AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeunesse controlée |PV Rangetsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hokage
Aburame Asano
avatar
Messages : 143
XP Mensuel : 5

Feuille de personnage
Santé:
580/580  (580/580)
Chakra:
580/580  (580/580)
MessageSujet: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Sam 3 Juin - 8:56
L'Hokage regarda une nouvelle fois le dossier sur son bureau. Uchiwa Rangetsu, membre de l'ANBU. Membre émérite qui plus est. Ses états de service étaient particulièrement satisfaisants et récemment, il avait accueilli l'étrangère Midori. Une initiative qu'avait accueillie avec joie Mara, la Jūnidaime. Une initiative que méprisait grandement le Jūsandaime. Les différents organes de sécurité avaient beau avoir fait leur travail, il trouvait cette démarche comme une grande menace pour la sécurité du village. Une kunoichi d'une autre nation qui arrive chez lui? Qui est intégré à l'armée de Konoha? C'était un scandale qu'il avait eu beau argumenter contre dans ce même bureau, il n'avait pu empêcher. Asano s'était fait une raison, il n'avait plus qu'à faire surveiller la jeune fille par ses hommes de confiance.

En attendant, il était face à un choix cornélien. Laisser quelqu'un à qui il ne faisait que très peu confiance accéder à l'un des postes émérites du village ou non. Le fait que Rangetsu possédait beaucoup d'atouts en sa faveur. Il représentait des valeurs que les habitants estimaient énormément. La preuve en était encore avec cette affaire Midori. Qu'il avait été gentil d'aider cette pauvre orpheline perdue. « Gentil ». L'Aburame ne pouvait s’empêcher d'entendre « naïf » à la place. Toutefois, quelqu'un de naïf peut être facilement manipulé....

De fait, entre les commentaires des supérieurs de l'Uchiwa, la note précisant son âge revenait encore et encore dans l'esprit de l'Hokage. Il était jeune. Trop pour ce poste. Les nombreux éloges avaient beau l'y pousser, il était difficile de voir en un adolescent, un candidat crédible. Lorsque le précédent directeur de l'ANBU avait annoncé vouloir prendre sa retraite, Asano avait été enchanté. Il pourrait choisir quelqu'un qui lui ressemblait beaucoup plus et pourrait mieux l'accompagner sur la nouvelle route du village. La recommandation comme successeur avait alors décontenancé le leader de Konoha.

Une semaine après, plusieurs candidats avaient été mis côte à côte pour choisir celui qui dirigerait cette organisation d'élite. Certains n'étaient là que pour la forme, un respect des convenances qui demandaient de prendre en compte les plus anciens en premier. Ils n'avaient jamais eu la moindre chance aux yeux de l'Aburame. Lui-même avait lourdement bataillé contre les plus âgés de son clan et si ce n'était avec l'appui de son père, il n'aurait jamais été élu chef de clan. Les vieux singes sont les plus réticents à apprendre de nouvelles choses. Asano releva le nez de ses dossiers, soufflant calmement pour se libérer de la tension s'accumulant dans son corps. D'un signe de tête, il indiqua à son secrétaire de laisser entrer le jeune candidat. Lentement, il se leva. On faisait toujours plus forte impression debout.

-Bonjour Uchiwa Rangetsu. Je suppose que tu sais pourquoi tu as été convoqué aujourd’hui. Les rumeurs vont toujours assez vite, surtout parmi des groupes très restreints comme l'ANBU.


D'une main, l'Hokage invita l'Uchiwa à s’asseoir tandis qu'il faisait de même. Il attendait beaucoup de cette rencontre. Il est des choses qu'on ne peut juger qu'en personne. La façon de se tenir, de s'exprimer. La façon dont on réagit à l’inattendu ou au refus. L'Aburame referma le dossier tout en le laissant bien en évidence sur son bureau. Croisant ses doigts, il posa les mains dessus comme pour faire comprendre que ce dernier ne comptait plus.

