AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entraînement sans Parent [Ft. Higurashi Akiza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Genin de Suna
Eija Miho
avatar
Messages : 25
XP Mensuel : 2
Localisation : Je viens d'un pays entre le Nord et l'Est. Je ne puis rien vous dire d'autre.

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Entraînement sans Parent [Ft. Higurashi Akiza]   Dim 10 Sep - 23:22


Entraînement sans Parent
● Eija Miho Ft. Higurashi Akiza ●
Miho, contrairement à son habitude, s'était réveillée tôt ce matin. Elle était excitée à l'idée de finalement faire son entraînement toute seule, sans sa Maman. Sanako lui avait dit qu'elle n'avait pas de temps aujourd'hui, des "choses à voir", et avec sa "fugue" de l'autre jour, elle n'avait pas envie de lui courir après cette fois encore.

L'enfant-adulte s'étira dans son lit avant d'en bondir, se retrouvant instantannément hors de sa chambrette. Elle se retourna pour soulever son lit afin d'atteindre sa petite armoire pour se changer. Une fois bien habillée, elle s'étira de nouveau et alla retrouver sa mère qui mangeait calmement. Celle-ci la salua, s'étonnant un peu de la voir debout si tôt, puis l'invita à s'assoir avec elle à sa table à manger pour prendre le petit-déjeuner.

« Prête pour l'entraînement Miho ? Tu vas devoir te débrouiller seule aujourd'hui. J'espère que tu sauras t'en sortir.
- Mais oui Maman, j'chuis grande maintenant. »

Sanako hocha doucement la tête. Oui, elle était grande, mais seulement physiquement. Elle aurait du être autonome depuis bien longtemps normalement. Avoir sa vie, son métier, un mari aimant... Mais aucun homme adulte ne se voyait faire sa vie avec une gamine de dix ans d'âge mental. Elle savait faire des choses mais elle n'avait pas l'âme d'une adulte. Pourquoi était-elle bloquée ainsi... C'était inexplicable.

« Et Maman, pas la peine de faire cette tête, c'est juste aujourd'hui, on pourra se réentraîner ensemble demain si tu veux ! »

Aho-chan avait bien compris que sa mère n'était pas dans son assiette, mais ce n'était pas par chagrin de la voir partir comme elle le croyait, plutôt de savoir qu'elle était toujours dans ses jupons à un âge si avancé. Elle savait beaucoup de choses, tout ce qu'elle avait appris, bien que trop lentement, était présent. Mais ce n'était rien par rapport aux connaissances habituelles d'un adulte de plus de vingt-cinq ans. La mère souria alors à son enfant, tachant de la ramener vers de plus belles pensées.

« J'espère juste que tu vas pas trop faire de bétises toute seule à l'Académie oui ! Allez, dépèche-toi de finir et de préparer ta ceinture d'entraînement. Elle t'attend sur la commode là. »

La jeune Eija finit rapidement son bol avant de se relever avec sa souplesse habituelle. Elle était plutôt sauvage pour une adulte en apparence, en réalité bien trop enfantine pour comprendre toutes les règles de bienséance. Sanako soupira et la regarda sortir en galopant par la petite porte, attrapant au passage ladite ceinture. Sa fille était si pressée qu'elle en oublia même de fermer la porte de l'appartement qui donnait directement sur un balcon général permettant de quitter le bâtiment sans passer par l'intérieur.

Miho courait à travers les rues ventées de la cité sablonneuse lorsqu'elle vit finalement les portes de l'Académie se dresser devant elle. D'un pas rapide et léger, elle s'y engouffra. Elle salua gaiment les gardes qui, étonnés de la voir seule, la laissèrent passer sans être capable de répondre à cette diablotine. Elle fila droit vers les terrains d'entraînement pour s'échauffer. Quelques exercices plus tard, elle partit faire son tour de Suna en courant avant de revenir à son point de départ pour les étirements. Une fois tout cela terminé, elle se dirigea vers les salles réservées aux shinobis qui étaient plus calmes que les terrains extérieurs qui, à cette heure, étaient assaillis par les plus jeunes élèves. Elle aimait bien aller avec eux mais cela relevait alors plus du jeu, et elle avait promis à sa mère d'être sérieuse pour son premier jour en solitaire.

