenu Jinchuriki, la rencontre de son bijuu : Kyuubi.

Que le désert semble beau lorsque le monde se fait sombre. Je n'ai rarement pu observer telle beauté que cette contrée, pourtant ravagée par les aléas du climat. Il se montre bien cruel pour la plupart des gens, au point que de nombreuses personnes propagent rumeurs et quolibets sur cette étendue tantôt brûlante, tantôt glaciale. Et alors qu'un doux murmure vient se glisser dans mes oreilles, alors que je sens la caresse du vent sur ma peau, j'observe cette étendue qui, sous les rayons argentés de la lune, prend forme. Sculptée par la brise incessante, et adoucie par les rayons célestes, le désert de Suna se meut imperceptiblement. Doucement, les dunes aux bosses arrondies et aux contours fins prennent la forme de jeunes femmes. Une seule et même femme prenant ses quartiers sur les terres des hommes. Assis sur le clocher du temple, j'observe, d'un œil attendri et doux, le mouvement d'une respiration. Une respiration lente, calquée sur les désirs des dieux des vents. Comme vivant, le désert insuffle, dans chacun de ses mouvements, une douce mélodie. Et dans chacune de ses mélodies, un sentiment différent danse. Et elles se propagent, par-delà toutes les dunes du désert. Par-delà même le village voisin du Sable, Suna no Sato. Quelle étrange paix me vient donc ici. Il y fait pourtant frais, si j'en juge chaque picotement de ma peau. Et pourtant, je ne peux me détacher de cet endroit, comme si quelque chose me retenait à lui. Après avoir passé la main dans mes cheveux, alors qu'une mèche me barre la vue, je regarde de ciel.

Un soupir s'échappe de ma poitrine, sans que je puisse le retenir. Volonté? Inconscient? Je pencherais plus pour la seconde réponse. Mais pour autant, le fait est qu'il est sorti. Je regarde les tracés invisibles de mes mots se perdre, emporté par la danse céleste. Et lentement, très lentement, je sens quelque chose remuer en moi. Kyuubi. Le démon renard est là, bien présent dans mon ventre. Portant la main à ma poitrine, j'apaise ma respiration. Jusqu'à ce que mon souffle se dissipe dans les murmures du vent. Pourtant, rien ne me vient. Si ce n'est cette même impression. Une douleur qui me vrille le cœur. La main droite sur le même endroit, je lève les yeux pour perdre mon regard dans le désert, en quête d’une paix nouvelle. Pourtant, cette fois, la magie ne s’opère pas. Cette fois, je ne vois dans ce qui m’entoure qu’un simple amas de sable et de gravats sans aucune valeur, quelle qu’elle soit. Je ne vois dans le ciel ponctué de cristal, que des bougies vacillantes surplombant une chambre noire. Rien, pas de calme, ni de sérénitude.

Toujours cette douleur. Que me voulait-il ? Voulait-il prendre possession de mon corps ? Non, ce n’était pas le moment. J’étais en mission dans le désert en compagnie de mon équipe, je ne pouvais pas me permettre de perdre le contrôle maintenant. Mais, au fil du temps, cette souffrance s’est aggravée, jusqu’à s’étendre dans mes poumons, et ma respiration, alors stable et régulière, se fait tantôt pressante, tantôt tardive. Que m’arrive-t-il donc? Les idées s’entrechoquent dans ma tête. Paix, joie, douceur. Mais bientôt, de nouvelles choses viennent à mon esprit. De nouveaux sentiments n’ayant pas de noms. Des sentiments aussi forts que le sont le bonheur ou bien la joie. Pourtant, je sens une grande différence entre eux. Comme si les uns étaient les réponses aux autres. Je les sens s’immiscer en moi, comme des bêtes sournoises. Et pourtant, je ne les repousse pas. Accaparé par ces nouveaux sentiments, je ferme les yeux, et me laisse vagabonder. Au-delà du désert. Au-delà du monde. Vers un autre.

