AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FB]Pour un voeu écarlate | PV Mansuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chûnin de Suna
Higurashi Akiza
avatar
Messages : 68
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Chakra:
400/400  (400/400)
MessageSujet: [FB]Pour un voeu écarlate | PV Mansuki   Ven 12 Mai - 17:51
« Le monde implore Dieu, implore ces entités intangibles qui font pourtant douter du bien et du mal par leur existence même. Le monde ne sait pas véritablement ce qu’il faut croire, alors il s’invente une vérité limitative, un accord entre destruction et innovation. C’est là le don de la réflexion pour ceux qui s’y ressourcent de plus belle, priant ça et là dans les temples qui régissent chacun des pays. Ce n’est pas véritablement ce que tu m’as conté Akiza, mais si un jour tu en as l’occasion…Peut-être seras-tu faire la distinction entre une croyance et…Ce que tu as connu. »

Au gré de ses pas dans une partie moins aride du Pays du Vent, c’est la voix de son oncle qui résonnait.

Voilà plusieurs jours qu’une marche s’était imposée durant sa mission, et la jeune femme se sentait déjà prise dans la routine de ce souffle de course. Pourtant, elle se tenait là, à la fois proche et éloignée d’un temple, cueillant entre ses doigts ces rares plantes qui faisaient le bonheur des ninjas médecins. Ou empoisonneurs. Datura, Gympie gympie…Par expérience et non sans prendre garde de leur piquant et de leurs venins, elle les connaissait, et les répertoriait derechef au creux de ses mémoires.

Petit à petit, le sac devenait assurément bien rempli. Fermer les yeux faisait presque résonner tout près d'elle les douces litanies des prêtres.

Et puis, le crépuscule sonnait à l’horloge des réflexions.

Coite, la jeune femme n'aurait su véritablement réagir de la meilleure des façons : plus la bleutée l'observait au loin, plus le Temple imposait en son cœur une pointe de fascination. Alors ses pas l'avaient vu s'arrêter non loin de là, dans un désert pourtant cerné par un paysage bien plus accueillant que cette triste immensité sans nulle finalité. Quelque part, la tentation d'aller prier était bien forte, comme ancrée dans ces croyances. Pourtant, elle sait de son oncle que cela n’avait rien à voir avec le Bâtisseur, obscure icône de son village qui, de par sa propre arrivée, l’avait vu passer d’exemple à contre-exemple.

Les rêveries n’étaient pourtant pas de mise, car déjà, la kunoichi avait le sentiment de ne pas être seule, un instinct durement développé du temps dans les prémices de sa vie.

« Qui est là ? »
Les sens en alerte, elle s’était relevée plutôt soudainement, jusqu’à ce qu’une pointe de douleur ne l’oblige à pousser sa première exclamation. « Aïe ! »

L’un de ses doigts venait de s’attarder contre l’un des piquants d’une plante dans son sac, laquelle trouva pourtant pour réponse une bien simple procédure obligatoire : un antidote injecté à contrecœur. Bêtement selon elle, mais le reste de ces recherches n’était qu’un simple bonus désormais.

« Approche donc, je ne mords pas. Enfin, je crois...A défaut d’être maladroite aujourd’hui. »


Un léger rire cristallin s’échappa de ces lèvres. Le doute ne lui traversait pas l’esprit pour l’heure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: [FB]Pour un voeu écarlate | PV Mansuki   Sam 20 Mai - 15:47
Voyager, découvrir, grandir. Tels était devenu le besoin grandissant de Raitori ces derniers temps. 5 années. Le temps qui avait passé depuis les expériences de Kumo. Et même si son corps avait l'apparence d'un jeune homme de 19 ans, au fond de lui Raitori se sentait encore comme un enfant découvrant l'immensité de ce monde trop longtemps caché.