Elle poussa finalement la porte de l'une des petites salles d'entraînement en groupes restreints et y découvrit une jeune femme en plein travail.

« Eh salut ! T'es qui ? Moi c'est Eija Miho ! »

Enthousiaste à l'idée de ne pas avoir à faire une journée des plus austères grâce à cette rencontre fortuite, l'enfant-adulte lui bondit presque dessus, sourire jusqu'aux oreilles et yeux brillants d'amusement et de joie.



Inspiration d'une présentation de Lantana, FF Jugment Day



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chûnin de Suna
Higurashi Akiza
avatar
Messages : 68
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Chakra:
400/400  (400/400)
MessageSujet: Re: Entraînement sans Parent [Ft. Higurashi Akiza]   Ven 15 Sep - 3:11
Passer neuf heures, l’automatisme n'avait plus de rythme naturel. Les draps normalement soulevés avec aisance devenaient cette fois-ci une sorte de chenilles en tissu, vivante, dont même les rayons du soleil n’auraient su faire brûler de nouveau cette motivation matinale. Se réveiller devenait alors un véritable casse-tête pour la jeune Higurashi, qui tanguait entre ces deux choix cornéliens : devait-elle continuer à s’assoupir quelques minutes de plus ou pouvait-elle craindre le réveil d’un oncle trop impatient ? C'est dur, si dur de prendre une décision!

« toc toc »

Le bruit fracassant d’une porte grattée venait de briser le charme passé entre dame sommeil et semi-conscience. Un gémissement plaintif s’échappa de ses lèvres tandis que la poignée venait de s’abaisser, laissant son faux espoir s’effacer dans les airs environnants.

« Petit Hime, ça ne te ressemble pas de dormir autant. Quelque chose ne va pas ? »
- Nan, nan rien… » Un bâillement fut rapidement voilé par une main bien tendue avant qu’Akiza ne reprenne son souffle.« Laisse-moi juste me changer. »

C’était alors à ce moment-ci que la jeune femme se leva d’un pas chancelant. Ses yeux encore boursouflés par son repos furent bien rapidement frotter par l’une de ses mains lestes, tandis que la jeune fille s’était mise dans l’idée de trouver un habit ample, un accoutrement lui permettant de se mouvoir aussi aisément que rapidement.

En outre, la tenue d’un Chuunin.

-------------------------

Les portes étaient le plus souvent surveillée à cette heure-ci, preuve en était qu’aujourd’hui était un jour spéciale pour elle. Il n’y avait qu’une seule réponse susceptible d’évoquer une quelconque réaction de la part d’Akiza : son sabre, autrefois fidèle puis devenu outil tabou, l’accompagnait aujourd’hui. Désormais, plus rien ne l’aurait freiné dans cette maîtrise, que ce soit les refus de l’homme Higurashi ou même son regard bleuté, encore et toujours rivé sur cette lame qu’elle comptait bien exploitée.

Ces grilles, elle les avait traversées avec une permission temporaire, chose autrement plus fiable que de se pointer tête baissée pour ne plus compter sur l’irréversible clémence de ces gardes parfois trop armés. Plus jeune, la Chuunin en avait bavé, comptant le plus souvent sur la bonté de ses collègues pour s’en sortir et faire les 400 coups, plutôt que de faire le premier pas vers la fugue peureuse et ennuyante. Au fond d’elle-même, l’adolescente aux réactions quasi-robotique avait toujours eu ce goût pour les épreuves, cette indéniable envie de ne pas rester ainsi les bras croisés.

Alors face à ces connaissances du passé, il allait sans dire qu’un sourire plein fut leur seule discussion, une expression probablement non partagée mais que la jeune femme arborait avec une insolence subtile et délicate. Plus qu’autrefois.

