AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oyakata-samaaaaa ! Komori Daiki [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Genin de Konoha
Komori Daiki
avatar
Messages : 23
XP Mensuel : 6
Date d'inscription : 04/06/2017

Feuille de personnage
Santé:
280/280  (280/280)
Chakra:
280/280  (280/280)
MessageSujet: Oyakata-samaaaaa ! Komori Daiki [Terminée]   Dim 4 Juin - 19:06

Komori Daiki Feat Yukimura Sanada (Sengoku Basara)


Infos générales
avatar

Nom : Komori
Prénom(s) : Daiki
Surnom : Ici
Âge : 16 ans
Sexe : Masculin

Village : Konoha
Rang : Genin
Clan : /
Affinités : Doton / Suiton / Mokuton
Spécialités : Taijutsu

Caractère

--début des recueils concernant le dénommé Daiki Komori, nouvellement promu au grade de Genin à Konoha--

______

"Ah le fils de Takeda ? Il est pas méchant, mais il est vaillant ! Je me rappelle que la dernière fois, il avait voulu nous faire plaisir avec notre jardin. Le matin, je pars avec un jardin banal. Et le soir, j'me retrouve avec une forêt d'arbre devant ma fenêtre ! J'veux bien admettre que c'est pratique et assez rare d'avoir un gars qui te sort des arbres de ses mains, mais faut pas abuser. Les arbres en plus, ils étaient placés n'importe comment ! Heureusement que je suis pas fermier ou agriculteur, sinon j'lui aurais collé mon pied là où je pense !" - propos tenus par X de Clamp, petit quartier, à Konoha -

Il a beau être plein de bonne volonté, Daiki est du genre très maladroit. Répéter sans cesse que c'est la faute de son Kekkai Genkai est un moyen pour lui de se faire pardonner tant la réputation du Mokuton n'est plus à prouver, mais cela n'excuse pas tout ses écarts. A force de vouloir bien faire, les gens finissent par éviter de lui demander conseils et services, craignant qu'un minuscule incident devienne une catastrophe. Laissez Daiki chez vous pendant une minute sans surveillance et il y aura forcément un accident, aussi minime soit-il.

"Hein ? Daiki ? Celui qui crie tout le temps ? Bien sûr que je le connais ! Il est marrant, mais ca devient vite énnervant de l'entendre gueuler pour tout et rien. A force on s'y habitue. Si vous venez vous installer dans le quartier en quête de calme, passez votre chemin. Vous aurez les tympans crevés à la fin de la journée, et n'allez surtout pas lui dire d'arrêter en essayant de crier plus fort que lui ! Ca ne fera qu'empirer les choses ! Laissez le s'époumoner, et tout se passera bien." - propos rapportés par un résident du quartier voisin de Clam, Tsubasa RC.

"Daiki, c'est un gars sympa. Toujours là pour aider son prochain, même s'il a tendance à hurler à chaque fois qu'il réussit quelque chose. Remettre un bouquin à sa place ou sortir les poubelles, pour lui c'est comme gagner un tournoi ! J'ose même pas savoir ce que ça lui ferait de recevoir un compliment du Hokage..." - propos relatés par une des voisines de la famille Komori -

Et ouais, le bougre passe son temps à hurler pour un rien ! Le mieux est de lui coller une beigne et de lui expliquer en même temps, c'est comme ça que ça rentre dans sa caboche. Non seulement il a la tête dure, mais il est aussi têtu que borné. Dès qu'il estime savoir quelque chose, il le défend bec et ongles. Le garçon a quasiment tort sur tout, mais refuse de l'entendre sans avoir recours à la violence. Un gentil gars dans le fond, avec un caractère de vieux ronchon qui fait la sourde oreille.

_______

Voilà qui conclut en un bref résumé ce que nous savons sur l'enfant dont le nom signifie grand arbre ou comme sa famille préfère l'appeler, leur "grand espoir". Personnellement, je l'aurais plutôt appelé [BIIIIIIP]. Je salue toutefois le trait d'humour de ses parents, parce que s'appeler Daiki Komori quand on passe son temps dehors, joli.  - (*voire en bas de la fiche si pas compris la subtilité)

Eh n'importe quoi ! Mes parents ils m'appellent que pour ranger ma chambre ! Donc "grand arbre" ou "grand espoir", vous l'avez inventé ! -il réfléchit quelques instants - Aaaah mais "grand arbre" c'est en rapport avec mon truc du bois là et que je suis grand en taille! Ok j'avais pas compris ! Vous pouvez m'appelez Michel aussi !

Michel ?

Bah ouais, ya un mec qui avait eu le Mokuton j'crois au temps de Naruto et tout ! Michel Sapin nan ?

...