-Tu as été très recommandé par l'ancien directeur et, si je devais me baser que sur ça, tu aurais déjà le poste. Il y a cependant, des choses qui me perturbent. Commençons simplement : souhaites-tu ce poste et pourquoi un adolescent de dix-sept ans devrait l'avoir?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Uchiha Rangetsu
avatar
Messages : 34
XP Mensuel : 3

Feuille de personnage
Santé:
530/530  (530/530)
Chakra:
530/530  (530/530)
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Lun 19 Juin - 16:00





LIVE AS AN UCHIHA

Jeunesse Contrôlée #1

Ma mission dans la forêt de Konoha s’était terminée quelques jours auparavant. J’avais juste eu le temps de reprendre des forces et commencer à guérir de mes légères blessures. Affronter ce traître n’avait pas été une chose aisée, mais j’étais tout de même parvenu à sortir triomphant de cette bataille. Toutefois, il s’était échappé. Je n’arrivais pas à considérer cette mission comme étant un succès, juste à cause de ça. Après tout, cela semblait plutôt normal étant donné qu’il pourrait recommencer ses manigances dès qu’il serait de nouveau sur pieds. Le danger était donc loin d’être écarté pour le village caché de la feuille. Mais je ne comptais pas le laisser faire à son aise, j’étais prêt à me dresser face à lui à chaque nouvelle tentative, en espérant bien sûr que la prochaine soit la dernière. Quoi qu’il en soit, suite à cela, j’avais tendance à pas mal réfléchir quant à ma vie et ce que je pouvais apporter au village. C’est pourquoi j’avais eu l’idée de postuler pour devenir le nouveau Chef de l’Anbu. Etant membre de cette organisation secrète depuis maintenant un petit moment, je me sentais prêt à assumer de telles responsabilités : la protection de mon foyer ainsi que de mon clan étant ma priorité.

Par conséquent, l’Hokage m’avait convoqué afin de me faire passer un entretien, en quelque sorte. Il s’agissait d’une méthode tout à fait normale dans ce genre de circonstance, donc je ne le craignais pas particulièrement. De ce fait, ce jour-là, j’attendais dans une petite salle se trouvant juste à côté du bureau du Jûsandaime. Et c’est après une légère attente que l’on me laissa entrer. Remerciant le secrétaire d’un hochement de la tête, je passai alors la porte, m’avançant lentement jusqu’à me placer à quelques mètres du bureau métallique pour finalement saluer l’Aburame. Puis, lorsqu’il m’indiqua de m’asseoir, je m’exécutai, écoutant attentivement ses prochaines paroles.
Je conçois très bien que le fait d’offrir une telle responsabilité à un garçon de mon âge peut vous sembler être une décision particulière. Pour être honnête avec vous, cela fait quelque temps maintenant que je fais partie de l’ANBU et je souhaiterais élargir mes horizons, ne plus demeurer comme un simple membre de cette organisation.
Je fis une rapide pause dans mes paroles, prenant simplement une inspiration tout en regardant l’Hokage dans les yeux. Je souhaitais qu’il prenne mes propos au sérieux et pour se faire, je n’avais d’autre choix que de le paraître physiquement.
Je suis certes jeune mais j’ai déjà exécuté plusieurs missions pour le village. Et puis, comme vous le savez, le clan Uchiha reste sûrement le plus puissant parmi ceux qui peuplent nos contrées. Je me porterai par ailleurs garant de celui-ci.




© By Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokage
Aburame Asano
avatar
Messages : 143
XP Mensuel : 5

Feuille de personnage
Santé:
580/580  (580/580)
Chakra:
580/580  (580/580)
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Dim 25 Juin - 22:59
L'Hokage regarda l'Uchiwa sans dire un mot. Les paroles du second n'avaient pas rassuré le premier. En fait, le plus âgé des deux estimait qu'il n'avait pas eu de réponse à sa question. Les lèvres de l'Aburame se pincèrent de frustration. Est-ce qu'il voyait cet entretien comme que simple formalité? Un rite de passage venant de son prédécesseur? Le leader de Konoha n'était pas un porteur de torche, même pour le directeur de l'ANBU. Ces yeux se plissèrent d’énervement juste avant qu'il ne reprenne la parole.

-Tu n'es pas là pour apprendre à faire des origamis.

La phrase d'Asano avait claqué dans les airs. Son regard était braqué sur le jeune homme de l'autre côté du bureau. Il n'avait rien de l'homme gentil, doux et apaisant qu'il affichait habituellement. En fait, il ne montrait même pas son pire visage, celui de quelqu'un prêt à tout pour survivre, au-delà des convenances, de l'honneur ou de la loyauté. Son long manteau d'Hokage sur le dossier de son siège, il était l'autorité fait homme dans le village. Il était Konoha.

-Devenir le directeur de l'ANBU n'est pas une expérience humaine. Ce ne sont pas des vacances que tu prends entre deux missions. Cela ne sert pas à « explorer ses horizons ».