Un tout autre monde. Un monde qui est mien, et qui, au fil des années, s’est enrichi. Enrichi de personnes ayant pour moi une importance plus que capitale. Traversant les versants infinis des mondes connus, je vole vers une douceur extrême. Très vite, le frisson de froid qui parcourait mon échine disparais, comme emporté par une force inconnue. Les sensations de mon corps, elles aussi s’estompent avec douceur, alors que j’ouvre la porte d’où une lumière bienfaisante se dégage. Un lotus aux couleurs mordorées de rose et parsemé de poussière dorée m’apparaît alors. Flottant au-delà de toute chose. J’y prends place et médite. Plus rien ne me vient alors, baigné dans le plus profond silence, mes pensées seules glissent autour de moi, se mêlent à mes cheveux et me parcourent de haut en bas, de gauche à droite.

Pourtant elle est toujours là. Brûlant ma poitrine. Enserrant mon cœur. Je ne parviens à lutter. Puis d’un coup, les alentours changèrent. La lumière disparue, laissant place à l’obscurité la plus totale et devant moi un grand portail.  Ignorant pourquoi, j’éprouve une reconnaissance envers ce démon renard qui vient de m’apparaître, derrière ce portail. Emporté par ce sentiment inconnu, je ne me demande même pas comment il a fait pour pénétrer dans mon esprit. Il est en moi depuis quelques temps maintenant, mais c'est la première fois que je le voyais en chair et en os. « Kyuubi ? » Disais-je d'une petite voix. Non pas que la peur s'emparait de moi, loin de la. C'était plutôt une question qui me trottait dans l'esprit : M'aime t-il ? Car oui, la relation qui unissait un bijuu avec son hôte était importante. C'était peut-être la chose la plus importante qui soit si je voulais contrôler son pouvoir, mais en dehors de ça, je voulais qu'il m'apprécie tout simplement. Je n'étais pas devenu son Jinchuuriki pour avoir une puissance démesuré. Si j'étais devenu son hôte c'était oui pour protéger Konoha et ses habitants, mais aussi pour apprendre a le connaitre. Lui, le démon renard qui avec Naruto Uzumaki avait sauvé le monde shinobi durant la dernière grande guerre. Ce même démon était aujourd'hui dans mon ventre et pour moi, c'était une fierté avant tout. « Je suis vraiment ravi de te connaitre, moi c'est Kyôkai. » Disais-je tout en souriant. Malgré ma bonne foie, je n'eut pas d'autre réponse qu'un foutu grognement. A croire que le démon renard n'était pas très bavard, mais ce n'était pas très grave. Je décide alors de m'approcher de sa cage. Sans aucune crainte, je parcourais la distance qui me séparait de lui avant de m’arrêter quelques centimètres devant lui. Je sentais de par sa respiration l'air qui faisait virevolté ma chevelure.

Puis d'un coup, un autre grognement plus fort et puissant que celui d'avant. Tellement fort que ce dernier me fit reculer de quelques mètres en arrière. Il n'avait pas l'air de me faire confiance. Son regard en disait long sur ses intentions, s'il n'y avait pas cette cage entre nous il m'aurait surement tué. Et malgré ça je ne sentais aucune crainte a son égard. Au contraire d'ailleurs. « Je ne suis pas ton ennemie tu sais. On va devoir faire une collocation de ce splendide corps pendant longtemps encore, alors pourquoi ne pas bien s'entendre ? » Disais-je d'une petite voix accompagné toujours de mon sourire sincère. J'étais content de le voir et ça se ressentais rien que dans l’intonation de ma voix. Me rapprochant de lui assez lentement, je repris la parole tout en avançant ma main lentement dans sa direction. « T'en dis quoi alors, on est ami ? » Disais-je tout en essayant de poser la main sur son pelage, en vain. Le démon renard esquiva avant de prendre à son tour la parole.


