AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Jeu 4 Mai - 14:48
Cela faisait quelques temps que le Kumojin ne recevait plus de courriers, tracts publicitaires non inclus bien évidemment. Or aujourd'hui était un jour assez différent puisqu'une lettre était au dessus de la pile. L’enveloppe avait l'air simple, sans fioritures ni autres choses suspectes. L'Azur prit soin de fermer la porte derrière lui après être rentré à son domicile, se laissa tomber sur son lit et brandit la lettre en l'air. Qui pouvait bien lui écrire, et surtout pour quelle raison ? Il avait toujours payé son loyer en temps et en heure, s'entendait assez bien avec le voisinage malgré le peu de temps qu'il passait chez lui. Alors pourquoi maintenant ? Le Naoshi se décida à ouvrir le bout de papier et en extirpa la note lui étant adressée.
D'après ce que la lettre disait, le jônin était convoqué à la résidence d'une personne plutôt bien connue à Kumo, à savoir Son Reihou. Il va de soi que Sato ne connaissait sans plus l'histoire du pays des nuages, juste ce qu'il y avait dans les livres d'Histoire de l'Académie, mais il ne pouvait pas refuser une telle proposition. Peut-être était-ce en rapport avec le message du Raikage demandant la participation de quelques hommes très prochainement, il ne manquait plus que de savoir pourquoi Sato et pas un autre ? Est-ce que le Son faisait cela avec tout les volontaires pour voir leurs capacités, ou bien s'agissait-il tout simplement d'une autre requête ? Une seule façon de le savoir, s'y rendre.

Attrapant quelques affaires, Sato sortit assez promptement de chez lui et fonça vers les quartiers privés. La lettre avait dit l'endroit mais pas l'adresse exacte, il allait falloir trouver par soi même. D'autant plus que l'heure indiquée pour l'entrevue était assez précise, et y arriver en à peine cinq minutes quand on ne connait pas du tout l'endroit se révèle être une sorte de mission impossible. Fort heureusement, il n'y avait pas de bombe à désamorcer ou de personnes à sauver, mais le jônin avait une petite appréhension. Et décevoir une personne assez importante à Kumo ou ailleurs lorsqu'on était un soldat était très mal vu, allant jusqu'à la mort dans de très rares occasions.
Une fois arrivé dans le quartier, l'Azur commença à chercher le domicile en observant autour de lui dans l'espoir de trouver un signe positif. Une résidence avec les portes ouvertes et un monsieur qui patientait les bras croisés, une autre maison où le propriétaire se battait avec son fils mais le portail fermé,... Ok, ça devait être la maison avec le mec devant qui attendait. S'approchant à tâtons, le borgne se frotta les cheveux et tendit sa main vers l'intéressé.

Monsieur... Reihou ? Navré de l'attente, je me suis comme qui dirait perdu en chemin haha ! Vous vouliez me voir, d'après la lettre que vous m'avez fait parvenir ça avait l'air important voire même urgent...

Il se tenait là, tout maigrichon et le teint pâle devant une montagne de muscles dont l'air ne semblait pas commode aux premiers abords. Une présence assez intimidante, qui faisait réfléchir à deux fois n'importe qui dans le monde des shinobis. Du moins, avec la pauvre expérience qu'avait Sato avec le monde extérieur à Kumo. Il y avait probablement pire ailleurs, mais en l'instant non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 585
XP Mensuel : 0
Localisation : Orléans

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Ven 5 Mai - 0:19


Ces bons à rien de gamins



L'heure du départ n'allait pas tarder à sonner. Et, alors queReihou s'apprêtait à quitter Kumo pour un certain temps, certains shinobi triés sur le volet devaient suivre le Raikage pour une périlleuse mission à en territoire étranger. C'était une affaire délicate, quelque chose à voir avec une révolte d'après ce que Reihou savait. Mais il devait bien admettre que, sur ce dossier, il était plutôt largué. Il n'avait pas eu l'occasion d'être entretenu là-dessus car il avait déjà prévenu qu'il avait d'importantes affaires à régler. Et malgré ses défauts, son ancien élève le respectait assez pourle laisser faire, fort heureusement. Néanmoins, notre héros avait pris la peine d'inspecter la liste des shinobi envoyé avec le chef de la Foudre et pu noter la présence d'un parfait inconnu à ses yeux : un certain Naoshi Sato. S'il avait pleinement conscience qu'il n'avait pas de temps à perdre, le guerrier n'avait nullement l'intention de laisser partir son chef sans une escorde digne de ce nom. Il fit donc parvenir une missive au jeune Jônin, l'invitant à venir le rejoindre chez lui dès que possible.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, "dès que possible," pour Reihou, ça veut dire que vous êtes déjà plus ou moins en retard. Et s'il y a bien une chose qu'il n'aime pas ce gaillard là, c'est bien d'être en retard. Et encore moins attendre, cela va de soi. A peine la missive partie, il prépara ses affaires pour son départ. Cela ne lui pris que quelques minutes mais il avait dans l'idée que ce serait suffisant pour que le jeune frappe à sa porte, mais apparemment non. Impatient, il fini par sortir devant chez lui, pour voir s'il ne trainait pas ici ou là. Embarassé, le shinobi se rappela qu'il avait malencontreusement oublié d'indiquer l'adresse exact. C'était bête, mais tant pis. Finalement il resta là, scrutant les passants, se demandant le quel était son homme. Finalement, après quelques minutes, un frêle gamin s'approcha de lui. Alors, c'était lui ? Il avait peut-être fait vite, mais en même temps... Avec aussi peu de chair à transporter, ça n'avait rien d'étonnant. Notre héros pris tout de même le temps de l'observer de la tête au pied, mais décidemment, il avait du mal. APrès quelques secondes, il prit à son tour la parole :