Aujourd'hui, le pays du vent venait de recevoir un nouveau visiteur. Vêtu de noir, les yeux profondément rouge, une sinistre visite au temple du vent à n'en pas douter. Face à ce temple fait de silence et d'isolement, où seul l'horloge sonnant la fin d'une journée pouvait s'entendre à des kilomètres. Il se tenait là allongé délicatement sur une branche d'un arbre âgé.

Son regard se leva vers le soleil couchant, dont les derniers rayons caressaient le contour du temple. Un silence s’installa.

Long, puissant, définitif. Sans un souffle de vie, un univers cessa de tourner. Le soleil lui-même sembla se pétrifier sous la douleur de l’acceptation. La lune à son opposé cessa de monter, embrasant les lueurs d’un aurore des souvenirs et sans comprendre ce que la lutte signifiait se figea d’un même mouvement. Le vent disparu comme isolé, et le chant des oiseaux devint silence.

Et alors que les souvenirs de cette existence à Kumo était sur le point de jaillir, ciblant le temple d'une invisible menace, une voix résonna au fond de Raitori

« Qui est là ? »
« Aïe ! »


La curiosité explosa dans l'esprit de Raitori. Penchant son regard par dessus l'arbre, il découvrit une fille de son âge en train de s'injecter en urgence une sorte de produit. Les herbes sortant de son sac semblaient responsable de cet exclamation et à n'en pas douter, le genre de plantes à vous amocher assez salement.

Les cheveux bleus coupés court, et un sourire innocent sur les lèvres. La première réaction de Raitori se rapprochera plus d'une forme de dégoût pour ce type de sentiment. Mais le côté maladroite et la petite phrase qui suivit lui tira un léger sourire.

« Approche donc, je ne mords pas. Enfin, je crois...A défaut d’être maladroite aujourd’hui. »

Sautant de la branche, et déterminé à savoir qui était cette belle inconnue, Raitori se laissa tomber de la branche.

«Je suis Raito..» la phrase ne se termina jamais. Le regard fixé sur l'inconnue du jour, Raitori loupa la branche de la plus terrible des manières et s'écrasa au sol tête la première.

«Aïe»

Aucune classe, juste un ratage complet et la douleur inondant son afflux nerveux. Se redressant maladroitement, Raitori ne savait plus où se mettre après cet entrée en matière désastreuse. Les yeux rouges se plantèrent dans ceux de notre chère inconnue.

«Tu viens faire quoi ici ?» Clairement, aucun tact. Déjà que socialement parlant, notre jeune ninja s'approchait de zéro mais avec cette belle chute honteuse, sa réaction paraissait clairement violente.
Revenir en haut Aller en bas
Chûnin de Suna
Higurashi Akiza
avatar
Messages : 68
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
400/400  (400/400)
Chakra:
400/400  (400/400)
MessageSujet: Re: [FB]Pour un voeu écarlate | PV Mansuki   Dim 4 Juin - 4:45
Les yeux de la jeune femme furetèrent les alentours, éprise de cette drôle d'impression qui la voyait déjà relever la tête, puis contempler. Contempler sans lâcher ces feuilles de guérison ou de poison: peu importait l'utilité. C'était là la nature même de cette cueillette.

D'une clarté limpide, la seule étrangeté résidait simplement en cette végétation qui bruisserait déjà par le mouvement de quelqu'un, ou de quelque chose. Léger hoquet, pour la Bleue qui sursautait déjà! sa tête continuait de dodeliner de cette manière un peu pensive, avant de percevoir quelques détails et précisions d'un corps aux contours de plus en plus définis: il sautait d'une branche, d'un arbre, d'une cachette.

Akiza n'avait pourtant pas sursauté, malgré ses sens en alerte qui ne l'avait jamais quitté. Là se dressait devant elle un homme qu'elle n'avait jamais perçu de sa vie. Peau d'albâtre et cheveux blanc comme neige, l'allure du jeune homme forgeait déjà là l'apparat d'un étranger qui parvenait toutefois à faire marier le jaune du désert à sa propre personne. Pour preuve, Akiza ne l'avait pas reconnu en tant que villageois ou habitant du désert. Aussi nombreux furent-ils.