Peut-être que l'Uchiwa avait mal choisi ses mots. Peut-être que l'Aburame en faisait trop et sur-réagissait. Cela en disait toutefois long sur la fonction. Il s'agissait d'une position où chaque mot avait son importance. Chaque geste était millimétré et chaque choix évalués avec une profonde stratégie.

-Tu as beau avoir effectué de nombreuses missions, cela n'a rien à voir avec le fardeau d'être en charge. Quand tu es seul responsable de la vie et de la mort de centaines de personnes, la pression sur tes épaules est d'un autre monde. Tu peux me croire là-dessus.

Qui plus est, il s'agissait souvent d'un engagement à vie. Une vie assez courte de par le stress et l’inquiétude que cette fonction amenait. Rangetsu avait beau avoir l'air sérieux, Asano voulait lui faire parfaitement comprendre l'étendue de cette tâche. Si intégrer l'ANBU était difficile, en devenir son chef était infernal. Bien diriger l'unité...presque impensable. Ce n'était pas pour rien que beaucoup de ces leaders ne l'avaient été que facilement passé la cinquantaine. Il devait à la fois allier l’expérience, la sagesse et les capacités technique.

-Tu me dis que tu portes garant pour le clan Uchiwa. Bien. Sauras-tu capable choisir le village contre eux si jamais il devait y avoir un souci? Je suppose que tu connais notre histoire, même celle cachée dans les archives de l'ANBU. Après l'attaque du Kyuubi, beaucoup ont porté un regard accusateur sur ton clan. Il n'avait pas tort, un Uchiwa a bien manipulé le démon. Si preuve venait à montrer que cette personne était encore à Konoha... que ferais-tu?

Évidemment, il y avait une grande différence entre une série de questions et être mis dos au mur face à un choix terrible. C'était toutefois des questions qui devait être posée. Plutôt, des questions que Rangetsu devait se poser s'il voulait vraiment prendre le contrôle d'une des unités secrètes du village. Cette question pourrait très bien arriver à être posé dans les mois ou les années à venir. L'adolescent avait intérêt à avoir une réponse d'ici-là.

-J'entends ta déclaration de force et celle de ton clan. Je dirais même que je la connais. La force ne suffit pas pour exercer à ce niveau cependant. La technique est moins importante que l'esprit. Tu ne veux plus être un simple pion de l'ANBU. Soit. De simples paroles comme celles-ci ne suffisent pas. Je répète donc ma question. Pourquoi un adolescent de dix-sept ans devrait en prendre le commandement?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Uchiha Rangetsu
avatar
Messages : 34
XP Mensuel : 3

Feuille de personnage
Santé:
530/530  (530/530)
Chakra:
530/530  (530/530)
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Mer 28 Juin - 21:50





LIVE AS AN UCHIHA

Jeunesse Contrôlée #2

Le Jûsandaime n’avait vraiment pas l’air de vouloir rigoler. Je n’avais pas l’habitude de le voir aussi sérieux et pourtant le sujet de notre entrevue avait été capable de changer significativement son attitude. Très vite, il répondit à mes précédentes paroles en appuyant le fait que mes raisons n’étaient pour le moment pas louables. Le fait de simplement vouloir élargir mes horizons comme je l’avais dit ne représentait pas une réponse acceptable à ses yeux, tant le poste de Dirigeant de l’ANBU était important au sein du village. Pour être honnête, je n’avais jamais eu affaire à un entretien de la sorte auparavant, cela me perturbait donc un peu. Mais je n’avais pas à trop m’inquiéter pour autant. Qu’avais-je à y perdre si je me débrouillais mal de toute façon ? Je n’obtiendrais simplement pas cette promotion et ma vie resterait somme toute identique à l’actuelle. J’avais donc plutôt tout à y gagner. Mais pour cela, il me fallait montrer à l’Hokage ce que j’avais dans le ventre.

Ainsi, lorsqu’il me posa une question cruciale, demandant quel choix je ferais entre un membre de mon clan et le village s’il y avait le moindre problème, je pris une légère inspiration et je répondis immédiatement sans même avoir à réfléchir.