❝ Alors c'est toi, Naoshi Sato ? Hmm... T'es sûr que tu manges bien gamin ? Ou alors c'est que t'es malade ? Je te préviens si t'as la colique, moi je pars bientôt et il ne me reste pas beaucoup de papier. Je préférerai qu'il m'en reste à mon retour, on est jamais trop prudent avec ses intestins, tu peux me croire. ❞


Finalement, il se retourna et ouvrit la porte de chez lui avant d'inviter le gamin à entrer d'un geste de la main. Il traversa la demeure pour se diriger vers l'arrière de celle-ci, sur son lieu d'entrainement. Une fois que les deux furent dans la petite cours intérieur qui servait de terrain d'entrainement, Reihou ôta son long manteau en le posant sur le côté, avant de s'emparer d'un Kunai. D'un simple geste, il se coupa légèrement la main et posa cette dernière au sol, prononçant simplement les mots de "Kuchiyose no Jutsu" serainement. Dans un nuage de fumée, deux petits singes firent leur apparition. Pliant les bras, le guerrier s'adressa à son invité avec un charisme défiant toute concurrence :


❝ Si tu dois partir avec le Raikage, il est de mon devoir de m'assurer que tu es en mesure de le protéger comme il le faut. J'ai vu dans ton dossier que tu étais plutôt bon en Ninjutsu, alors voyons ça. Ces deux petits singes que tu vois là sont expert en la matière, alors montre moi de quoi tu es... ❞



❝ QUI EST-CE QUE TU TRAITES DE PETITS SINGES ?! ❞





❝ ON EST PAS PETITS, ON EST DE TAILLE INVERSEMENT PROPORTIONNELLE A TON INTELLIGENCE !  ❞


Dans un bond de colère, les deux singes sautèrent au niveau de la tête de Reihou, lui infligeant chacun un violent coup de bâton à l'arrière du crâne à l'aide de leur bâton. A l'impact, une bourrasque jaillit du premier, tandis que le second produit une explosion plutôt violente. Notre héros fut propulsé à l'autre bout de la cours à toute vitesse, s'écrasant contre le mur. Après un instant, il se releva en se grattant l'arrière du crâne à l'endroit de l'impact. Il reprit la parole en s'adressant à Naoshi une nouvelle fois :


❝ Alala, ça fait mal. Comme tu le vois, il ne faut pas se fier aux apparences avec ces deux-là. Crois-moi, si tu les sous-estimes, tu passeras les deux prochaines semaines sur un lit d'hôpital. ❞


Citation :
Profil de Qitian Dasheng

Santé : 100/100
Chakra : 125/125
Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 

Citation :
Profil de Son Zhang Lao

Santé : 100/100
Chakra : 125/125
Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Ven 5 Mai - 23:59
Maintenant qu'il était arrivé à destination, Sato se faisait réprimander sur comment il gérait sa nutrition. Il est vrai qu'en comparaison avec Reihou, l'Azur faisait bien pâle figure. C'est comme comparer une assiette de pâtes que tu fais quand t'es tout seul et un plat assez conséquent venant d'un restaurant étoilé, à savoir hors concours. Un petit rire gêné, le Naoshi ne savait plus trop où se mettre après la remarque de son compère. A vrai dire, il aurait pu répondre du tac-au-tac mais il aurait fini à l'hôpital avec tout ses os brisés en milles morceaux. Une des conclusions vraiment extrême possible uniquement si Reihou était très susceptible, bien entendu. Au final, Sato acquiesça doucement la tête et suivit son supérieur dans une visite brève de sa résidence pour se retrouver dans la cour extérieure du bâtiment. Il allait surement y avoir quelques échanges de paroles, mais pas seulement à en croire la sérénité de l'hôte.
Son manteau enlevé, il revint vers le jônin en se coupant à l'aide d'un kunai sur le chemin : cela ressemblait fort au procédé d'invocation. Sato n'avait jamais approfondi ses recherches dessus puisqu'il préférait se perfectionner dans d'autres domaines avant de se lancer sur autre chose, et l'apparition des deux singes dans un nuage de fumée le surprit un peu. A vrai dire, il n'avait jamais assisté à une invocation double. La seule fois qu'il avait vu une invocation, c'était une image dans un livre sur l'Histoire de Kumo à l'Académie. Bizarre qu'il s'en souvienne, ça faisait longtemps qu'il avait été diplômé et quitté le système scolaire pourtant...

Une fois l'évaporation totale de la fumée d'invocation, Reihou dévoila ses intentions. Il s'agissait très clairement d'un test d'aptitudes concernant l'appel du Raikage. Sans doute les autres appelés eurent ils le même test, ou peut être pas. Il allait falloir répondre correctement à ce que l'examinateur du jour demandait. Ça rappela à l'Azur toute la phase de tournoi lors de l'examen genin puis chuunin, tout ces combats contre les autres... L'examinateur aussi avait fini par se faire insulter et taper gentiment par son invocation ces fois-ci, ce qui amusa le Kumojin.