Et il tomba, alors qu'il venait de se présenter. Vaguement maladroit, également. Empressée, notant cela dans son esprit, la Musume s'approcha du quelques pas de son nouveau vis-à-vis qui venait de chuter à même sur sa nuque.

"Oh! Ca va aller?", s'était-elle exprimée, honnête dans cet aspect soucieux. D'un pas en avant, la fille Higurashi s'était approchée de lui pour vérifier si tout allait bien. Le stricte nécessaire, la stricte normalité. Ou banalité. Pour une fois. Un autre type maladresse, dans le fond.

Et tout allait bien. Alors un simple rire cristallin peinait à distiller ce silence devenu écho. Devenu gêne également, par la froideur de la réplique de l'albinos et le rouge de ces orbes qu'elle venait tout juste de remarquer. Frissonnante, puis tétanisée l'espace d'une seconde, Akiza considérait la situation autrement. Le ton n'était pas une inconnue, bien loin de là: la froideur claquante d'un langage qui venait droit au but et le qui-vive de cet Etranger n'était pas sans lui rappeler un effet miroir. Brièvement, alors.

Les gestes du jeune homme peinaient à trahir cette méfiance qui la visait, cela, la kunoichi sensorielle le comprenait bien. Toutefois, Akiza ne recula pas, préférant se montrer calme et quelque peu normal plutôt que de paniquer, vague réminiscence d'un enseignement trop lointain désormais.

"Je suis...Eh bien, je suis venue ici pour divers motifs..." D'une main, elle leva lentement quelques plantes qu'elle venait tout juste de cueillir fraîchement, non sans camoufler ce sac en tissu, légèrement bombé par son contenu. Preuve irréfutable de cette mission non officielle - et peu importante- qu'elle exécutait de plein gré. "Ca principalement, les feuilles sont rares dans le désert, mais certaines plantes parviennent à survivre malgré le climat et la rigueur de ces lieux...Fait étrange, non?"

Survivre...son sourire léger ne le montrait pas, mais l'ancienne sauvageonne y songeait et continuerait probablement d'y songer fortement, et ce pendant un long moment. Son foyer n'avait pas toujours été aussi défini que celui dans lequel elle habitait désormais, et même aujourd'hui, le vivre sans oublier n'était pas une grande solution.

Un clignement de cils, un instant à demeurer à côté du mauvais chuteur, mi-inquiète mi-rassuré, et la Akiza avait brièvement considéré son omission. D'une main sur le front, son agacement n'eut pas tardé à la voir décliné les formalités adéquates.

"Ah, mon Dieu, désolée, j'en perds mes manières." Un signe de main saluait de quelques mètres Raito de quelques mètres. "Je m'appelle Akiza. Il ne me semble pas t'avoir vu près du temple auparavant...Hm, ah, je sais! T'en es disciple, peut-être?"

L'idée lui plaisait, dans le fond. Même si elle en doutait fortement, qui ne tentait rien n'avait rien. Et puis, cela lui permettait de tuer ce silence qui s'imposait de seconde en seconde, la priant de se révéler toujours un peu plus et de laisser une certaine distance entre elle et ce Raito.

Quelque chose lui disait qu'il en avait peut-être un peu besoin.

"Mmm...T'as fait une mauvaise chute, par ailleurs. Je pense que tu devras peut-être essayer de voir si tout va bien avant de reprendre ton chemin. Quelqu'il soit. Ici comme ailleurs..."

Hm, je cherche quelque chose oui, au loin. mais je ne suis pas sûre d'y trouver mes réponses.

Difficile de se connaître soi-même. Contemplant les réactions de l'Albinos, elle ne savait pas véritablement si celui-ci était un allié de Suna. Ou une personne neutre. La théorie se tenait également.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FB]Pour un voeu écarlate | PV Mansuki   
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]Pour un voeu écarlate | PV Mansuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [mi/fin août 550] Pour une eau écarlate [solo]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Temple du Vent-