La cour intérieure fut traversée sans encombre. Les pas s’alignaient avec autant de rapidité que sa vision ne s’attardait sur les quelques détails de ces lieux. Tout y était étrangement à sa place ; en quelques années, le lieu n’avait aucunement changé d’état d’esprit. L’atmosphère gardait cette tension enfantine en manque d’attention, de celle qui ne recherchait qu’une perfection bien moindre, l’idéal d’un professeur.

Et c’était tout.

Pourtant, Akiza s’était engouffrée dans une salle, déviant la porte en bois de bambou et coulissante pour s’aventurer toujours plus loin, sur cette chaise d’étude.

« Professeur ? »

Personne. Quelques livres étaient empilés sur le rebord d’une table marron. De retour sur la salle d’entraînement, elle n’aurait su dire combien de temps elle avait patienté là, à lire cet ouvrage avec la plus grande attention. Des minutes sûrement. Mais des minutes, ce n’était jamais assez lorsque la pratique ne tardait pas à exiger des compétences sûres. Des compétances acquises. Peu patiente, la jeune femme allait se lever lorsque le son d’une voix brisa le silence de son étude. Un sursaut pris de court la lectrice, qui se tendit alors aussitôt de vertèbre en vertèbre pour se redresser sur ses coudes.

« Eh salut ! T'es qui ? Moi c'est Eija Miho ! »

Quel drôle d’enthousiasme. Akiza ne se rappelait pas l’avoir déjà croisé de sitôt. Ni en ville, ni même ici. Etait-elle nouvelle ? Non. A dire vrai, plus son regard mordoré s’attardait sur les traits de la jolie brune, plus Eijo semblait partager la même tranche d’âge. Naturellement, Akiza déglutit, puis recomposa brièvement un faciès calme et serein avant de répondre à son interlocutrice.

« Je...Ouah. Vous m'avez fait peur mais oui, bonjour, je suppose. Higurashi Akiza, vous hum…Vous attendez peut-être quelqu’un, vous aussi ? » Lentement, la bleutée avait fait quelques pas en arrière, pour aussitôt prendre une toute autre forme de distance. Ses deux mains avaient également recherché cette prise de distance, cette zone de distance perturbée par ce qui lui avait semblé être une sorte de…Une excitée ? Il en fallait peu pour perturber la jeune femme, moins chatoyante et solaire que cette tornade ni enfant, ni adulte.  A choisir, elle préférait une clarté plus froide, car celle-ci n’était aucunement impliquée dans les multiples changements exercés sur la Chuunin en cinq bonnes années. « Bon, c’est un quelqu’un qui ne viendrait pas, certes…Mais il a au moins eu la décence de me laisser quelques ouvrages de côté avant que je ne m’entraîne. »

Le dos de la couverture venait de nouveau d’entrer dans la lumière, camouflant toutefois le contenu des techniques de Kenjutsu. Clairement, cette kunoichi aux cheveux azurs n’appréciait pas véritablement révéler ses bottes secrètes.

« Où alors…Non. Ou peut-être que si. Es-tu…Une simple élève ? Que viens-tu faire ici ?»

Ses questions étaient simples. Aussi simple qu’une inconnue venue la troubler dans un temps de lecture. Aussi simple également qu’une connaissance dont on souhaitait en savoir un peu plus également. Tout n’était qu’une étrange dualité. Adulte et enfant. Désiré et repoussé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genin de Suna
Eija Miho
avatar
Messages : 25
XP Mensuel : 2
Localisation : Je viens d'un pays entre le Nord et l'Est. Je ne puis rien vous dire d'autre.