Si l’un des miens venait à agir contre l’intérêt du village en le mettant en danger, je n’aurais aucune hésitation. Un traître reste un traître, quelles que soient ses origines.
Il était vrai que l’attaque du Kyuubi dix ans auparavant avait porté préjudice au clan Uchiha. Il s’agissait d’un fardeau dur à porter, mais il fallait l’assumer d’une certaine façon. Je n’étais pas le responsable de cette catastrophe, mais celui-ci était assurément l’un des miens.
Vous savez, l’individu qui a poussé Kyuubi à attaquer le village des nuages a bafoué le nom de mon clan, ainsi que celui de Konoha. Il ne pourra jamais être pardonné, et je désire le tuer de mes propres mains.
Serrant quelque peu les dents en me remémorant certaines archives du passé, je ne pus m’empêcher de faire craquer l’un des accoudoirs du fauteuil dans lequel j’étais assis sous le coup de l’énervement.
Je n’ai pas d’autre choix. Tout a commencé de cette façon, il y a deux-cents ans. Je ne veux pas qu’une Cinquième Grande Guerre ne pointe le bout de son nez un jour ou l’autre. Je ferai tout ce qu’il faut pour que ça n’arrive pas. Je suis plus que déterminé à rendre à Konoha sa gloire d'antan.




© By Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokage
Aburame Asano
avatar
Messages : 143
XP Mensuel : 5

Feuille de personnage
Santé:
580/580  (580/580)
Chakra:
580/580  (580/580)
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Sam 15 Juil - 6:39
L'Hokage se retint de sourire en entendant les réponses de l'adolescent. S'il fallait lui reconnaître une chose, c'était le feu qui l'animait. La fameuse volonté du feu pouvait prendre bien des formes et l'homme appréciait celle que semblait manifester le candidat. Il doutait encore que, mit face au fait accompli, celui-ci soit capable de facilement éliminer son clan. Tuer un traître était une chose. Tuer son père, sa mère... son Kage, encore une autre. C'était en ceci que la volonté du feu de l'Aburame se manifestait. Depuis son grave accident quand il était genin, il avait détesté cette expression. La formule « volonté de fer » qu'on lui avait attribué lui plaisait beaucoup plus. Cependant, sans chaleur, sans feu, la lame qu'il était ne pouvait être forgé.

-De bonnes réponses. Il y a un honneur à tout sacrifier pour son village...même les siens.

Asano ne lâchait pas le garçon du regard. Mentalement, il évaluait sa prochaine question, pesant le pour et le contre. Il effectuait un jeu dangereux mais sans prise de risque, il ne serait jamais arrivé où il en était. Sans prise de risque calculé tout du moins. Ce n'était que des coups mûrement réfléchit qu'il avait l'habitude de faire pour l'emporter. Parfois, cela ne suffisait malheureusement pas. Même en calculant tout, cela ne marchait pas. La réalité était ainsi. UN marteau qui n’hésitait pas à briser les rêves de beaucoup de monde. Parfois, il fallait aller légèrement plus loin, mettre la main dans les braises quelques secondes pour y récupérer l'objectif de ses rêves.

-Et si le traître est moi-même. Que feras-tu Rangetsu? Est-ce qu'il t'appartient d'être le dernier rempart de Konoha? De l'en défendre contre lui-même au cas où je fais une erreur?

Est-ce que sa ferveur le fera révéler tout de suite qu'il est une menace contre l'Aburame? Piège facile à voir mais qui pourrait tout de même se reveler plus efficace qu'on le pensait. La logique voudrait que le jeune homme garde ses intentions cachées. Malheureusement, dire qu'on est prêt à ne pas attaquer un Hokage trahissant son village pouvait être encore plus grave. La ligne était très fine entre les deux. Une ligne qu'un membre de ce niveau devait pouvoir arpenter les yeux fermés. S'il ne savait pas le faire, il devrait apprendre. Vite.

-Être le leader de l'ANBU implique de voir sur une échelle bien plus grande que les missions les unes à la suite des autres. Tu dois pouvoir anticiper les menaces qui pèsent sur nos habitants. Me protéger autant que protéger Konoha...et toi-même. Les nombreux secrets liés à ton poste feront de toi une cible permanente. Cette nomination t'imposeras de participer au conseil restreint de l'Hokage. Une des quatre voix les plus importantes de tout le village.

Il s'agissait donc d'un travail qui comprenait autant de politique intérieure qu’extérieure. On ne gérait et protégeait pas le village sur les seules informations qu'on avait de celui-ci. Au moins la moitié des décisions qu'Asano prenait étaient liées aux rapports qu'il recevait de sa branche des renseignements. En particulier les nouvelles de ses hommes espionnés les autres pays et les autres villages.