Oh, je n'oserais pas sous estimer ces petits sacripants. Comme on dit, petit mais costaud, nan ?

Répliqua t-il en se mettant en position défensive. Laisser l'adversaire prendre l'initiative s'avérait dangereux dans le sens où il s'agissait là d'invocations, et possédaient très logiquement des techniques complémentaires. Reihou ne semblait pas vouloir prendre part au combat, du moins pour l'instant. Cela pouvait être une mauvaise interprétation, mais c'était pour cela que le Naoshi préférait rester en retrait. Toutefois, il allait bien falloir se montrer sous un visage plus offensif à un moment.

J'espère que vous êtes aussi doués en combat qu'en paroles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
avatar
Messages : 160
XP Mensuel : 311
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Ven 5 Mai - 23:59
Le membre 'Naoshi Sato' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pièce' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kaerinosensou.forumactif.com
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Sam 6 Mai - 15:09
Maintenant que les avis étaient échangés, il fallait passer à l'action. Ne pas foncer dans le tas et dévoiler tout son arsenal de techniques car cela n'était pas le genre de Sato. Non, il était plus de ceux qui sont dans l'improvisation au fur et à mesure du combat. Ses ennemis étaient tous présents, deux singes et sans doute Reihou pour plus tard. D'abord s'occuper des singes tout en gardant en tête que le Son n'allait pas rester les bras croisés éternellement. Faire le tri des informations allait déterminer la suite des évènements. Prendre en compte également le fait qu'ils disposaient d'une affinité élémentaire minimum. L'un semblait avoir l'affinité du vent quant à l'autre le katon ou peut être un kekkai Genkai qui ne se trouvait pas à Kumo.
Sato partit du principe qu'il avait affaire à du Katon et du Fuuton, ce qui allait l'aider dans les prochaines secondes voire minutes s'il désirait faire preuve de plus de minutie.

Bon, et bien j'y vais.

Aussitôt sa phrase terminée, l'Azur cracha un nuage de fumée qui forma un mince brouillard sombre en direction des deux primates. Une fois cela fait, le Kumojin se dirigea vers l'un des singes qu'il choisit par pur hasard et lui décocha un coup de poing suivi d'un coup de tête, puis sans attendre si cela avait fonctionné, Sato fit en sorte de croiser son regard afin de le plonger dans un torrent de flammes.
Il avait choisi le brouillard empoisonné car c'était un moyen de diversion pour que les deux primates soient focalisés uniquement sur lui l'espace d'un instant. L'enchainement résidait sur la vitesse d’exécution du jônin, pas parfaite et cela comprenait également le risque de se voir contrer facilement si l'un des coups était évité ou paré. Là intervenait le poison, utile pour distraire un millième de seconde la parade ennemie.  Le singe jaune avait été laissé libre pour cette fois vis à vis des coups échangés, mais ce n'était que partie remise. Le combat ne faisait que commencer, et déjà Sato se laissait emporter. Une mauvaise habitude qu'il avait gardé depuis son plus jeune âge, comme bien d'autres. Mais encore une fois, cette passe d'armes était nécessaire pour faire bonne impression. Après tout, il allait représenter le Raikage et Kumo hors de ses terres.
Si sa prise d'initiative se voyait couronnée de succès, ce serait un premier pas vers la victoire. Mais tout était encore possible vu l'adversaire en face...


Citation :
Profil de Naoshi Sato
   
   Santé : 520/520
   Chakra : 520-45-40= 435/520
   Inventaire:
   
Spoiler:
 
   
   Affinités/Spé:
   PA(s) utilisé(s) : 4 (Kokkun no Jutsu) + 2 (coup simple x2) + 4 (Magen • Jigoku Gouka no Jutsu)= 10/10
   Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 

   Arme(s) utilisée(s) :
   Dégâts et effets envoyés : 5 pour les 2 singes (Kokkun no Jutsu) + 10 pour Dasheng (2 coups simples) + perte de 5PA pour Dasheng (Magen • Jigoku Gouka no Jutsu)
   Autres effets : 5 dégâts poison pendant 3 tours (si non esquivé/contré)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 585
XP Mensuel : 0
Localisation : Orléans

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Jeu 11 Mai - 20:02


Ces bons à rien de gamins



Alors qu'il se relevait tout juste du violent coup que venait de lui infliger ses petits singes favoris, le vieux Reihou alla s'assoir sur le bord de la cour intérieure. Il était impatient de voir ce que ce petit combat allait bien pouvoir donner. Sans se faire prier, le jeune Naoshi ne tarda pas à passer à l'attaque en s'en prenant aux deux adorables créatures à l'aide de Ninjutsu et de Genjutsu. Les deux techniques étaient efficaces et son assaut réalisé proprement. Le Genjutsu avait fonctionné, plongeant Quitiang dans une ilusion juste après qu'il stop les deux coups simples de son adversaire. Alors qu'il était désarçonné par cette illusion, son accolyte Lao fit un bon entre les deux combattants pour utiliser à son tour une technique : du Ninjutsu Fuuton ! Ainsi, il souffla des lames de vent extrêmement tranchantes dans le but de blesser son ennemi et de restreintre ses mouvements. C'était un jutsu de puissance modérée mais, utilisé aussi soudainement, il était parfait pour juger de la capacité de réaction du Jônin.