"Ya plus qu'à espérer qu'il ne vive pas aussi longtemps que les arbres..."

--fin de transmission--

Histoire

Daiki vit le jour un vendredi d'hiver à la résidence Komori, dans le village de Konoha. Devant son empressement à venir au monde, ses parents n'eurent pas le temps de se rendre à l’Hôpital de Konoha et firent venir quelques membres du personnel directement chez eux afin de faire l'accouchement en douceur. Son père Takeda, qui avait pu se libérer de son travail pour l'occasion, eut les larmes aux yeux lorsqu'il vit sa progéniture ouvrir les yeux dans les bras de sa conjointe. Lui qui désirait tant avoir un héritier, voilà qu'il était servi après tout ce temps passé loin de sa famille. Étant un membre de l'unité de surveillance du village, Takeda Komori avait très peu de temps pour lui, souvent appelé en renfort pour pallier à l'absence des surveillants à l'Académie. Le nouveau né passa dans les bras de son père encore sous le choc, et à la vue de ce qui était son paternel, le nourrisson sourit. Ce fut là le début de la vie de Daiki Komori, sous un ciel nuageux où la neige tombait abondamment.

Ses premières années furent paisibles, Daiki se forgeant peu à peu son caractère et sa façon d'être. Dès qu'il su marcher, le jeune enfant passait son temps à courir partout, se faisant réprimander à maintes reprises par sa mère pour sa trop grande énergie. Son éducation fut donnée par sa mère quand elle le pouvait, puis ce furent les voisins de la famille Komori qui s'en chargèrent. Cela ne les dérangeait pas, car ils avaient une fille qui également avait le même âge. Et ce n'était pas des voisins ordinaires, puisqu'ils descendaient du fameux clan Uzumaki, celui d'où venait le légendaire Nanadaime Hokage Naruto Uzumaki, le réceptacle de Kyuubi il fut un temps. La jeune Uzumaki devint très vite une rivale pour notre héros, qui voulait à tout prix arriver être le premier dans tout les domaines, y voyant là non une forte concurrence mais un certain sens de la chevalerie. Pas qu'il n'avait pas confiance dans les capacités de l'Uzumaki, loin de là. Disons plutôt un sens de l'honneur avec des codes et une certaine éthiques. D'ailleurs, les deux familles trouvaient ça gentil dans un sens, et parlaient de l'avenir des deux enfants, qui pourraient travailler en équipe. Ils les voyaient déjà, ninja de Konoha respectés ayant la belle vie. Bien que la mère de Daiki espérait une autre voie, ne voyant que le mauvais côté avec son mari et le peu de fois où il était présent à la maison. Un choix que comprenait parfaitement la mère de la nouvelle amie de Daiki. La jeune fille qui répondait au nom de Tsukiyo et sa famille ne roulaient pas sur l'or niveau revenus, et il était difficile pour eux de donner une éducation potable.
Fort heureusement, le représentant de la famille Komori et père de Daiki, Takeda, put bénéficier un coup de main de son boulot pour inscrire les deux enfants à l'Académie une fois l'âge requit atteint. La nouvelle fut accueillie par une gêne assez profonde par la famille Uzumaki, qui n'osa pas sur le début l'accepter, et préféra en discuter entre eux avant. Ce fut donc la dernière fois que Daiki et Tsukiyo étudiaient ensemble, pendant un petit bout de temps, continuant toutefois à se fréquenter et s'amuser.

Vint le temps d'entrer à l'Académie pour Daiki, l'aide avait été acceptée par sa famille, sans nouvelles de leurs voisins sur le sujet. Le garçon allait découvrir les bases du ninjutsu et c'était un tout nouveau monde qui s'ouvrait à lui. Ses parents avaient fait le déplacement le jour de la rentrée, s'inquiétant comme tout bon parent lorsque sa progéniture commence son éducation. Ils n'étaient pas habitués, Daiki le premier, au système de l'Académie. Ayant passé son temps à la maison, il n'était pas prêt de voir ses habitudes changer du jour au lendemain. La présence d'autres enfants n'était pas dérangeante pour lui vu que Tsukiyo avait prit part aussi aux mêmes cours que lui jadis, mais ça restait quand même impressionnant de passer de deux personnes à plus d'une cinquantaine.
Les présentations effectuées, les enfants furent envoyés dans deux salles afin de les répartir équitablement en classe de vingt personnes. Une fois cela fait, l'appel fut effectué une nouvelle fois et le petit Komori fut surprit d'entendre le nom de Tsukiyo Uzumaki dans la liste. Une bonne nouvelle pour lui, qui s'empressa de se retourner et chercher son amie et voisine avant de laisser échapper sa joie. Ce qui fut accompagné de plusieurs rires, dont quelques moqueries après que le professeur lui ait demandé de se rasseoir.