-Par conséquent, tes fonctions sont avant tout politiques. Tu ne peux pas te contenter d'être simplement bon ou très bon sur le terrain. Ton regard doit s'étendre au-delà de nos frontières et prendre en compte un spectre mondial.

L'homme aux cheveux longs était resté sérieux mais son visage s'était adouci. Il n'était clairement plus énervé contre l'adolescent. Ce dernier avait fait une erreur mais c'était compréhensible. Surtout, il avait su immédiatement changer et c'était très bien. Tout l'art de la réussite à ce niveau de pouvoir ne résidait pas tant dans ce que l'on faisait de bien ou pas que comment on réagissait à chaque événement. En particulier ceux négatifs. La politique de paix et d'ouverture de Mara avait créé tout un nuage lugubre au-dessus de la tête de son successeur. Il ne savait pas encore quand exactement la tempête allait frapper mais elle frapperait bien assez tôt son village.

-Dis-moi, comment voyais-tu ce poste et qu'en espères-tu? Mieux, comment veux-tu l'effectuer ou le changer?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin Supérieur de Konoha
Uchiha Rangetsu
avatar
Messages : 34
XP Mensuel : 3

Feuille de personnage
Santé:
530/530  (530/530)
Chakra:
530/530  (530/530)
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Lun 7 Aoû - 18:00





LIVE AS AN UCHIHA

Jeunesse Contrôlée #3

Je voyais très bien que le Hokage cherchait à déceler la moindre faiblesse dans mes paroles ainsi que dans mes gestuelles. Il semblait pour le coup être un fin analyste pour les discussions sérieuses, lui permettant par conséquent de cerner plus aisément ses interlocuteurs. Quoi qu’il en soit, l’Aburame avait l’air d’apprécier mes dernières réponses au sujet du sacrifice de mon clan si la situation devait s’y prêter. Ce n’était pas une décision prise à la légère, j’étais bel et bien conscient des responsabilités qui m’étaient attribuées en tant que Chef de Clan. Mais soudain, il partit dans quelque chose d’un peu plus profond encore. Le sujet demeurait exactement le même sauf que la cible du sacrifice, quant à elle, était bien différente. Toutefois, même dans cette optique-là, je savais pertinemment ce que je devais faire. Je répondis donc sur un ton aussi calme que précédemment.
Si vous veniez à trahir le village ou à simplement devenir un danger pour la population, je n’hésiterais pas une seule seconde. J’annihilerais la menace tout en protégeant le peuple physiquement et psychologiquement.
Puis, le Hokage enchaîna en expliquant toutes sortes de choses concernant le poste de Leader de l’ANBU. A son sens, une grande partie du travail demeurait dans la gestion politique du village. Après tout, il n’avait pas tort. Et j’étais prêt à assumer cette tâche également. C’est pourquoi je ne fis qu’écouter tout en acquiesçant de réguliers mouvements de la tête. Cependant, cette fois-ci j’allais devoir répondre, une nouvelle fois. En effet, alors que la partie politique de la chose venait d’être terminée, le Jûsandaime opta pour une question simple concernant la façon d’exécuter le job. Pour ainsi dire, je ne savais pour le moment pas encore précisément de quelle manière j’allais pouvoir diriger les troupes, gérer le côté administratif et toutes autres choses. Mais s’il y avait bien une chose dont j’étais certain, c’était ça :

Tout ce que je peux vous dire, c’est que je compte honorer ceux qui sont passés avant moi en donnant tout ce qu’il m’est possible de donner pour agir dans l’intérêt du village.




© By Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hokage
Aburame Asano
avatar
Messages : 143
XP Mensuel : 5

Feuille de personnage
Santé:
580/580  (580/580)
Chakra:
580/580  (580/580)
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   Dim 20 Aoû - 10:10
L'Hokage ne put s'empêcher de pincer les lèvres à la dernière réponse de Rangetsu. Cette dernière était...simpliste. Bateau. Le genre de formule qui n'avait pas de vrai porté outre maintenir les conventions. C'était une déception après la prise de position forte que l'Uchiha avait déclarée. La menace qu'il pouvait représenter pour un mauvais kage, pour quelqu'un dépassant la ligne était intéressante. Si Asano se sentait mise en danger par les paroles de l'homme au sharingan, il ne l'était pas vraiment. Pas encore tout du moins. Le chemin du Jūsandaime était particulier. Il devait aller à l'encontre des idéaux de son village et de sa nation pour mieux la sauver d'elle-même. Il flirtait avec ce qui serait considéré comme une traîtrise. De fait, son assassinat de la Jūnidaime était clairement un acte qui mériterait qu'on l’exécute lui aussi. Cependant, il l'avait fait pour les autres. Avait-il eu raison ? Était-ce justifié? Seul le temps le dirait.