Si le premier assaut du  Jônin Kumojin était de qualité, il lui faudrait taper bien plus fort que cela pour venir à bout des deux petits singes guerriers de Reihou. Car si les petits ne payaient pas de mine, ils étaient particulièrement fourbes et agiles quand il s'agissait de combattre. Notre héros le savait tellement bien qu'il avait lui-même dû les affronter à plusieurs reprises. Et s'il y avait bien une chose qu'il avait retenu, c'était qu'ensemble, ils étaient capables de réaliser d'extrêmements puissants enchainements. Pour lui, qui ne pratiquait que très peu le Ninjutsu, et pas du tout le type élémentaire, ils étaient de redoutables adversaires. Mais puisque  Sato était, d'après son dossier, un fin connaisseur de ce type de combat, il devait être en mesure de s'en sortir... En tout cas, a priori. La suite des actions allait sans doute en dire long sur ce qu'il en était réellement. Mais, impatient d'en découvrir plus, le guerrier aguerri s'adressa au jeune pour le motiver davantage :


❝ Allez, du nerf gamin ! Je suis sûr que tu peux faire mieux que ça ! ❞




Citation :
Profil de Qitian Dasheng

Santé : 100 - 10 = 90/100
Chakra : 125/125
Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 

Citation :
Profil de Son Zhang Lao

Santé : 100 - 5 = 95/100
Chakra : 125 - 50 = 75/125
Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 
PA utilisés : 1 (contre coup simple) + 5 (perte PA) + 4 (justu rang C) = 10/10
Arme(s) utilisée(s) :
Dégâts et effets envoyés : 40 dégâts et perte de 2 PA
Autres effets :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Ven 12 Mai - 12:08
L'enchainement orchestré par Sato avait porté ses fruits. Et une idée sur la stratégie à mettre en place avait germé dans sa tête. L'un des deux primates ayant été prit dans l'illusion n'avait pas pu répliquer, c'est le deuxième qui prit les devants en utilisant une technique qui n'était pas étrangère au Naoshi. Si la forme en soi ne lui disait rien, l'affinité élémentaire lui était parfaitement connue. Du Fuuton. Un compagnon donc, mettant ainsi le singe dans le même panier que le Jonin. Il allait falloir à tout prix s'occuper de lui en premier, tout en gardant l'autre à l’œil.
Perdant son temps à réfléchir, Sato se fit punir en recevant de plein fouet les lames de vent. L'air relâché de cette façon montrait une fois de plus à Sato la dangerosité du Fuuton s'il était manié avec une once de dextérité. Ses habits étaient déchirés à quelques endroits, sans parler de sa coiffure qui lui donnait un air plus décontracté. Tout ça pour une banale négligence, à force de trop s'extasier sur les affinités de ses adversaires, il avait fini par en payer le prix. L'addition n'était pas très élevée, mais cela lui faisait une belle piqûre de rappel.

Je peux mieux faire, hein ?

L'Azur avait esquissé un sourire en prononçant ces mots. Ces mots ne lui étaient pas inconnus puisque tout ses professeurs lui avaient fait la remarque. Effectuant quelques signes à l'aide de ses mains et prenant une grande inspiration, le Kumojin fit apparaître une tornade de couleur rose en direction de son compatriote d'air. Celle ci laissa échapper quelques pétales, dévoilant sa composition et la raison de son coloris. Une plutôt belle réponse aux lames d'air reçues de plein fouet, d'autant plus que Sato ne comptait pas en rester là. La menace de l'autre singe planait toujours autant, il fallait l'empêcher d'agir à tout prix tant que son pote était encore là. Et comme Sato ne savait pas quel genre de ninjutsu pratiquait ce dernier, prudence était mère de sûreté. Tournant la tête une fois la tornade relâchée, son regard se dirigea vers celui qui n'avait pas encore agi.

Hey, le macaque ! Tu veux une banane ?

Sato avait prit en compte le fait que les deux invocations de Reihou étaient quelque peu susceptible. Et il savait exactement quoi faire pour l'empêcher de nuire, du moins pour l'action en cours. Profitant d'un mince instant où son adversaire allait le regarder, le Naoshi usa d'un autre genjutsu pour s'en occuper. Lui montrer que son pote ou frère ou qu'importe son lien de parenté en mauvaise posture pouvait lui faire perdre ses moyens. Une illusion assez basique, mais qui avait toujours son petit effet lorsqu'on s'y attend pas.