« Ton ami ?! Tu te moque de moi avorton !? Approche toi que je te lacère la chair !!!! »

Hurla la bête enragée prête à me dévorer si j'avais le malheur d'outrepasser les barreaux rougeâtre. Puis en quelques secondes, rien. J’étais revenu à moi comme si tout ceci n’était qu’un doux rêve, mais son visage allait rester gravé dans ma mémoire. Sa voix gravé dans mes tympans. J'étais tout excité car je venais de rencontrer le démon qui sommeillait en moi, celui qui pouvait m'aider à protéger mes proches. Aucune peur de la suite, rien mise à part l'envie de le rencontrer une nouvelle fois. Car je devais l'accepter, aussi puissant et dangereux soit-il, aujourd'hui il était scellé dans mon bide. Avoir peur de lui n'allait me servir à rien, au contraire. Ça allait m'handicaper plus qu'autre chose pour la suite.

Derrière l'écran

Prénom/Surnom : Carter
Âge : 21 ans
Comment avez-vous découvert KnS : Par Gs'
Qu'en pensez-vous : J'adore les forums à stats, c'est mon dada !
Suggestions : P'tete le design trop simple ?





Dernière édition par Raytôkuza Soza le Lun 29 Mai - 23:31, édité 40 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Jeu 18 Mai - 1:11
+1 sait-on jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kumo
Son Reihou
avatar
Messages : 393
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
570/570  (570/570)
Chakra:
570/570  (570/570)
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Jeu 18 Mai - 1:51
Hey, bienvenue à toi !

Avant que tu ne commences, pour éviter toute déception,je te préviens qu'un même personnage ne peut avoir qu'une seule "capacité spéciale". Donc, comme je vois que tu as mis un clan, si tu décides d'avoir une épée de la Brume, tu ne pourras pas avoir d'Hidden Jutsu en plus. Après, rien ne t'empêche d'avoir été un épéiste par le passé et de ne plus avoir d'épée de Kiri actuellement pour conserver un Hidden à toi. Bref, tu fais comme tu le sens, mais faudra choisir entre les deux, si jamais tu partais sur une capacité spéciale ^^

Bonne continuation et bonne chance pour la prez !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Jeu 18 Mai - 1:54
Bonsoir & merci  Smile  !
Je suis au courant de la règle, ayant lu le règlement, c’est le clan de mon personnage (son nom de famille enfaite), mais il n’y aura pas de Hidden. Je vais prendre une épée pour le coup. Merci en tout cas de ta réactivité & de ta prévoyance, ça m’aurait évité des déboires si je n’étais pas au courant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Sam 20 Mai - 18:02
Je m'excuse d'avance du double poste, juste pour dire que j'ai fini ma présentation. Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizukage
Gokushi Hitoya
avatar
Messages : 319
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Lun 22 Mai - 0:44
Alors alors, Reihou et moi avons lu ta fiche est on est assez mitigé sur l'avis final. En l'état, c'est pas suffisant pour prétendre jouer un Jinchuriki pour plusieurs raisons. Déjà, le personnage en lui même est assez bateau, frôle parfois la surenchère et manque de nuance. On a l'impression d'avoir une version un peu DARK de Shikamaru. Tu soulèves des idées intéressantes, mais tu les oublies trop vite. Comme l'adoration pour le démon. C'est un élément important de ton psyché, tu le mentionne en premier, et on ne retrouve pas cette impression plus que dans les quelques lignes de ton premier paragraphes. De même dans ton test rp, j'ai plus eu l'impression de voir un personnage qui a une crise d'asthme qu'un mec qui rencontre un démon légendaire. C'est celui de Naruto quand même, LE héros, c'est un symbole à lui tout seul aussi.

Bref, je pense que ça devrait te donner quelques pistes pour retravailler ça. Essaie aussi d'alléger quelques paragraphes genre celui sur la naissance ou celui sur le désert au début du test rp.

Et je préfère le dire tout de suite, le lien avec le chef du Mura,' même si l'idée est plutôt bonne, un jinchuriki, ça ne déserte pas. C'est pas une critique ou quoi que ce soit, mais je préfère que les choses soit clairs et que ça ne viennent pas mais je le dis maintenant pour éviter un stop qui viendrait gâcher vos plans.