Ce petit évènement fut le premier sujet abordé par le garçon une fois rentré chez lui, soulageant à la fois les parents et lui même tant leurs voisins s'étaient fait discrets depuis l'annonce du pistonnage. Ils continuaient à se parler, mais n'avaient plus aborder la question, du moins en présence de leurs enfants. Les jours d'après, les cours se suivaient et se ressemblaient tous. D'autant plus que Daiki préférait s'occuper de Tsukiyo à la place des cours, chose remarquée par les professeurs et les résultats commencèrent à alerter ses parents. Et puis, il y eut un cours plus intéressant.  "Les affinités élémentaires", plus communément appelée "l'épreuve de la feuille". Un petit jeu de mots que Daiki trouva amusant vu que Konoha était le village caché par les feuilles. La blague eut un succès aussi vif qu'éphémère puisque le tour de Daiki venait d'arriver. Avançant à reculons, le garçon prit la feuille et se concentra du mieux qu'il put afin de faire réagir la feuille à son chakra. Le résultat se fit attendre, pendant quelques minutes il ne se passa rien. Puis la réponse arriva. Le papier était sali et commençait à s'effriter doucement. Le professeur dit à Daiki que son chakra était lié au Doton, l'art de la terre.

- Hey regardez, Daiki s'est tellement concentré qu'il s'est pissé dessus !

Les rires fusèrent, et Daiki constata en effet être trempé. Si les tâches sur son pantalon portaient en effet à confusion et était terriblement gênant, le Komori tint à se justifier et clarifier la situation.

NON  C'EST PAS VRAI ! JE ME SUIS TELLEMENT CONCENTRE QUE J'AI TRANSPIRE VOILA TOUT !

T'as du pq dans la main, tu peux t'en servir !

Avant que ca parte en bagarre générale, le professeur intervint et passa à autre chose. Daiki retourna à sa place, tout penaud et énervé. Il allait lui régler son compte à l'autre empoté qui s'était moqué de lui plus tard. La fin des cours sonna, et l'enseignant dit à Daiki de rester après la classe. Ses parents avaient été convoqués, laissant penser à une chose très grave que leur fils avait fait durant les cours. Les minutes passèrent lentement, et Daiki  patientait à l'extérieur de la salle en attendant son jugement. Sans doute était-ce le début de la bagarre provoquée à la pause avec le groupe s'étant moqué de lui qui venait de revenir sur le tapis, ou alors autre chose. Toujours est-il qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il avait bien pu faire pour que ses parents soient convoqués le jour même.
Après une bonne demie heure, la porte s'ouvrit et les adultes vinrent vers lui, pour lui expliquer la véritable raison.

Daiki, lors du cours sur les affinités élémentaires, je t'ai dit que tu étais lié au Doton. Et qu'après il y a eu cet incident entre toi et d'autres gens de la classe qui a été un peu... gênant je dois dire.

Ouais j'ai dit que c'était juste de la sueur tellement j'voulais concentrer mon chakra dans la feuille !

Daiki... Ce n'était pas de la sueur, mais de l'eau. La feuille de chakra que tu as utilisée était sale mais aussi trempée. Bien qu'assez faible, je serais d'avis que tu recommences içi et maintenant pour que l'on soit sur de ton affinité.[/blue] dit-il en tendant une feuille au Konohajin.

Daiki la prit et recommença comme la première fois, à savoir se concentrer à fond. Son professeur l'arrêta et lui dit qu'il n'avait pas à faire comme cela. Il fallait tout simplement "attirer" le chakra vers sa main, puis ses doigts et le résultat allait venir de lui même. Ce que le Komori fit, et à la place du Doton, ce fut le Suiton qui se manifesta en premier. Et ce fut la même chose, un élément mit en avant et un autre en retrait. Les parents avaient observé la scène et dirent à l'enseignant qu'il étaient affilié au Doton pour le père et le Suiton pour la mère.
Après un examen un peu plus approfondi et un autre essai concluant, le Komori eut la confirmation qu'il possédait un Kekkai Genkai assez rare et qui remontait jusqu'au premier Hokage : le Mokuton. Pour cela il fallait que l'un des parents soit descendant d'un usager plus récent du Mokuton, Yamato. Son père affirmant cette information en disant que cela avait du sauter une génération puisqu'il avait eu un résultat semblable à l'Académie au début mais il s'était avéré être une erreur, et qu'il n'avait finalement eu que le Doton.