Citation :
Profil de Naoshi Sato
   
   Santé : 520- 40 = 480/520
   Chakra : 475-65-30=380/520
   Inventaire:
   
Spoiler:
 
   
   Affinités/Spé:
   PA(s) utilisé(s) : 5PA (Hana Chirimaï) + 3PA (Magen • Narakumi no Jutsu) + perte de 2PA (Shinkuu Gyoku) = 8/8 PA
   Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 
   Arme(s) utilisée(s) :
   Dégâts et effets envoyés 45 dégâts et perte de 3PA pour Lao + perte de phase offensive pour Dasheng
   Autres effets : Kokkun no Jutsu - 5 dégâts poison pendant 2 tours encore ( A prendre en compte si toujours actif car les techniques Fuuton peuvent avoir fait disparaitre la technique ?) + Perte phase offensive si non contrée pour Dasheng.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 585
XP Mensuel : 0
Localisation : Orléans

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Mar 16 Mai - 19:03


Ces bons à rien de gamins



Reihou restait en retrait, observant le combat avec attention. Sato parvenait à agir rapidement et intelligement à la situation. Ayant noté les avantages et les faiblesses des deux camarades de notre héros, il se débrouillait pour toujours en paralyser un et s'occuper de l'autre pendant ce laps de temps, ce qui était plutôt astucieux. Ainsi, il semblait plutôt occupé à immobiliser Dasheng dans un premier temps, tandis que le second était la cible de ses dégâts. Il riposta au Fuuton par un autre Fuuton d'une puissance sensiblement équivalente. Jusque là, il était plutôt convaincant et dominait bien cet affrontement. Mais il était clair que les deux petits macaques n'allaient pas en rester là, c'était mal les connaître.

Après avoir lançé sa tornade de vent, Sato s'occupa de Dasheng avec un autre Genjutsu. Seulement, durant ce laps de temps, le premier revint à la charge, déterminé à attaquer une nouvelle fois. Se ruant vers le Jônin, il utilisa son bâton pour lui infliger un coup de taille en plein visage. Cela fait, il effectua un petit bond et enchaîna par un coup vertical sur son adversaire Kumojin. Par la suite, le petit Lao sauta en arrière, en effectuant de nombreux signe avec ses petits mains. De son côté, Reihou esquissa un sourire : voir ces petits doigts à peine plus grands que ceux d'un enfant se tortiller dans tous les sens l'avait toujours amusé. Mais surtout, il savait que son accolyte préparait l'une de ses plus puissantes techniques ! Après un instant, il souffla une gigantesque balle de vent sous haute pression : c'était l'Atsugai ! Compte tenu du lieu dans lequel se déroulait cet affrontement, notre ami comptait sur Sato pour parer la technique, car il n'avait clairement pas envie de devoir reconstruire la moitié de son domicile.

Le combat n'allait pas tarder à toucher à sa fin. Reihou connaissait suffisamment bien ses invocations pour savoir qu'après avoir utilisé cette technique, Lao serait à bout de force et ne pourrait pas continuer le combat. Il ne restait donc à Sato qu'à parer cette technique et s'occuper de Dasheng pour en finir. Voyant son singe essouflé et à bout de force, notre héros commença à se diriger vers lui pour le récupérer. Il tendis le bras vers lui tout en se baissant et son animal grimpa dessus jusqu'à se positionner sur son épaule droite. Cela fait, ils s'écartèrent de la cour où se déroulait le combat. Le petit singe s'adressa alors à Reihou, d'un ton à la fois inquiet et, quelque part, un peu jaloux :


❝ Dis chef, tu crois qu'il va vraiment lui donner une banane ? Moi aussi j'veux une banane ! T'en as ? Hein, dis ? T'en as ? ❞




Citation :
Profil de Qitian Dasheng

Santé : 90 - 5 = 85/100
Chakra : 125/125
Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 

Citation :
Profil de Son Zhang Lao

Santé : 95 - 45 - 5 = 45/100
Chakra : 75 - 70 = 5/125
Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 
PA utilisés : 2 (coups simples) + 5 (jutsu rang B) + 3 (perte PA) = 10/10
Arme(s) utilisée(s) : Kazenyoibô
Dégâts et effets envoyés : 92 dégâts sur Naoshi Sato
Autres effets : Lao hors combat



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Mar 16 Mai - 21:37
La bataille faisait toujours rage, bien que l'un des deux primates n'avait toujours pas pu passer à l'action. Lao avait également fait un enchaînement de coups suivi d'un jutsu de vent, laissant Sato sous la surprise. Le premier coup le laissa pantois, quant au deuxième, ce fut un bon coup au moral. Le Jonin avait sous-estimé ses adversaires, et il le payait en se faisant refaire le portrait. Petit mais costaud ils étaient ces deux là, enfin Lao surtout. Le macaque fit un bond en arrière juste après avoir frappé Sato et commença à faire plusieurs signes : Une technique, probablement assez puissante vu l'état qu'avait le singe doré. Le poison était toujours présent et commençait à se faire sentir chez l'animal de faible constitution, cela devait être sa dernière offensive. Répliquer, voilà ce que le Naoshi devait faire avant que le singe n'ait fini d''exécuter les signes. Mais à quoi bon répliquer instantanément si l'on a aucune idée de ce que son adversaire va faire ?

Réfléchit Sato, réfléchit... Lao possède le fuuton, donc c'est forcément une technique assez forte. Non attends... Et si il avait une autre affinité ? Raaah que faire.....