The past is not my concern. The future is no longer my concern, either.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Lun 22 Mai - 13:40
Merci d'avoir lu déjà ! Smile
Je vais prendre vos avis en compte et modifié en conséquence pour espérer jouer ce personnage. Pour ce qui est du lien avec Seong, c'est un lien seulement. On se connait depuis longtemps et on aime bien avoir des liens comme ça entre nos deux personnage. Je ne prévois aucunement de déserter le village de Konoha, je vous rassure j'ai bien conscience que le rôle de Jinchuriki est important pour Konoha Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mizukage
Gokushi Hitoya
avatar
Messages : 319
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 25/02/2017
Age : 24

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Lun 22 Mai - 13:52
Encore une fois, le lien est une bonne idée en soit et peut donner une construction narrative intéressante pour ton personnage. C'est à titre préventif que je vous ai expliquer ça Wink Tant mieux si ce n'est pas dans tes plans !


The past is not my concern. The future is no longer my concern, either.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Mar 23 Mai - 1:29
Une petite question, j'aurais terminé ma présentation demain soir maximum. Et vu qu'il y a quelqu'un d'autre qui a postulé pour le poste de Jinchuriki de Kyuubi, je me demandais comment ça se passait ? Si j'avais le temps de finir jusqu’à demain ou non ? Razz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raikage
Sakazuki Faust
avatar
Messages : 307
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 22

Feuille de personnage
Santé:
620/620  (620/620)
Chakra:
620/620  (620/620)
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Lun 29 Mai - 0:17
Yop ! Nous allons corriger le second d'ici un jour ou deux (étant donné qu'il a terminé depuis quelques jours), du coup si tu tiens toujours à Kyuubi, nous te conseillons de terminer rapidement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raytôkuza Soza
avatar
Messages : 7
XP Mensuel : 0
Date d'inscription : 06/05/2017
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Lun 29 Mai - 14:55
Présentation modifié et terminé ! En espérant que cette-fois-ci, ça vous convienne. J'ai pris en compte ce que vous m'aviez dit et j'ai modifié en conséquence. Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Kumo
Son Reihou
avatar
Messages : 393
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 07/02/2017

Feuille de personnage
Santé:
570/570  (570/570)
Chakra:
570/570  (570/570)
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Mer 31 Mai - 21:22



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 7.5/12

L'originalité 2/3
La cohérence du récit 2/3
La narration 2/3
L'avis personnel 1.5/3

« La Forme » 7.5/12

Le vocabulaire 2/3
La syntaxe 1.5/3
L'orthographe 2/3
La conjugaison 2/3

« La longueur » 4/5

« L'avis personnel » 3/5

« Le Bilan » 22/34

La présentation est pas mal, mais pour moi, il manque un petit quelque chose pour valider le rang de Jônin sup. Sur la forme notamment, il y a assez souvent des tournures hasardeuses et bancales. Comme beaucoup de rôlistes, tu essayes de styliser ton texte mais ça coince ça et là et on perd en fluidité. C'est tout un dosage à effectuer et il y a manifestement encore quelques problèmes d'équilibre dans ta recette.

Et comme vous êtes deux, il y a forcément un déçu, ce sera donc toi. Tu avais en plus face à toi un excellent travail fourni par Akinobu qui aurait pu prétendre à une note encore bien supérieure, donc modifier davantage ne changerait pas le résultat. Comme toujours dans ces cas-là, nous tiendrons compte du fait que ta prochaine présentation sera ta seconde. Seulement je te met en garde, de ce que j'ai vu là, tu ferai mieux de partir dans l'optique de jouer un Jônin puisque, comme je l'ai dit, c'est encore un peu léger pour du Jônin supérieur de mon point de vue.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raikage
Sakazuki Faust
avatar
Messages : 307
XP Mensuel : 2
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 22

Feuille de personnage
Santé:
620/620  (620/620)
Chakra:
620/620  (620/620)
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   Lun 5 Juin - 1:18
Je déplace dans les présentations refusées (même si c'est pas vraiment la raison mais voilà), préviens-nous quand tu voudras refaire un perso !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 大山積/大山津見 - Raytôkuza   
Revenir en haut Aller en bas
 

大山積/大山津見 - Raytôkuza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [en cours] Raytôku Kyo ~ La colombe déchue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Refusées-