Feuille de personnage
Santé:
300/300  (300/300)
Chakra:
300/300  (300/300)
MessageSujet: Re: Entraînement sans Parent [Ft. Higurashi Akiza]   Sam 16 Sep - 12:37


Entraînement sans Parent
● Eija Miho Ft. Higurashi Akiza ●
« Higurashi Akiza, vous hum…Vous attendez peut-être quelqu’un, vous aussi ? »

Miho frappa dans ses mains, un grand sourire au lèvre. Elle était toute contente de découvrir une nouvelle personne, un nouveau visage. Commença alors l'examen précis de cette humaine aux cheveux bleus. L'enfant-adulte la détaillait en restant à la distance d'abord imposée par le recul de surprise de cette kunoichi. Elle avait des cheveux assez courts, plus que les siens, un joli visage affublé de deux saphirs, une fine ligne rosée pour la bouche, un corps assez athlétique avec une tenue de Chûnin. Elle lui était donc hiérarchiquement supérieure.

Eija Miho se décida alors à répondre à son interlocutrice qui tout de même avait accepté de lui dire son nom. Elle s'amusait à faire des étirements et des sortes de figures de gymnaste qui soulignaient son aspect de jeune félin sauvage qui s'amusait dès qu'il le pouvait, se rapprochant ainsi de son nouvel objet d'étude qui avait reculé au premier abord.

« J'attendais personne, mais si tu veux jouer avec moi j'veux bien ! C'est la première fois que j'm'entraine toute seule comme une grande hihi ! Après si tu veux on peut aussi s'entraîner encore ! On pourra faire plus de trucs que si je suis toute seule ! »

Ladite Higurashi semblait tenir un livre qu'elle laissa apparaître en parlant d'une personne qui ne viendrait pas. Qui était-ce ? Cette question taraudait la demoiselle vêtue de son habit d'entraînement de Genin. Elle souleva son légèrement le bas de sa tunique pour gratter son ventre, découvrant son ventre plat quelques instants tout en penchant la tête de quelques degrés sur la droite. Elle avait ce tic lorsqu'elle réfléchissait, une vieille habitude désormais.

« C'est qui quelqu'un qui ne viendrait pas ? Et c'est quoi ce livre ? Ça parle de quoi ? Tu peux m'le lire ? Il est gros non ? C'est long ? »

Elle cligna des yeux, reprenant une pause normale. Elle tourna alors autour de sa congénère d'une démarche atypique, bien trop bondissante pour être naturelle. Elle continuait l'inspection sous tous les angles, s'approchant même pour la renifler avant de pouffer de rire. Elle n'avait pas d'odeur particulière, juste l'odeur qui flottait un peu partout dans cette ville cachée.

« Où alors…Non. Ou peut-être que si. Es-tu…Une simple élève ? Que viens-tu faire ici ?»

Nouvel éclat de rire d'Aho-chan. Son objet d'étude était indécis et elle semblait elle aussi curieuse. Elle était contente d'avoir à faire à quelqu'un qui ne grognait pas pour une fois, quelqu'un qui ne la fâchait pas. En même temps elle devait avoir à peu près son âge, mais à la différence de ses copines, elle ne se moquait pas et elle lui parlait autrement que pour discuter d'un karaoké ou de gâteaux.

« J'chui une Genin et même que j'sais faire du Kabuton ! Kaboom ! »

Mettant ses mots en pratique, la jeune femme aux yeux marron brandit son poing droit vers le vide, s'étant placée de profil par rapport à la calme lectrice. À l'instant où son coup arrivait à sa portée maximale, une détonation se fit entendre, suivie d'une petite explosion, de la taille d'un ballon.

« Blam ! Hihihihi ! T'as vu, j'vais être trop forte plus tard ! Maman elle dit qu'on sera les plus fortes de tout le monde toute les deux ! Mais pour ça faut que je m'habitue à m'entraîner sans elle, c'est pour ça que je suis toute seule aujourd'hui ! Mais en fait j'm'ennuie. Tu veux bien jouer ou t'entraîner avec moi ? Allez s'te plait Azika ! »

Miho faisait désormais une moue mignonne pour attirer la bienveillance de cette potentielle partenaire, commençant à ne plus avoir d'idées pour se distraire en restant seule.


Inspiration d'une présentation de Lantana, FF Jugment Day



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entraînement sans Parent [Ft. Higurashi Akiza]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Entraînement sans Parent [Ft. Higurashi Akiza]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Académie ninja-