Rangetsu était dès lors quelqu'un pouvant porter l'assaut contre l'Aburame. Il était tout autant quelqu'un qui pouvait protéger Konoha si jamais Asano ne pouvait plus en être capable. Ceci, l'Hokage l'appréciait grandement. Les deux hommes n'avaient peut-être pas la même idéologie mais leurs cœurs étaient au bon endroit. Peut-être même que l'Uchiha n'aurait pas à marcher en fer sur le chemin pavé des bonnes intentions du manipulateur d'insecte. Tout ceci en rendait la dernière réponse moins satisfaisante. Le Jūsandaime tapa légèrement des doigts son bureau tandis qu'il fixait son interlocuteur. Il cherchait les mots pour pousser ce dernier à se révéler encore un peu plus. Il voulait le pousser au point de non-retour, là où il se dévoilerait comme l'homme parfait pour le poste.

-Tes paroles sont appréciées Rangtetsu mais malheureusement, elles ne sont pas satisfaisantes. Cependant, un leader montre par l'exemple alors laisses-moi te montrer ce que j'attends.

Le masque habituel de gentillesse d'Asano n'apparaissait plus du tout. Ce n'était pas la peine de jouer une mascarade comme pour les autres membres du village. Les enjeux étaient trop hauts pour des manipulations si communes. Les traits de l'homme aux cheveux longs étaient aussi durs que ses paroles. À l'image de ce qu'il pensait, il attendait que l'Uchiha délaisse les simagrées habituelles liées aux relations sociales. Lui délaisserait sa propre image de bonté pour s'afficher comme il était réellement.

-Voici ce que je souhaite pour l'Anbu. Le temps des actions discrète est dépassé. Ce corps doit être la lumière qui baigne le village de la feuille. Au jour d’aujourd’hui et tu le sais, ses membres naviguent dans la plus grande dissimulation. Masque et identité caché font partie du quotidien ici comme en mission. Je veux que cela change. Si l'identité des membres sera toujours cachée pour leurs sécurités et celle de leurs familles, je souhaite qu'ils soient visibles par tout le village. Qu'à tous les postes importants, ils soient en faction pour montrer l'élite qu'ils sont.

Eux aussi devaient diriger le village vers un avenir meilleur. Eux aussi devaient montrer l'exemple. En les apercevant un peu partout, les villageois seraient dans un premier temps rassuré. Dans un second, ils pourraient rêver à entrer dans cette unité et ne pas se baser sur des rumeurs ou des fantasmes. Enfin, le nom de l'unité dépasserait les frontières du Pays du Feu. En étant plus en public, ils se feraient bien plus connaître. Ils menaceraient de par leur seule présence les attaques que Konoha pourrait subir. Ils sous-entendraient les qualités et les dégâts qu'ils pourraient effectuer dès lors que les autres villages verraient le fameux masque identitaire. Tout ceci serait facilement devinable par Rangetsu une fois qu'Asano se sera tu.

-Ils seront ma garde personnelle. Où que j'aille, ils seront là, bien visible. Lorsqu'ils seront à l’étranger, ils seront autant des soldats que des diplomates. Ils seront les astres solaires par lequel Konoha brillera sur le monde. Ses membres seront toujours inconnus mais l'unité sera plus renommée que jamais. Leur force comme leur charisme seront autant un bouclier qu'une épée qui promulguera le village à l’apogée du monde. Voici ce que je vois pour ce corps. Toi qui y as évolué et qui désormais souhaites le commander. Qu'en penses-tu? Es-tu vexé que quelqu'un d’extérieur à l'unité, qui n'y a jamais mis les pieds comme moi décide de la changer? Souhaiterais-faire autre chose et autrement de « ton » Anbu?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jeunesse controlée |PV Rangetsu]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Jeunesse controlée |PV Rangetsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité
» A la jeunesse de mon pays
» Igor le chat, roman jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Tour du Hokage-