Depuis cette entrevue, Daiki clama donc haut et fort qu'il était trop fort que personne lui arrivait à la cheville dans la classe. Chose qui fut démentie car toutes les fortes têtes lui passèrent un savon. Mais le garçon n'en avait que faire, il se relevait sans arrêt et gueulait que le combat n'était pas fini, que c'était qu'un entrainement. L'année se poursuivit de cette façon, jusqu'à atteindre le jour fatidique de l'examen Genin.
Le but était simple en soi puisqu'il s'agissait de faire un clone consistant. Mais jusque là, le Komori n'arrivait jamais à en faire un consistant. Sa copie présentait soit un corps trop flasque soit un corps trop dur. Dans les deux cas, c'était un échec puisqu'il retombait sur le sol en un instant. Il lui fallait une astuce, faire comme la dernière fois. Essayer de faire en sorte que l'équilibrage soit bon, sans trop en faire. Pourquoi ne pas essayer de mettre une affinité par main ? Suiton dans l'une, Doton dans l'autre et les réunir en un point.  Le garçon remua la tête, il avait déjà essayé et ça s'était montré infructueux. Demander conseil à ses parents, voire à Tsukiyo si jamais l'explication des adultes était trop compliqué à interpréter.

A force de vouloir comprendre, le probable futur Genin arriva en retard, et dû s'excuser auprès de tout le monde. Et encore une fois il clama haut et fort qu'il y arriverait et que ça allait "leur couper le sifflet tellement ca serait cool" d'après ses dires... pour qu'au final il réussisse parfaitement son clone ! Une première pour lui, un coup de chance pestèrent les autres. Toujours est il que désormais, le garçon n'était plus un simple étudiant à l'Académie ! Après avoir remercié tout le monde un par un, Daiki laissa s'échapper un hurlement de bonheur. Ses parents pouvaient être fiers de lui, il avait réussi là où d'autres avaient échoué. Son destin était donc entre ses mains, le début d'une nouvelle aventure s'ouvrait à lui. Celle d'un ninja de Konoha.


Test RP

Ici. Seulement pour les rangs Jônin supérieur et Kage. Celui-ci est à inventer par le joueur.
Derrière l'écran

Prénom/Surnom : *Hikikomori
Âge : Ici et là
Comment avez-vous découvert KnS : CD à l'envers
Qu'en pensez-vous : C'est un très mauvais jeu de mot plus haut
Suggestions : Nope !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazekage
Sabaku no Kyûso
avatar
Messages : 43
XP Mensuel : 1
Date d'inscription : 03/06/2017

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Oyakata-samaaaaa ! Komori Daiki [Terminée]   Lun 5 Juin - 1:14



« Bienvenue sur le Forum »


« Le Fond » 6/12

L'originalité 2/3
La cohérence du récit 1.5/3
La narration 1/3
L'avis personnel 1.5/3

« La Forme » 8/12

Le vocabulaire 2/3
La syntaxe 2/3
L'orthographe 2/3
La conjugaison 2/3

« La longueur » 3/5

« L'avis personnel » 2/5

« Le Bilan » 19/34

« C'est une présentation marrante. Y a pas vraiment d'enjeu, on rigole, y a des blagues, t'as oublié d'enlever une balise [/blue] à un endroit, y a des abréviations. C'est assez potache et en ça, c'est un objet d'écriture assez étonnant qui se prend pas au sérieux ce qui est pas mal. Pour la suite de ce que je vais dire, vu que tu visais Genin, tu peux aussi bien ignorer, c'est juste une réflexion générale sur l'écriture. Je pense pas qu'il faille dans l'absolu faire appel à la dérision d'un texte pour cacher ses faiblesses. L'écueil de ce style d'écriture -et je dis ça alors que beaucoup de mes persos suivent une narration similaire-, c'est que parfois c'est juste un cache misère. Je pense que si on veut faire quelque chose d'à la fois cool et drôle et ici la partie drôle est réussie, il faut être d'autant plus exigeant sur le fond. Parce que sinon ça raconte rien, et si ça raconte rien, si le texte n'a pas de propos, c'est plus un texte, juste une blague. C'est pour moi le vrai problème de cette présentation, maintenant c'est marrant et le côté happening est réussi, rien que pour ça, franchement gg.

Bravo, tu es dès à présent validé au rang de Genin de Konoha avec 665 points RPG, les choses sérieuses vont pouvoir commencer.
Pour commencer, nous te conseillons de consulter le catalogue de jutsus. Lorsque tu auras fais ton choix, envoies la liste des techniques que tu souhaites prendre au staff par le biais du sujet de demandes au staff. Si tu le souhaites, tu peux aussi consulter le sujet d'aide à la création des techniques pour avoir tes propres jutsus. Quand tu seras prêt, poste ta Fiche Technique dans la partie réservée à ton groupe : un membre du staff passera pour t'indiquer les corrections éventuelles à faire et la validera. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Oyakata-samaaaaa ! Komori Daiki [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aomine Daiki [100%]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Gestion du RP :: Présentations :: Présentations Validées-