La réponse le fit sortir de sa réflexion. Effectivement il s'agissait d'un Fuuton, et de taille assez conséquente il fallait dire. Que fallait il faire pour le Kumojin ? Esquiver pour mieux lui rentrer dedans par la suite s'avérait être le choix le plus logique, mais il y avait un autre problème : Le terrain ne lui appartenait pas, et c'était à la personne assise bien sagement dans un coin. Vu la carrure du bonhomme, Sato en conclut qu'il fallait minimiser l'attaque pour éviter d'avoir de la casse et surtout d'avoir à réparer tout ça. La balle d'air se rapprochait de plus en plus, ce qui força le jonin à contrer avec son propre corps puisqu'il n'était pas parvenu à se décider.
Il n'y aurait point de surprise donc, Sato fit du mieux qu'il put pour atténuer la technique adverse. Il allait forcément passer un sale quart d'heure à la fin du combat, alors autant se défoncer pendant l'affrontement pendant qu'il le pouvait encore. Plaçant son corps entre le jutsu de vent et ce qui se trouvait derrière lui, le Naoshi tenta de minimiser les pertes pour son hôte.

Navré Reihou, je n'ai pas pu tout contenir du jutsu de ton singe, me punis pas s'teuplait hein ! J'ai essayé mais faut dire que vu ma carrure, j'étais un peu comme une goutte d'eau dans un océan! Haha !

Sato avait ajouté à sa comparaison un petit rire forcé. Bien sûr qu'il se sentait mal, il était invité et tout se passait mal pour lui. Quel bougre ce Lao ! En parlant du singe doré, ilavait été évacué par Reihou. Il laissait donc son comparse face à l'Azur, revenant à un classique duel. Redoubler de prudence était obligatoire, et encore une fois revenait la question du "j'attaque ou j'le laisse venir". Sato avait réussi à le tenir éloigné de son poto, c'était à la fois une bonne et une mauvaise chose. Le bon côté était que Dasheng devait avoir le même niveau de chakra que Lao tandis que le mauvais côté s'avérait être son affinité et son plan de bataille. Quelques secondes après avoir réfléchi, le garçon se mit à exécuter quelques signes puis commença à sprinter vers le dernier opposant. A mi chemin, il cracha une assez grande quantité d'eau pour se rendre plus vite à portée et asséner un coup de pied venant du haut en direction du singe. Toujours dans son élan et sans attendre que son coup ait porté ou non, le Kumojin releva son autre jambe pour porter un coup ascendant. Le borgne venait dans un sens de montrer sa faiblesse défensive en encaissant le coup de plein fouet. Restait il encore de savoir si Reihou l'avait noté ou non. Dans un vrai combat, ca se paye cash. Sato savait parfaitement cela, et ce n'était pas parce qu'il s'agissait d'un entrainement que le jonin n'allait pas en baver.

Montre moi ce que t'as dans le ventre, maintenant que ton frangin est hors course !

Le combat n'était pas terminé après tout.


Citation :
Profil de Naoshi Sato
   
   Santé : 480-92= 388/520
   Chakra : 380-30= 350/520
   Inventaire:
   
Spoiler:
 
   
   Affinités/Spé:
   PA(s) utilisé(s) : 3PA (Gisei) + 4PA (Mizuame Nabara) + 2 PA (coup simple) = 10/10PA
   Jutsu(s) utilisé(s)/actif(s) :
Spoiler:
 
   Arme(s) utilisée(s) : /
   Dégâts et effets envoyés 10 (coup simple x2) + perte de 1 PA pour chaque action réalisée au prochain tour.
   Autres effets : Présence d'eau peu profonde (Mizuame Nabara) + 5 dégâts poison pendant 1 tour (Kokkun no Jutsu) + ton domaine est pas détruit Reihou !


Dernière édition par Naoshi Sato le Mar 16 Mai - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 585
XP Mensuel : 0
Localisation : Orléans

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Mer 17 Mai - 17:17


Ces bons à rien de gamins



La puissance de la technique dégagée par le petit singe était impressionnante. C'était là l'une de ses plus puissantes techniques et il l'avait effectué sans se poser de question notamment sur le lieu dans lequel  il se trouvait. Pour Reihou, cela n'avait rien d'étonnant. Il aimait ces petites créatures mais il savait pertinemment en les invoquant qu'elles n'hésiteraient pas à tout détruire sur leur passage. C'était ainsi, l'amour vache d'une certaine manière. Mais le petit Naoshi était décidé à ce que ça ne se passe pas comme cela et il encaissa la technique afin d'en limiter la propagation, quitte à se sacrifier. Avec son petit singe sur l'épaule, il observait cela avec un regard satisfait. Alors que Naoshi était décidé à continuer le combat malgré tout, notre héros effectua quelques signes afin de faire disparaître ses deux camarades dans un petit nuage de fumée. Il s'avança ensuite vers le combattant de Kumo et le prit dans ses bras, pleurant à chaudes larmes devant la beauté de ce sacrifice :


❝ Ooooh, viens là mon petit ! C'était beau ! Et qu'elle classe, ce sacrifice et ce regard de braise décidé à ne pas en rester là... Tu es un vrai shinobi de Kumo, y'a pas de doutes !  ❞


Le serrant dans ses bras, avec une force qui aurait put lui briser les os, il finit par le relâcher et lui fit signe de le suivre vers l'intérieur de la maison. Se dirigeant vers un imposant buffet, il en sortit une bouteille d'alcool ainsi que deux verres qu'il n'hésita pas à remplir abondamment. Tendant le premier à son invité, il se saisi du second et adressa un "A la tienne, camarade !" à Naoshi avant d'engloutir la totalité du contenu en quelques secondes, ne perdant pas de temps pour se resservir et reposer la bouteille, indiquant d'un geste de la main que le second pouvait se servir quand il le souhaitait. Après quelques secondes, l'apparentes félicité de son visage s'estompa peu à peu, devenant plus grave et solennel. Il prit à nouveau la parole sur un ton bien différent que le précédent :


❝ Eh bien, tu sembles être un shinobi tout à fait capable... Néanmoins, je te conseille d'être très prudent durant cette mission. Je ne sais pas exactement ce qu'il se trame là-bàs, ni-même ce que Faust-kun à prévu... Mais je connais suffisamment bien mon ancien élève pour savoir qu'il n'y va pas pour sauver le peuple de Kiri de l'oppression. ❞


L'air toujours aussi tendu, le robuste gaillard prit une nouvelle gorgée de boisson, avant de reprendre son discours :


❝ Le simple fait de m'avoir écarté de cette excursion me suffit à savoir qu'il a certainement une idée peu reluisante derrière la tête, alors méfies-toi gamin... Tu pourrais avoir à faire des choses peu reluisantes, même sur un champ de bataille. Alors évites de faire du zèle, tu auras bien d'autres occasions pour prouver ta valeur. ❞




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Mer 17 Mai - 22:05
L'utilisation de son corps pour protéger le domaine de Reihou contre l'ultime attaque de Lao avait réussi à faire un petit effet puisque l'hôte fit disparaître Dasheng avant même que Sato exécute son enchainement au corps au corps. C'est donc dans le vide que le Kumojin frappa, et glissa lourdement sur le sol trempé par sa technique. Un arrêt aussi brut lui avait fait perdre tout ses moyens en l'espace d'un instant, mais pourquoi avoir stoppé le combat ?
La réponse arriva assez vite en la personne de Reihou qui le prit dans ses bras, allant jusqu'à compresser le jonin d'assez petite taille vis à vis de la montagne de muscles qu'était le Son.

mmgehgf fgerge...

Des paroles inaudibles tant la pression exercée sur son maigre corps. Pourtant, le Naoshi demeura en vie car Reihou desserra son emprise et lui fit signe de le suivre dans sa demeure. Quelques secondes furent nécessaires pour l'Azur afin qu'il puisse retrouver ses esprits, avant qu'il ne se hâte de rejoindre son comparse. Une fois sur place, Sato prit le verre qu'on lui tendait, faisant attention de ne pas faire tomber le précieux liquide. La suite des évènements se fit plus simpliste, mais dans une atmosphère bien différente qu'à son arrivée chez le Son.
En effet, après les quelques compliments de son hôte envers le jonin, des éléments assez importants furent dévoilés. De la prudence était demandée pour l'excursion à venir, et même si Reihou connaissait bien le Raikage, il précisait bien que cela n'allait pas être une simple promenade de santé. Sato tint à préciser ce qu'il avait prévu de faire une fois là-bas, histoire d'être assez clair aux yeux de son supérieur.

J'irais à Kiri dans le but de représenter Kumo tout en servant le Raikage. Les choix, je les ferais là bas. - finit son verre avant de se resservir - Néanmoins, je pars avec un avantage sur les autres puisque je vais suivre votre conseil. Je suis encore jeune et assez influencable, mes choix font de moi ce que je suis et désire être.

Il avait dit ce qu'il avait à dire, le reste ne dépendait plus que de lui et de comment le voyage au pays de la pluie allait se dérouler. Finissant pour la troisième fois son verre, le Kumojin posa une dernière question au Son.

Même si vous et moi n'avons aucun point en commun mis à part notre allégeance à Kumo, n'y aurait il pas des choses dont vous pourriez me dire sur ma façon de combattre, afin que je puisse les améliorer pour le futur déplacement ?

Voyant qu'il n'avait pas l'air d'avoir été compris, le borgne reposa sa question en étant un peu plus clair...ou pas.

Comment aborderiez-vous un affrontement si vous étiez du voyage ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leader Muraseimon
Ôtsutsuki Miko
avatar
Messages : 585
XP Mensuel : 0
Localisation : Orléans

Feuille de personnage
Santé:
600/600  (600/600)
Chakra:
600/600  (600/600)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Jeu 18 Mai - 22:34


Ces bons à rien de gamins



Les deux hommes étaient assis autour d'une table, buvant sans réserve les boissons qui passaient par-là. Leur discussion était importante car la mission à Kiri était des plus particulières et il était impératif de ne commettre aucun impair une fois là-bas. Le monde shinobi n'avait plus connu la guerre depuis longtemps, seuls subsistaient quelques conflits mineurs souvent réglés de manières diplomatiques. Mais les menaces qui planaient depuis l'attaque du Kyuubi étaient bien réelles et la diplomatie avait depuis lors cédé la place aux intimidations et autres preuves de suprématies. Habilement, le jeune homme laissa s'échapper une petite flatterie qui ne manqua pas de faire sourire le vieux guerrier. Après une première grosse gorgée, il lui répondit en souriant :


❝ Suivre mon conseil ? Oh tu sais, je ne sais pas vraiment quoi penser de toute cette histoire... ❞




Après cela, notre héros observa simplement son interlocuteur. Même s'il ne le laissait pas réellement transparaître, les questions que posaient le jeune shinobi face à Reihou pouvaient suffire à comprendre qu'il était inquiet à propos de cette excursion. Etait-ce une simple preuve de respect ou une envie profonde, toujours était-il qu'il demanda à notre héros ce qu'il aurait fait à sa place, comment aborder les combats à venir et les champs de batailles. Notre héros mit un certain temps à répondre, sirotant lentement la fin de son verre tout en réfléchissant. Une fois qu'il eut terminé, il reprit la parole pour lui répondre :


❝ Je suis sûr que tu es tout à fait capable de gérer les combats que tu auras à mener. La technique, tu l'as, c'est indéniable. Sinon tu ne serai pas au rang qui est le tiens. ❞


Il se tût un instant, se servant un nouveau verre avant de reprendre la parole, sans laisser le temps à son interlocuteur de répondre :


❝ Le plus dangereux pour toi, c'est le contexte. Une guerre civile est, par définition, effroyable. C'est le pire de tous les conflits, car il peut amener un père à affronter son fils, ou voir deux frères se déchirer l'un l'autre. Je ne peux pas prévoir avec précision ce qu'il se passera, mais il te faudra être très prudent, c'est certain. Les combats directs seront, à coup sûr, le moindre de tes soucis là-bas. ❞


Reihou mit alors fin à son discours. Il bu une nouvelle fois son verre, réfléchissant à la situation. Il était clair pour lui que le gamin avait besoin d'être quelque peu rassuré. La situation qu'il allait devoir affronter était terrible et c'était donc on ne peut plus normal.  De son point de vue, il aurait été facile de simplement dire que tout allait bien se passer, mais il ne voulait pas envoyer un jeune homme prometteur comme Naoshi la fleur au fusil. Ainsi, même s'il lui fallut un certain temps pour reprendre la parole, notre gaillard finit par le faire pour tenter de donner une porte de sortie à son inquiétude :


❝ Contente toi de jouer ton rôle et n'essaye pas de trop en faire. Et si tu as besoin d'aide, tourne-toi vers Inazuma. C'est un bon gamin, il te protégera si besoin est. Si je devais confier ma vie à quelqu'un sur cette terre, ce serait à lui, alors n'hésites pas à en faire autant. ❞


Finissant son verre, Reihou se leva de la table pour se diriger vers une commode vers l'entrée de sa maison. Il en sortit un pack d'eau dont il prit plusieurs bouteilles. Il se saisit ensuite de son sac pour les y enfourner. L'instant d'après, l'homme resta planté là, faisant mine de compter sur ses doigts. En réalité, il refaisait la liste mentale de ses affaires, s'assurant de s'être occupé de tout avant son départ. D'après ce qu'il avait en tête, il était fin prêt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jônin de Kumo
Naoshi Sato
avatar
Messages : 114
XP Mensuel : 0

Feuille de personnage
Santé:
520/520  (520/520)
Chakra:
520/520  (520/520)
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   Ven 19 Mai - 0:09
C'était assez embarrassant. Même Reihou ne savait pas trop comment aborder la question concernant quelques conseils pour l'excursion à venir qu'avait demandé le jeune Kumojin. Après tout, cela ne l'étonnait pas plus que cela puisqu'il s'agissait là d'une question plutôt piège. Demander à un soldat des astuces avant de partir à la guerre était assez drôle tant l'inutilité et la logique était flagrante. Évidemment qu'il n'allait pas te dire une chose du genre "crois en ton cœur et tes amis !", puisque sur le champ de bataille il n'y avait plus aucun lien qui tenait. Bien entendu que la seule chose qu'il fallait retenir était de ne pas mourir. Le voyage à Kiri, Sato ne savait pas trop comment l'aborder. La prudence allait donc être mise en avant, tâter le terrain était la priorité numéro une. Comme chacun de ses déplacements remarque. La base de la stratégie des shinobis.

Quand je vois tout les prouesses que font les futurs genins, je me dit que le grade de jônin est assez facile d'accès. Ce que vous dîtes vis à vis de mon rang aurait eu plus de crédit il y a quelques années, haha ! Sans vous offenser bien sur !

Fallait éviter de commencer à aller plus loin dans le sujet, sinon Sato allait rentrer chez lui dans un brancard voire une boite avec des morceaux de lui façon puzzle.

En tout cas, merci de votre accueil et de vos enseignements via ce petit entrainement. Vous direz à Lao et Dasheng que je repasserais une prochaine fois, et qu'ils auront droit à leurs bananes ! Concernant Inazuma, j'irais probablement le voir après. Il faut surtout qu'il soit d'accord pour me recevoir, et qu'il soit présent. Cela ne presse pas, et je pense qu'il me faudra un peu de repos après ce voyage au pays de la Pluie.

Sato acheva sa phrase une fois qu'il eut remarqué que son hôte se préparait. L'Azur ne tint pas à obtenir des informations sur sa destination,et commença à rassembler ses affaires. Il avait suffisamment abusé du temps de son supérieur, et il fallait se préparer à sa future mission. S'inclinant devant Reihoun Sato le remercia de vive voix et se dirigea vers la sortie. Ses doutes sur son habileté au combat s'étaient évaporées grâce à Reihou, le Naoshi pouvait maintenant se concentrer pleinement sur les jours à venir...


[HRP= Fin du rp pour ma part. Tu peux poster ou non, à ton bon plaisir. Merci pour le rp !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Ces bons à rien de gamins [flashback ft Reihou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto, Kaeri no Sensou :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Quartiers privés-